Springsteen, une vie sur scène 1/5 : Happy Birtday !

Découvrez le feuilleton Springsteen
Découvrez le feuilleton Springsteen - © Tous droits réservés

Aujourd’hui, Bruce Springsteen a 70 ans. 70 ans ! Certains disent que le rock est immortel, alors avoir 70 ans, c’est encore très très jeune par rapport à l’immortalité. En 1981, à Zurich, dans le Hallenstadion, Bruce Springsteen, fait semblant d’être terrassé par la fatigue sur scène. Il se relève au bout de longues minutes et dit :"J’ai 31 ans, c’est de la folie, c’est trop vieux pour faire du rock’n’roll !"…

À l’occasion des 70 ans du Boss, Eric Laforge vous propose cinq épisodes pour cinq anecdotes insolites sur Bruce Springsteen en concert, du 23 au 27 septembre 2019, à 8h15 dans le Morning Club de Classic 21.

Tous les épisodes seront disponibles en réécoute ici.

Il doit une partie de sa fraîcheur au fait qu’il n’a jamais consommé de drogues. Il n’est pas du genre à vivre sur le fil du rasoir et dépendre de la pointe d’une seringue.

70 ans ! Springsteen le dit lui-même : " J’aime que mes dieux vieillissent et qu’ils aient le poil grisonnant. Je suis content d’avoir encore Dylan et les Stones, j’aime la puissance des Who sur le mode ‘j’espère vivre très vieux avant de crever’".

La plupart de ses textes parlent de sa vie et de celle des gens autour de lui. Il y a de l’émotion et une grande part d’authenticité dans chacun. Il est persuadé qu’il faut mettre en avant les choses qui sont importantes pour lui pour qu’elles aient un sens pour son public. " La vie l’emporte toujours sur l’art. " Dit-il.

C’est de cette manière que c’est construit le E Street Band, autour de lui, des musiciens tous excellents, liés par une amitié sans bornes. Quand il les a rappelés, après plus d’une décennie à avoir joué sans eux, ils ont tous rappliqué illico. Clarence Clemmons, l’ange gardien a été le premier. " Monter sur scène avec vos plus vieux potes, dit Springsteen, devant des dizaines de milliers de fans qui hurlent, jouer une musique qui est enracinée en vous. Ça, mon pote, si tu l’as vécu un soir… Un seul soir, impossible de l’oublier. Alors le vivre soir après soir, toute une vie, c’est un privilège incroyable. "

C’est sûrement ainsi que sa légende de bête de scène est née, et pour la renforcer, un jour il a lancé ce qui est devenu sa signature, devant une salle bondée, son fameux " One, two, three, four " et c’était parti, on était devenu accro.

“Baby we were born to run "

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK