" The Day The Music Died " : 60 ans déjà…

"The Day The Music Died": 60 ans déjà...
"The Day The Music Died": 60 ans déjà... - © Tous droits réservés

Ce dimanche 3 février, cela fera, jour pour jour, 60 ans que Buddy Holly, Ritchie Valens et The Big Bopper sont décédés dans un crash d’avion en 1959, une journée tragique que le chanteur Don McLean qualifiera de « The Day The Music Died » dans son titre de 1971, « American Pie »

Jean-Paul Smismans leur rendra un hommage spécial dans Sunday 60’s dès 19h.

 

Le rock’n’roll est né dans le Sud. Les premières stations radios équipées de puissants émetteurs diffusaient sans interruption cette musique irrésistible, précipitant des centaines de milliers de jeunes dans les magasins de disques et sur les pistes de danse.

Ces émetteurs étaient si puissants que la population mexicaine, de l’autre côté de la frontière, a elle aussi succombé au rock’n’roll. Le Canada a suivi.

Le Sud a été le berceau du rock’n’roll. Au milieu du Nouveau Mexique, dans la petite ville de Clovis, le producteur Norman Petty va permettre au jeune Buddy Holly de façonner sa brillante et si courte carrière.

Dans la foulée des sessions à Clovis, Buddy Holly & son groupe The Crickets enregistre « That’ll Be The Day ». Succès immédiat. D’autres hits suivront comme Peggy Sue, Maybe Baby et Oh Boy.

Outre ces titres, le son Crickets était né, un son original qui influencera bon nombre d’artistes par la suite.

Le 3 février 1959, après un concert à Clear Lake dans l’Iowa, l’avion dans lequel se trouve Buddy Holly, mais aussi Ritchie Valens et Big Bopper, s’écrase après le décollage.

La disparition de ces trois géants laissera un vide énorme et ce jour funeste sera rebaptisé « the day the music died ».

 

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK