Séquence Spéciale : Mike Stern

c21 lounge
c21 lounge - © Tous droits réservés

Le guitariste américain Mike Stern sera notre invité ce samedi 30 mars, quelques jours avant son concert au Spirit of 66. Stern est devenu un des plus grands guitaristes de jazz-rock. D’abord repéré par Miles Davis au début des années quatre-vingt, il est ensuite enrôlé par Jaco Pastorius, et devient un membre actif de Steps Ahead avant d’entamer une prometteuse carrière solo. Un son reconnaissable et un style bien particulier ont assuré au guitariste une renommée internationale.

Mike Stern est né à Boston le 10 janvier 1953. Bercé par B.B. King, Buddy Guy, Jimi Hendrix et autre Eric Clapton, il débute la guitare dès l’âge de 12 ans. Adolescent, il étudiera à la Berklee College Of Music où il se met très sérieusement au jazz et parfait sa culture musicale, dévorant les discographies de Miles Davis, Coltrane ou encore Bill Evans. Il est d’ailleurs d’autant plus gâté pour ses cours quand il aura pour professeur un certain Pat Metheny. Mike apprend alors beaucoup en étudiant la technique des « anciens », Wes Montgomery et Jim Hall.

Sur les conseils de Metheny, Mike rejoint le groupe « Blood, Sweat And Tears » sur scène… Essai concluant puisque l’aventure durera deux ans, au travers de deux albums : « More Than Ever » et « Brand New Day ». A cette occasion, Stern fait la rencontre du bassiste Jaco Pastorius qui comptera énormément par la suite.

Après cette parenthèse, Mike rentre à Boston et étudie la guitare chez lui. Tout s’accélère alors. En 1979, Mike rejoint le groupe de fusion de Billy Cobham avant de se faire embaucher dès 1981 par Miles Davis. Un de ces concerts donne naissance à l’album « We Want Miles ». Pendant les deux ans qu’il passe auprès de Miles, il enregistre aussi « Man With The Horn » et « Star People ». C’est aussi à cette époque qu’il côtoie John Scofield qu’il retrouve quelques années plus tard.

En 1986, Stern suit David Sanborn en tournée et rejoint le groupe « Steps Ahead » où il se lie d’amitié avec le saxophoniste Michael Brecker. La même année paraît son premier album solo sur le label Atlantic : « Upside Downside ». Pour un début, Stern peut s’enorgueillir d’avoir une belle brochette d’invités, dont Jaco Pastorius. Pourtant, durant deux ans, c’est au sein du quintette de Michael Brecker qu’il joue les invités. De leur collaboration naît « Don’t Try This At Home ».

Stern multiplie les enregistrements dont le dernier album « Trip » sorti en 2017. En 15 ans de carrière, il fait signe d’une ouverture d’esprit qui lui permet de jongler aisément entre un style rock, à l’occasion hendrixien dans ses soli, et un jazz pur, à l’instar d’un Jim Hall. Comme il le dit, Mike est un artiste profondément jazzman mais qui a grandi avec le blues, le rock et le funk… Considéré comme l’un des grands guitaristes de jazz des 80’s/90’s, Mike Stern a désormais acquis ses lettres de noblesse, tant auprès de ses pairs que des critiques. Une valeur sûre du jazz-rock.

Et aussi

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK