Stevie Nicks : "portez un masque et restez chez vous au maximum"

Stevie Nicks : "portez un masque et restez chez vous au maximum"
Stevie Nicks : "portez un masque et restez chez vous au maximum" - © Steven Ferdman - Getty Images

La chanteuse de Fleetwood Mac a exprimé ce mercredi ses pensées et ses craintes dans un post qu’elle présente comme une partie de son journal.

Daté au 17 juillet, ce texte fait référence à "Our House" de Crosby, Stills, Nash & Young et à "Wild Horses" des Rolling Stones. Stevie Nicks commence en expliquant qu’elle est "heureuse d’être éveillée, immergée dans la musique."

Elle écrit : "Je suis un peu euphorique et inspirée d’être en vie, et je me sens toujours jeune et en sécurité ici. Là maintenant, j’ai de l’espoir. Je me sens en sécurité. Demain, quand je me réveillerai l’après-midi, les infos annuleront tout ça jusqu’à demain soir, quand je me retrouverai dans ce lieu où tout est possible."

Elle continue : "Si tout le monde pouvait porter un masque et rester à l’intérieur autant que possible, vous pourrez aussi trouver ce lieu magique au petit matin, quand tout le monde dort encore. Et quand vous vous réveillerez, faites tout ce qui est possible pour stopper ce virus avant que quelqu’un que vous connaissez ne tombe malade à son tour. Car à ce moment, il sera trop tard. Votre vie aura à jamais changé."

Elle poursuit en demandant : "Pour que tout le monde puisse revenir à sa vie normale, nous devons tous devenir des 'guerriers spirituels'".

"Nous devons combattre ce virus, sinon, il ne restera plus rien. Si nous ne nous y attaquons pas maintenant, nous vivrons à jamais dans la culpabilité et le regret, ce qui nous détruira. On ne pourra pas revenir en arrière, on ne pourra pas rembobiner la cassette."

"Je veux retourner sur la route. Je veux chanter pour vous à nouveau. Je veux remettre ces bottes en daim noir et danser pour vous. Je voudrais que vous oubliez ce monde et chantiez avec moi."

"S’il vous plaît, ne jetez pas ce monde à la poubelle," termine-t-elle. "Ne laissez pas tomber l’Humanité et laisser ce virus gagner cette guerre. C’est à nous de jouer maintenant, car personne d’autre ne viendra nous aider. Personne."

Ce weekend, la chanteuse a également rendu un hommage poignant à Peter Green, fondateur de Fleetwood Mac qui nous a quittés samedi dernier. Walter De Paduwa lui a d’ailleurs consacré une émission spéciale dans Dr Boogie. A réécouter ici.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK