Séquence Culture du vendredi 6 décembre

c21 culture
c21 culture - © Tous droits réservés

Une expo s’est ouverte début novembre au Musée Juif de Belgique à Bruxelles : ''Superheroes Never Die !''.

Déjà une question de base : comment naissent les super-héros ? À travers plus de deux cents œuvres, cette exposition ''Superheroes Never Die''. Comics and Jewish Memories’raconte comment la bande dessinée américaine s’entremêle, depuis ses débuts et jusqu’à aujourd’hui, aux tumultes de l’Histoire. À la veille de la Seconde Guerre mondiale, une génération de dessinateurs juifs américains, si soucieux de s’intégrer qu’ils dissimulent leurs patronymes aux consonances étrangères, donnent naissance aux plus célèbres super-héros : Batman, Superman, Captain America, ou Spiderman. Près d’un siècle plus tard, les super-héros restent des figures centrales de nos cultures contemporaines. Si les causes qu’ils défendent ont changé, les questions d’identité et d’intégration, déjà abordées dans les années 1930, s’y lisent encore.

L’expo présente jusqu’en avril retrace donc en cinq volets chronologiques l’histoire de la bande dessinée américaine, depuis les ''comics strips'' publiés dans la presse au début du 20e siècle jusqu’aux bandes dessinées contemporaines, avec comme fils rouges les super-héros de Marvel et DC Comics, mais aussi la scène underground de l’après-guerre et les romans graphiques. De nombreuses planches originales sont présentées, notamment celles des X-Men et de Captain America, que l’on doit au ''king of comics'' Jack Kirby, sans oublier des œuvres uniques de Will Eisner ou Art Spiegelman. Amateurs de superhéros, rdv au musée Juif rue des minimes à Bruxelles.

Autre expo à vous proposer à Liège au musée de la Boverie : ''Hyperrealism Sculpture''. Ceci n’est pas un corps est une exposition sur l’hyperréalisme, un courant artistique apparu dans les années 1970 aux États-Unis.

Vous y verrez une série de sculptures hyperréalistes, qui ébranlent la vision de l’art. Réalité, art ou copie ? L’artiste hyperréaliste tourne le dos à l’abstraction et cherche à atteindre une représentation minutieuse de la nature au point que les spectateurs se demandent parfois s’ils ont affaire au corps vivant. Ces œuvres génèrent ainsi une sensation d’étrangeté, mais qui se révèlent être porteuses de sens. L’exposition rassemble plus de 40 sculptures hyperréalistes d’artistes internationaux de premier plan. Toutes les infos se trouvent sur le site de la Boverie.

Côté théâtre, je vous emmène au Varia pour aller voir ''Desperado''.

''Desperado'' vous entraîne au cœur d’une conversation entre amis, alternant grands discours et petits silences. Ils analysent le monde, le travail, les femmes et eux-mêmes au passage. Ils dénoncent, s’insurgent et clament haut et fort leur virilité. La compagnie flamande Tristero et la compagnie francophone Enervé s’associent pour jouer pour la première fois en français ce texte des auteurs hollandais Ton Kas et Willem de Wolf. Un mélange savoureux (accents compris) d’acteurs francophones (Hervé Piron et Eno Krojanker) et néerlandophones (Youri Dirkx et Peter Vandenbempt). Desperado a été sacralisée meilleure comédie par Prix Maeterlinck, la première est le jeudi 12 décembre.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK