Slash: autocensure d'un morceau

Embed from Getty Images

Slash s’est exprimé sur la décision de ne pas mettre le titre “One In A Million” dans la réédition d’”Appetite For Destruction”.

Cela fait des décennies que ce morceau était qualifié de raciste et d’homophobe.

Disponible dans une variété de formats, https://www.rtbf.be/classic21/article/detail_gnr-appetite-for-destruction-2-0?id=9908413 vous y trouverez 73 titres (dont 49 inédits) sur 4 cds et 7 LPs 180 gr. En plus du remaster de l'album originel (sur 2 vinyles), vous trouverez le "Live ?!*@ Like A Suicide" de 1986, un deuxième EP avec des faces B de l'époque, et 25 prises inédites des sessions d'enregistrement avec le producteur Mike Clink

Mais vous n’y trouverez pas le morceau " One In A Million”, écarté à cause de ses paroles controversées:  “Police and n****rs, that’s right / Get outta my way / Don’t need to buy none of your / Gold chains today,” as well as “immigrants and fagots / They make no sense to me /  They come to our country / And think they’ll do as they please / Like start some mini-Iran / Or spread some fucking disease“.

Bien qu’il se soit expliqué à maintes reprises à propos de ces paroles écrites alors qu’il était très jeune et qu’il parlait de mauvaises expériences vécues, sans vouloir faire de généralité, les mots restent radicaux et racistes.

Slash a expliqué dans une nouvelle interview: “Nous avons décidé collectivement qu’elle n’avait pas sa place dans le box, la décision a été rapide, un seul tour de table a suffi. "

Evoquant ses propres racines, d’une mère afro-américaine et d’un père britannique, il a ajouté " je n’ai jamais pensé à me différencier des autres par la couleur de peau. Ca m’est arrivé tout le temps quand j’étais gamin, c’est à l’école que vous prenez conscience de vos racines. Mais quand j’ai commencé à jouer de la guitare par passion, je n’ai plus prêté attention à tout ça."

 

 

 

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK