Sentir le blaireau, grâce à Brian May de Queen

Brian May lutte depuis des années pour la protection des blaireaux. Les petits omnivores ont souvent été exterminés en Angleterre pour lutter contre la propagation de la tuberculose bovine. Pour sa nouvelle campagne de sauvetage de ces animaux, le guitariste de Queen va un pas plus loin en proposant une nouvelle gamme de parfums… qui sentent l’odeur des blaireaux.

Le produit aromatique s’intitule "Save Me", comme un des singles de Queen signé de la main de Brian May et sorti en 1980. Du côté des fragrances, attendez-vous à du poivre rose, du jasmin, du musc, du bois de santal, et selon le nez d’un des reporters de The Sun, la combinaison de ces arômes donne un effet de "fourrure de blaireau propre".

Brian May de son côté n’avance pas l’argument de "senteur blaireau" pour vendre son produit, mais plutôt d’arôme de "campagne anglaise".

"Save Me" est le fruit d’une collaboration avec la parfumerie luxueuse Xerjoff, et est maintenant disponible à l’achat ici. Comptez 239$ pour le plus petit format. Tous les bénéfices seront destinés au Fonds Save Me, une organisation fondée par Brian May en 2010 pour le bien-être animal.

2 images
© Tous droits réservés
Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK