Stevie Wonder partage deux nouveaux titres et quitte la Motown après près de 60 ans

Stevie Wonder partage deux nouveaux titres et quitte la Motown après près de 60 ans
Stevie Wonder partage deux nouveaux titres et quitte la Motown après près de 60 ans - © Larry Busacca - WireImage

L’artiste dévoile deux nouveaux morceaux et vient de signer chez Republic Records.

C’est au cours d’une conférence de presse virtuelle qu’il a partagé ces deux nouveautés, "Where Is Our Love Song" et "Can’t Put It in The Hands Of Fate" à écouter ci-dessous.

Il a également annoncé qu’il quittait la célèbre Motown après 60 ans de collaboration. Il a lancé sa propre marque, "So What The Fuss Music". Stevie Wonder avait démarré sa carrière avec ce label dès l’âge de 11 ans en 1961.

"Même si je quitte la Motown, je ne la quitterai jamais vraiment. C’est Detroit. Je suis certain qu’on pourra trouver un moyen de faire des choses ensemble. Peut-être enregistrerais-je mon Gospel Inspired by Lula avec eux. On verra bien," explique-t-il, en référence à un projet inspiré du nom de sa mère qu’il avait annoncé en 2013.

Stevie Wonder a également expliqué qu’il travaillait à une compilation sur laquelle figureraient ces deux titres et qu’il sortira un nouvel album solo intitulé Through the Eyes of Wonder.

Il est aussi revenu sur le sens des paroles de "Where Is Our Love Song" : "C’est un titre que j’ai démarré quand j’avais 18 ans, en ne sachant pas trop vers quoi je me dirigeais, mais j’avais la mélodie. Et puis cette année toute une confusion s’est installée, de la haine, avec l’est conte l’ouest, la gauche contre la droite."

"Ça me brise le cœur. Et tous ceux qui disent : "C’est la parole de Dieu… C’est ma religion." Tout cela est très confus… Je constate tout cela et je me demande comment peut-on parler de Dieu avec toute cette haine dans nos esprits ?"

A propos du second titre, "Can’t Put It In The Hands Of Fate", Stevie Wonder ajoute : "Je me demandais où en étions-nous dans le monde actuellement. Et je me disais que nous vivions une époque cruciale. Pas seulement pour les Noirs ou d'autres personnes de couleur, mais aussi pour les jeunes du monde entier qui se disent que ce n’est pas acceptable. Le changement, c’est maintenant. On ne peut pas le confier aux mains du destin. Personne n’a le temps d’attendre."

En juin dernier, Stevie Wonder s’était exprimé au sujet des erreurs de Donald Trump, du Jour de l’Emancipation (Juneteenth), et des prochaines élections.