The Who à l'honneur sur Classic 21

The Who à l'honneur sur Classic 21
2 images
The Who à l'honneur sur Classic 21 - © Tous droits réservés

Ce weekend, du vendredi 6 au dimanche 8 décembre, les Who seront à l’honneur avec la découverte de leur nouvel album intitulé "Who" et un concours qui mènera 2 fans à Wembley en avril 2020, transport et nuit d'hôtel compris!

Les 11 morceaux de l’album ont été enregistrés principalement à Londres et à Los Angeles au printemps et à l’été 2019, en co-production avec Pete Townshend & D. Sardy (connu pour son travail avec Noel Gallagher, Oasis, LCD Soundsystem, Gorillaz) et en production vocale avec Dave Eringa (Manic Street Preachers, Roger Daltrey, Wilko Johnson).

Le chanteur Roger Daltrey, et le guitariste/songwriter Pete Townshend, sont accompagnés sur l’album par leur batteur Zak Starkey, et le bassiste Pino Palladino, en plus de l’aide de Simon Townshend, Benmont Tench, Carla Azar, Joey Waronker et Gordon Giltrap.

La pochette a été dévoilée à New-York lors de l’inauguration d’une galerie d’art, dans laquelle ils ont proposé un petit set acoustique.

L’artwork a été réalisé par Sir Peter Blake qui avait rencontré le groupe pour la première fois en 1964 au célèbre show "TV Ready Steady Go". Sir Peter avait déjà contribué aux visuels des Who pour l’album "Face Dances" en 1981.

"I Don’t Wanna Get Wise" est le dernier titre dévoilé par le groupe. 

Il suit le morceau "All This Music Must Fade" et tous deux figurent sur le prochain album "Who", qui arrive ce 6 décembre.

Pete Townshend a, d’autre part, expliqué que son "incroyable relation d’amitié de plus en plus forte avec Roger Daltrey" est l’explication de l’incroyable longévité du groupe.

Les musiciens jouent ensemble depuis 1964.

Dans une interview au the Yorkshire Post, Pete Towshend explique "quand je repense à nos débuts, nous avions peu en commun. Aujourd’hui, nous n’avons pas beaucoup plus en commun, mais nous tenons énormément l’un à l’autre." Et c’est pour lui une des raisons de ce succès.

"C’était à la fois une surprise et un plaisir pour nous deux, parce que nous ne nous y attendions pas ! Aujourd’hui, tout est facile entre nous. Il me dit 'tu as ton bic et ta guitare, j’ai ma voix.' On se retrouve quelque part à mi-chemin et on laisse les choses prendre naturellement."

Dans une autre interview récente, Pete Townshend des Who regrette certains comportements de l’époque.

Le chanteur et guitariste avait pour habitude de massacrer ses instruments sur scène et il estime aujourd’hui que c’était "une perte de temps", même si cela a contribué à la notoriété de son groupe.

"J’étais assez prétentieux envers le rock and roll", déclare-t-il. Et se souvenant d’un regrettable incident dans le cadre duquel le batteur Keith Moon avait passé une télévision par la fenêtre d’un hôtel, il explique "je me souviens de l’avoir regardé et d’avoir pensé que c’était complètement crétin. Mais après, je l’ai fait moi-même deux ou trois fois, et c’est moi-même que j’ai traité de crétin."

Pete Townshend concède pourtant que cela a permis d’attirer l’attention sur son groupe, et il a parfois considéré ces agissements comme une "forme d’art", lui qui était étudiant en Arts à l’époque.

"Cette autodestruction venait en ligne droite du Collège. Même si les gens me disaient de ne pas casser mes instruments. Mais je m’en foutais complètement, ça les faisait écouter ma musique".

Il regrette d’ailleurs que sa génération "ait manqué le coche du changement social". "Ma génération s’est sentie privée de son droit de vote. On n’avait pas de leitmotiv pour lequel se battre, on n’était pas vraiment en colère. Et avec les drogues psychédéliques, on est complètement passés à côté. Cette période hippie aurait pu être beaucoup plus fondatrice qu’elle ne l’a été".

Pete Townshend explique que cette chanson est "dédiée à chaque artiste qui a déjà été accusé d’avoir volé le titre d’un autre. Sérieusement ? Notre palette musicale est assez limitée au 21e siècle pour qu’un abruti prétende avoir inventé un schéma d’accord commun".

Roger Daltrey, qui termine le morceau sur un "Who gives a fuck", pense qu’il s’agit de leur meilleur album depuis "Quadrophenia" en 1973.

Townshend explique : "cet album a été écrit pour la plupart des titres l’année passée, à l’exception de deux morceaux. Il n’y a pas de thème, pas de concept, pas d’histoire, juste quelques chansons que moi et mon frère Simon avons écrites pour inspirer Roger, le challenger sur sa nouvelle voix."

"Roger et moi sommes tous les deux vieux maintenant, donc j’ai essayé de m’éloigner de la romance, mais aussi de la nostalgie. Je ne voulais mettre personne mal à l’aise."

Le premier single du nouvel album avait déjà été dévoilé, il s’agit de "Ball and Chain".

Pete Townshend a, d'autre part, expliqué qu’il était franchement soulagé de ne plus devoir travailler avec ses anciens collègues des Who, Keith Moon et John Entwistle. Il s'est ensuite excusé dans une interview au Rolling Stone Magazine.

Roger Daltrey a déclaré de son côté que, sur une démo que lui a envoyé Pete Townshend pour le nouvel album des Who, ce dernier souhaitait que le chanteur "rappe". 

Deux chansons de ce nouvel album "Who" avaient déjà été "testées" en live, en plus de "Big Cigars", l’épique "Ball And Chain" et le titre "Hero Ground Zero". C’était lors du concert à Wembley, au début du mois de juillet.

On savait que le groupe travaillait depuis un moment à la suite d'"Endless Wire" (2006). L’année passée, Pete Townshend avait expliqué que cet album comportait déjà 15 démos.

Interrogé au sujet du pop-up store qui était lancé en parallèle au concert à Wembley, Roger Daltrey avait partagé son scepticisme au début de l’enregistrement, mais il avait ensuite expliqué qu’il avait changé d’avis et qu’il était maintenant "très optimiste" pour ce 12e album studio.

"Lorsque j’ai entendu ces chansons pour la première fois, j’étais vraiment sceptique à l’idée de savoir les interpréter," avait-il confié. "Je me disais que Pete avait écrit là un très bon album solo et je lui ai dit : 'Pete, pourquoi as-tu besoin de faire cela ? Sors-le en solo, c’est génial.' Mais il insistait pour que cela soit un album des Who."

"Donc j’ai pris ces chansons et je les ai écoutées, encore et encore, et puis j’ai eu quelques idées. Pete m’a laissé changer quelques petites choses. Et il m’a donné une liberté totale pour la mélodie. Et je dois vous dire qu’après avoir été très sceptique, je suis devenu très optimiste. Je pense que nous avons fait notre meilleur album depuis 'Quadrophenia'".

Il avait ajouté : "Pete n’a rien perdu. Il est toujours un compositeur fabuleux."

Tracklisting

All This Music Must Fade
Ball And Chain
I Don’t Wanna Get Wise
Detour
Beads On One String*
Hero Ground Zero
Street Song
I’ll Be Back
Break The News**
Rockin’In Rage
She Rocked My World

All songs written by Pete Townshend except
*Pete Townshend/Josh Hunsacker **Simon Townshend
Produced by Pete Townshend & D. Sardy
Roger Daltrey Vocal production Dave Eringa
Mixed by D. Sardy

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK