Séquence Spéciale : Cécile McLorin Salvant

c21 lounge
c21 lounge - © Tous droits réservés

La chanteuse Cécile McLorin Salvant sera notre invitée ce samedi 9 novembre dans l’espace lounge de Classic 21. Puissance du timbre, swing plein d’audace, subtilité de l’interprétation : on ne s’étonnera pas que la lauréate du prix Thelonious Monk 2010 ait glané les hommages de Dee Dee Bridgewater, d’Al Jarreau, de Kurt Elling ou encore de Diane Reeves. Elle nous offre un jazz d’aujourd’hui qui connaît sa dette à l’égard du passé, un jazz bien à elle et néanmoins enraciné dans l’histoire. Une histoire dans laquelle elle joue déjà un rôle de première importance.

Cécile McLorin Salvant est une chanteuse franco-américaine de jazz, née en 1989 à Miami. Elle débute le piano à l’âge de cinq ans et le chant choral et lyrique dès huit ans. En 2007, elle poursuit des études de jazz et de chant lyrique et baroque au conservatoire de musique d’Aix-en-Provence. L’ascension de Cécile McLorin-Salvant commence en 2010, quand elle remporte le prestigieux Prix Thelonious Monk à Washington qui récompense les meilleurs musiciens de jazz.

Depuis la jeune femme est sur un petit nuage. Connue pour son interprétation originale des standards, mais également pour celle de morceaux rares du répertoire de jazz ou peu enregistrés, elle enchaîne les concerts et remplit les clubs de jazz des deux côtés de l’Atlantique, chantant en anglais et en français – "ma première langue, celle qui me permet de lire des bijoux de la littérature sans traduction". Cécile commence sa carrière en Europe et aux États-Unis où elle se produit accompagnée par des musiciens comme Wynton Marsalis, Rhoda Scott, Dr John, Jacky Terrasson ou Archie Shepp.

Tout juste auréolée de son troisième Grammy Award, la chanteuse franco-américaine revient avec un album en duo avec l’un des pianistes les plus en vue de la scène américaine : Sullivan Fortner ! Une voix bien timbrée, expressive, capable de nuances. Une capacité à swinguer, jusque sur les tempos les plus rapides. Cécile McLorin Salvant s’est imposée comme l’une des vocalistes les plus remarquables de ces dernières années. Elle est accompagnée par le pianiste Sullivan Fortner, lauréat 2015 de la bourse du Cole Porter Fellowship décernée par l’association des pianistes américains. Il déploie un jeu brillant, parfaitement adapté au style de la chanteuse de trente ans. " The Window " est une méditation sur la nature versatile de l’amour. Le répertoire, dans la tradition des duos piano / voix s’étend des reprises de Richard Rodgers, Stephen Sondheim à Stevie Wonder en passant par le cabaret, le Rhythm and Blues et des compositions brillantes de Cécile. Quelques jours avant son concert de Bruxelles, elle sera l’invitée de Classic 21 Lounge.

Et aussi

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK