Suzanne Vega - Biographie

Suzanne Vega
6 images
Suzanne Vega - © Khuong Nguyen

Suzanne Vega est l’une des figures les plus importantes parmi le lot exceptionnel de chanteurs et compositeurs féminins des années 80 et 90. Elle redonne vie à la musique folk quand, accompagnée de sa guitare acoustique, elle chante ses propres compositions, décrites comme de la folk moderne.

Dès le début de sa carrière, la chanteuse donne des concerts à guichets fermés. Toujours dans l’émotion, Suzanne Vega ne fait pas dans la démesure et chante d’une voix distincte, pure, qualifiée de ''plaintive mais incroyablement touchante’’. Elle ouvre notamment la voie à des artistes de talent tels que Tracy Chapman ou Sinéad O’Connor, pour ne citer qu’elles.

Suzanne Vega porte la marque d’une conteuse de talent qui ‘’observe le monde d’un œil poétique’’. Ses chansons parlent de la vie urbaine, de personnes ordinaires et de sujets authentiques. Les paroles succinctes, sobres et particulièrement intelligentes invitent à de multiples interprétations. En bref, l’œuvre distincte et réfléchie de Suzanne Vega est immédiatement reconnaissable et est tout aussi créative aujourd’hui qu’elle l’était à ses débuts. Et même si elle ne parvient pas à maintenir son niveau de popularité engendré en 1987 par le succès de ‘’Luka’’, la chanteuse compte de nombreux fans inconditionnels et dévoués.

Suzanne Vega – Enfance Et Débuts Dans La Musique – 1959-1983

Suzanne naît à Santa Monica en Californie en 1959 mais grandit dans le quartier espagnol de Harlem, puis à Manhattan. Elle est influencée par sa mère, programmeuse informatique, et son beau-père, l’écrivain portoricain Edgardo Vega Yunque. Enfant timide et calme, Suzanne est entourée de bossa nova, de jazz et de folk. A 11 ans, elle s’arme d’une guitare et commence à composer. Elle s’inspire de la poésie de Leonard Cohen et Bob Dylan et trouve refuge dans la folk traditionnelle (Woody Guthrie, Pete Seeger, Joan Baez).

C’est cependant la danse que Suzanne étudie à la High School for the Performing Arts, puis la littérature anglaise au Barnard College. En 1979, elle assiste à un concert de Lou Reed et c’est la révélation. Elle trouve sa voie artistique. Réceptionniste le jour, Suzanne Vega joue dans des petits festivals et dans des cafés de Greenwich Village où elle s’est installée. Elle se produit notamment au Folk City où Dylan a fait ses débuts.

Suzanne Vega est diplômée en 1982. Elle devient l’un des meilleurs espoirs de la scène folk du Greenwich Village. Dans un premier temps, les maisons de disques sont réticentes à produire une chanteuse de folk, style dépassé, selon les labels. Après avoir rejeté la démo de la jeune femme à deux reprises, A&M Records lui offre finalement un contrat en 1983.

Suzanne Vega – Premiers Albums, Le Succès – 1985-1987

Son premier album est coproduit par Steve Addabbo et Lenny Kaye, ex-guitariste de Patti Smith. Alors que les patrons d’A&M, sceptiques, espéraient vendre 30 000 exemplaires, l’album, sobrement intitulé ‘’Suzanne Vega’’, s’écoule rapidement à plus d’un million d’exemplaires. Les critiques sont enthousiastes et la voix de Suzanne résonne un peu partout dans le monde. Le titre ‘’Marlene on the Wall’’ est un hit au Royaume-Uni et devient disque de platine.

En 1987, ‘’Solitude Standing’’, aux compositions variées, surpasse son prédécesseur. Le single ‘’Luka’’ entre dans les annales. Etonnant pour un morceau écrit du point de vue d’un enfant abusé. L’album démarre directement en deuxième place du classement britannique et devient disque d’or et de platine aux Etats-Unis. Le titre ‘’Tom’s Diner’’ est remixé par le duo électro-dance DNA et passe illégalement dans les clubs. La chanteuse folk autorise finalement sa diffusion et le titre atteint la 5ème place des charts. D’autres reprises suivent et se retrouvent sur la compilation ‘’Tom’s album’’.

La chanteuse part en tournée pendant presque un an et revient fatiguée à New-York, où elle décide pour la première fois de rechercher son père biologique.

Entre-temps, le programmeur informatique allemand, Karlheinz Brandenburg, utilise la voix de Suzanne pour tester la compression de la musique au format MP3. La chanteuse acquiert ainsi le surnom de ‘’mère du MP3’’.

Suzanne Vega – Carrière Et Vie Privée – 1990-2000

Suzanne coproduit son troisième album avec son compagnon, le claviériste Anton Sanko. Elle pousse davantage le côté narratif de ses compositions et fait appel au compositeur minimaliste Philip Class (pour qui elle avait écrit quelques années auparavant) pour un arrangement de cordes. ‘’Days of Open Hand’’ sort en 1990.

La chanteuse s’associe ensuite à Mitchell Froom (Elvis Costello, Crowded House) pour explorer un nouvel univers musical. Les arrangements discordants, les percussions métalliques et le synthétiseur caractéristiques du producteur font de ‘’99.9 F°’’ un album au son qualifié de technofolk ou de folk industrielle. L’album devient disque d’or et fait gagner le New-York Music Award du meilleur album rock à la chanteuse.

Suzanne Vega fait son retour en 1996 avec ‘’Nine Objects of Desire’’, également produit par Froom, devenu son mari et père de sa fille, Ruby. L’approche de ce-dernier est moins radicale cette fois-ci.

Deux ans plus tard, le couple divorce et c’est un coup dur pour la chanteuse. Elle se sépare également de son manager Ron Fierstein, présent depuis le début de sa carrière. En 1999, Spike/Avon Books publie le premier livre de Suzanne Vega, ‘’The Passionate Eye’’, une collection de poèmes, de paroles, d’essais et d’articles. Plusieurs de ses titres sont repris au fil des ans sur des bandes originales et Suzanne participe à divers projets musicaux, notamment le Lilith Fair, festival itinérant qui programme des voix féminines issues du rock, du folk, de la soul et la pop. Suzanne Vega se consacre à des œuvres de charités comme Amnesty International ou Save Darfour Coalition (l’équivalent américain de Sauver le Darfour).

Suzanne Vega – Le Retour – 2001-2014

La chanteuse fait son retour en 2001 avec ‘’Songs in Red and Gray’’, qui rappelle le son plus direct de ses débuts. La critique est excellente. Deux ans plus tard sort ‘’Retrospective: The Best of Suzanne Vega’’, suivi du CD/DVD ‘’Live at Montreux 2004’’ en 2006. Entre-temps, la chanteuse folk accepte la demande en mariage de l’avocat et poète Paul Mills, faite 22 ans plus tôt.

En 2007, Suzanne Vega sort un tout nouvel album, ‘’Beauty & Crime’’, une réflexion personnelle sur sa ville d’enfance, New-York, au lendemain de la perte tragique de son frère et des évènements du 11 septembre. L’album n’en est pas sombre pour autant, il mélange passé et présent, considérations sur sa vie de chanteuse et d’autres, plus intimes. ‘’Beauty and Crime’’ reçoit le Grammy de la meilleure production, non classique.

Suzanne Vega revisite son répertoire et sort quatre volumes. Une tournée en Amérique du Nord ainsi que quelques dates en Europe suivent la sortie de ‘’Close Up, Vol. 1’’ et ‘’Close Up, Vol. 2’’ en 2010. En mai de cette année, pour célébrer les 25 ans de ‘’Suzanne Vega’’, la chanteuse joue le disque dans sa totalité lors d’un concert spécial à New-York. ‘’Close Up, Vol. 3’’ est mis en vente en 2011; ‘’Close-Up, Vol. 4: Songs of Family’’ en 2012.

‘’Tales from the Realm of the Queen Pentacles’’, le premier album studio de Suzanne Vega en 7 ans, sort en février 2014. Une tournée est prévue avec des dates en Europe (à Oostende le 17 février), aux Etats-Unis, au Japon et en Australie.

 

Traduit et écrit par Coraline Lezaire

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK