Simon Lebon nie les accusations

Embed from Getty Images

Accusé de mauvaise conduite et d'agression sexuelle, le musicien de Duran Duran a réfuté les accusations.

"Je ne peux pas m'excuser pour quelque chose que je n'ai pas fait", a déclaré Simon Lebon suite à cette accusation selon laquelle il aurait profité d'un membre du personnel d'un magasin.

Il est accusé par Shereen Hariri de l'avoir "attrapée" au niveau de ses parties intimes lors d'une séance d'autographe à Los Angeles en 1995. La victime travaillait alors dans un magasin de disques où Duran Duran était présent pour des signatures.

Elle se rappelle avoir été touchée à plusieurs reprises, au niveau des fesses également, pendant que la presse prenait des photos. "Je n'osais pas bouger, de peur des conséquences, et j'enrageais qu'il me fasse subir ça devant les caméras. C'était tellement suffisant, tellement audacieux, il était sûr de lui."

Shereen Hariri n'a pas porté plainte et ne veut pas d'argent (selon son avocate Sarah Prescott, le délai de prescription pour les cas d'agression l'empêche de porter plainte). Mais elle voudrait que Simon Lebon admette l'agression. Elle a été incitée à se manifester suite à la diffusion d'Access Hollywood en 2016, où on pouvait entendre Donald Trump se vanter que sa renommée lui a permis d'attraper les femmes "par la chatte".

“J'ai décidé que cela suffisait, je ne voulais plus garder ce secret. Je veux que chacun sache ce que cet homme m'a fait", a-t-elle expliqué à Free Press. ” … J'espère qu'il avouera publiquement, et qu'il s'excusera auprès de sa femme et de ses filles. J'espère que ses filles vivent dans un meilleur monde que celui qu'il a créé. Je l'espère pour les miennes aussi. J'espère qu'aucune d'entre elles ne sera "attrapée par la chatte" par un homme qui a du pouvoir. Et si il veut s'excuser auprès de moi, ma porte est ouverte. Mais j'arrête ici ce silence. Le temps est écoulé".

Simon Lebon a répondu: “le comportement dont Ms Hariri m'accuse aurait été inapproprié et inacceptable à l'époque, comme il l'est aujourd'hui à mes yeux. Mais les allégations sont fausses".

 

Selon Billboard, Gene Simmons a réglé cette semaine aussi, une plainte pour agression sexuelle déposée contre lui par une personnalité de radio et de télévision.

La plainte avait été déposée sous le nom anonyme de "Jane Doe" en décembre dernier auprès de la Cour Supérieure de Los Angeles. On y lisait que le chanteur/bassiste de Kiss avait pris sa main de force plusieurs fois, l’obligeant à la placer sur son genou et à l’y laisser. La plaignante, désignée comme "une personnalité publique bien connue d’une station de radio locale", avait ajouté que le musicien de 68 ans l’avait frappée à la gorge quand elle avait discuté avec Paul Stanley et lui à leur restaurant Rock & Brews au Casino de San Manuel en Californie. Elle avait aussi ajouté qu’il lui avait touché les fesses pendant la photo prise à la fin de l’interview.

Une audience a eu lieu ce 2 juillet et l’avocat de la plaignante a informé la cour qu’un accord avait été trouvé. On n’a pas plus de détails sur les termes de cet arrangement à l’amiable.

En avril, Gene Simmons avait déjà annoncé que l’affaire serait classée sans suite après avoir nié les accusations.

"Depuis que je suis petit, on m’a appris à ne pas me laisser calomnier, je ne le ferai pas cette fois-ci non plus. J’ai une carrière longue de 45 ans, sans doute essaie-t-elle de commencer la sienne et de se faire un nom. Elle a choisi le mauvais gars."

L’avocat de la plaignante, Willie W. Williams, avait expliqué que “sa cliente avait été embarrassée et humiliée par l’incident avec Mr Simmons" et qu’elle avait déposé plainte “parce qu’elle voulait souligner ce comportement inacceptable et faire arrêter ce genre d’attitude déplacée."

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK