The Killers au micro de Bruce Springsteen

The Killers au micro de Bruce Springsteen
2 images
The Killers au micro de Bruce Springsteen - © Tous droits réservés

Le Boss fait beaucoup parler de lui ce vendredi ! C’est aujourd’hui que sort son album Letter To You, que nous découvrons d’ailleurs depuis ce matin sur Classic 21. Il a également décidé d’avancer de quelques heures la sortie du film lié à cette sortie.

Nous évoquions hier son émission en 5 épisodes, Letter To You Radio, où il sort sa casquette d’animateur et reçoit des invités de marques tels que Dave Grohl ou encore Eddie Vedder. Cette fois-ci, il a accueilli Brandon Flowers des Killers, en saluant son band et le qualifiant de "p*** de groupe".

Au cours de la rencontre, Brandon Flowers a expliqué comment sa carrière solo lui a permis de savourer "un beau répit entre tous les grands concerts" que son groupe avait l’habitude de donner. Il déclare toutefois que sa priorité "reste principalement les Killers".

"Et bien, il faut dire que c’est un p*** de groupe," répond Springsteen. "Je vous ai vu récemment. Je pense que c’était à Glastonbury. Le groupe était génial. Vous avez développé un concept de live incroyable. Vous pouvez en être fiers."

Brandon Flowers, qui cite souvent Springsteen comme une influence majeure, a ensuite expliqué que le fait de "mettre en place un bon concert" faisait maintenant "partie de l’identité des Killers" et que c’était un aspect auquel ils s’attachaient beaucoup.

"C’est le matériel qui fait tout en concert. C’est vraiment un privilège," explique Springsteen. "C’est juste la musique qui veut être jouée devant un grand champ de 90.000 personnes qui crient, qui crient après vous. C’est tout un art. Et vous vous en sortez vraiment bien, mon ami."

Un peu plus tard dans l’interview, Flowers s’est souvenu de la première fois où il a entendu le Boss alors qu’il était dans une "phase de transition" de sa carrière, un peu après la sortie de Hot Fuss en 2004.

"On a fait un tour sur nous-mêmes, en quelque sorte. Les gens disaient que nous étions le meilleur groupe anglais qui venait d’Amérique, des trucs comme ça. Et je me demandais ce que cela disait de moi. Qui suis-je ? Et puis, tout d’un coup, on a voulu explorer nos racines."

"On vous doit énormément," a-t-il confié à Springsteen.

Toute cette conversation est à réécouter ici.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK