Sting se qualifie de "chanteur de heavy metal"

Ce n’est pas à lui que l’on pense en première ligne quand il s’agit de "grandes voix de heavy metal". Qu’il n’y voie aucune mauvaise intention, mais des noms comme ceux de Ronnie James Dio ou Rob Halford, Ozzy Osbourne et Bruce Dickinson auraient tendance à venir à l’esprit avant la sienne.
 
C’est pourtant dans cette catégorie qu’il se classe lui-même au niveau vocal.

 

Dans cette nouvelle interview, le musicien britannique a détaillé l’importance de pouvoir chanter un large registre, notamment lorsqu’il était dans The Police. C’est dans une conversation avec Rick Beato et le guitariste Dominic Miller qu’il a précisé : "la plupart des chanteurs de heavy metal doivent pouvoir atteindre ces notes, donc je suis un chanteur de heavy metal, mais j’ai un peu plus de mélodie".
 
"C’est un peu le même genre de choses : pour que la voix ne soit pas couverte par les instruments, vous devez avoir ce registre vocal. Vous ne pouvez pas être un baryton dans un groupe de rock".
 

Sting a ensuite ajouté qu’il envisage son approche vocale comme celle d’un sergent qui devrait se faire entendre lors d’une parade ou pour rassembler ses troupes : "vous savez pourquoi ? Parce qu’ils doivent parler plus fort que toute une armée qui charge. Ils doivent être entendus. C’est la même chose pour les chanteurs."

 

Alors que son album The Bridge est sorti ce 19 novembre, Sting nous a expliqué que l’un de ses titres, "The Bells of St. Thomas", faisait clairement référence au port d’Anvers en BelgiqueAu cours de cette discussion, le chanteur a aussi parlé de ses amis et collaborateurs de longue date comme Manu Katché et Branford Marsalis, l’intégralité est à voir sur classic21.be.
Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK