Séquence Culture du vendredi 11 septembre

c21 culture
c21 culture - © Tous droits réservés

L’exposition ''Bye Bye Futur'' présentée au musée de Mariemont a été prolongée jusqu’au 25 octobre. Une exposition sur l’art de voyager dans le temps.

Littérature, cinéma, art contemporain, fan art, cultures pop et science-fiction… sont autant de mondes créatifs qui vous amènent à vivre non pas un mais des retours vers le futur ! L’exposition explore la fascination pour les déplacements dans l’espace et le temps et la manière dont ils ont stimulé les imaginations des artistes et des écrivains. Les questions de la création et de l’immortalité sont également abordées, de la statue d’ivoire de Pygmalion à la créature de Frankenstein en passant par Pinocchio ou encore Nono le robot. L’architecte Luc Schuiten, invité d’honneur de l’exposition, recourt à des matières naturelles recyclables et imagine des constructions en matériaux organiques et écologiques.Résolument pop, l’exposition présente également tout un pan dédié aux jeux vidéo, aux robots de nos enfances ou héros de nos écrans, ainsi qu’à la manière dont ils investissent notre imaginaire et notre culture contemporaine. C’est vraiment une exposition à visiter à tout âge. A découvrir au Musée Royal de Mariemont jusqu’au 25 octobre.

Ouverture de la saison lyrique pour La Monnaie avec un pop requiem du compositeur belge Jean-Luc Fafchamps, une œuvre de commande, un triptyque composé sur un livret d’Éric Brucher, est intitulée ''Is This The End ?''.

Le premier volet, ''Dead little girl'', est présenté ce week-end, sous la forme d’un opéra virtuel retransmis en direct. Cela faisait un moment déjà que ce projet était en gestation ; la crise du coronavirus a précipité sa réalisation dans des conditions totalement covid-compatibles, c’est-à-dire avec la distanciation requise entre les artistes. Il n’y a pas non plus de public, ni de scène. Le parallélisme avec les images, gravées en dans nos mémoires, de personnes qui ne peuvent pas se dire adieu et de patients mourant sans leur famille est évident. La metteuse en scène Ingrid von Wantoch Rekowski a imaginé une formule inédite pour cette " messe des demi-morts ". Les bâtiments de la Monnaie constituent le décor de ce premier volet, qui se jouera sans public. Des épisodes filmés au préalable dans les locaux du Théâtre dialogueront avec un spectacle live porté par trois solistes, dix-sept musiciens de l’Orchestre symphonique de la Monnaie et dix-huit chanteurs des Chœurs de la Monnaie. Vous pourrez suivre les représentations en direct sur le site Internet de La Monnaie. Cela se passe les 12 et 13 septembre. Toutes les infos sur lamonnaie.be.

Et enfin un nouveau spectacle au TTO " Lennon the Last day " de et par Marc Ysaye.

Le 8 décembre 1980 à 22h50, cinq coups de feu résonnent dans l’entrée du Dakota Building à New York. Une figure mythique du rock s’écroule : John Lennon vient d’être assassiné ! L’annonce fait l’effet d’une bombe. Mais qui était cette légende ? Comment comprendre son ascension fulgurante au rang d’icône mondiale, en pleine période 'peace and love', de son enfance difficile jusqu’à cette soirée tragique qui scella son destin ? Marc Ysaye vous plonge dans l’une des plus incroyables odyssées de l’histoire contemporaine. Une conférence interactive qui vous racontera heure par heure sa toute dernière journée. ''Lennon the last day'' avec Marc Ysaye mise en scène par Alexis Goslain cela se passe au théâtre de la Toison d’Or à partir de demain, le 12, jusqu’au 3 octobre.

 

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK