Séquence Spéciale : le label ECM

Manfred Eicher
Manfred Eicher - © Tous droits réservés

L’espace lounge de Classic 21 de ce samedi 16 novembre sera entièrement consacré au label ECM qui célèbre cette année ses 50 ans. Un festival ECM aura lieu à Bruxelles à Flagey du 21 au 24 novembre prochain. Et pour nous en parler, nous ne pouvions pas mieux rêver en accueillant le fondateur, directeur et producteur du label : Manfred Eicher.

Fondé en 1969 à Munich par Manfred Eicher et Karl Egger, ECM (acronyme de Edition of Contemporary Music) est devenu au fil des années et des enregistrements mythiques l’une des cellules de création les plus singulières et fertiles de l’histoire de l’industrie musicale. Le premier album publié par ECM était signé du pianiste de jazz Mal Waldron, et son titre, ‘Free at Last’, s’est révélé être le prélude parfait à l’aventure qui allait naître. Très vite, les noms de Jan Garbarek, Paul Bley, Gary Burton, Chick Corea, Pat Metheny, Dave Holland, Enrico Rava, Don Cherry, Tomasz Stanko, Art Ensemble Of Chicago allaient rejoindre cette écurie d’exception, sans parler de Keith Jarrett et de son fameux ‘Köln Concert’de 1975, qui s’écoulera à plus de trois millions d’exemplaires et fera la fortune d’un label originellement voué à la confidentialité. En accueillant en parallèle des grandes pointures de la musique contemporaine comme Steve Reich, ECM a élargi son champ d’influence, conduisant en 1984 à la création d’une division baptisée ECM New Series, dont la star absolue deviendra Arvo Pärt, compositeur estonien aussi prolifique que mystérieux, dont certaines œuvres comme ‘Tabula Rasa’, seront également des best-sellers.

Et puis il y a l’image et le son. L’image, c’est celle des pochettes, plutôt rigoureuse, austère parfois. Un travail strictement graphique dans les premiers temps d’ECM. L’arrivée de quelques teintes pastel par la suite, parfois des photographies, floues, au cadre étrange. Le son c’est "The Most Beautiful Sound Next to Silence" : le plus beau son après le silence, formule d’un journaliste américain au début des années 1970, qui correspondait aux débuts d’ECM. Avec de l’écho, de la réverbération, qui évoqueraient les grands espaces vierges et minimalistes de pays nordiques, d’où viennent de nombreux musiciens qui enregistrent pour le label allemand.

Réputé pour la qualité sonore prodigieuse de ses enregistrements, pour ses œuvres savamment articulées ainsi que pour ses pochettes minimalistes et ses livrets riches en informations, ECM célèbre cette année son cinquantième anniversaire par un festival qui aura lieu à Bruxelles du 21 au 24 novembre.

Et aussi

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK