Talk Talk : Mark Hollis est décédé

Embed from Getty Images

On apprenait ce lundi soir la mort de Mark Hollis, confirmée ce mardi par le manager Keith Aspden.

L’information est d’abord arrivée via le compte officiel du groupe The The : « Nous sommes vraiment désolés d’apprendre la mort de Mark Hollis. Il était l’auteur de l’un des plus grands albums des années 80-90 ».

Keith Aspden a expliqué : « Je ne peux vous dire à quel point Mark a influencé et changé mes perceptions sur l’art et la musique. J’apprécie le temps passé en sa compagnie et la beauté subtile qu’il a partagés avec nous ».

Le chanteur et membre fondateur de Talk Talk, Mark Hollis, avait créé le groupe en 1981, avec Lee Harris et Paul Webb. Il avait 64 ans et est décédé des suites d’une courte maladie. Leurs hits sont nombreux, on pense notamment à « Talk Talk », « It’s My Life » et « Such a Shame », qui faisait l’objet de notre Coach 21 la semaine dernière.

Après la dissolution du groupe en 1991, Mark Hollis avait sorti un album solo en 1998, avant de prendre ses distances avec l’industrie musicale.

Tim Pope, qui a réalisé plusieurs clips de Talk Talk, s’est exprimé : « Au revoir à Mark Hollis de Talk Talk. Condoléances à son adorable famille. Nous avons tellement ri ensemble…»

Le bassiste du groupe, Paul Webb, s’est également exprimé sur Facebook : « Musicalement, c’était un génie et c’était un honneur d’être dans un groupe avec lui. Je n’ai pas vu Mark depuis des années, mais comme beaucoup de musiciens de notre génération, j’ai été profondément influencé par ses idées innovatrices. Il savait créer de la profondeur dans le son et l’espace mieux que quiconque. C’était un des plus grands, si pas le plus grand.»

Fondé en 1981, le groupe s’associe dès 1983 avec le producteur et claviériste Tim-Friese Greene, véritable ami et confident pour Mark Hollis. Bien qu’il n’ait jamais intégré Talk Talk, Tim-Friese Grenne est considéré par beaucoup de personnes comme étant le quatrième membre du groupe.

Après un premier album, « The Party’s Over », sorti en 1982, les Britanniques ont l’intention de sortir son successeur, « A Chameleon Hour » l’année suivante. C’est finalement au mois de février 1984 que sortira le second album de Talk Talk, « It’s My Life ». Ce disque contient plusieurs hits du groupe, à commencer par la plage titulaire, coécrite par Mark Hollis et Tim-Friese Greene, mais aussi les titres « Dum Dum Girl » et « Such A Shame », le premier morceau de la formation dans lequel la guitare électrique fait son apparition.

L’album « It’s My Life » et surtout les deux singles issus de celui-ci, « It’s My Life » et « Such A Shame » rencontreront un immense succès en Europe ainsi qu’un succès plus modéré en Amérique du Nord ainsi qu’en Nouvelle Zélande, mais seront étrangement ignorés dans le pays d’origine du groupe, l’Angleterre.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK