Sécurité : Pensez à l'Environnement !

Le Code de la route se préoccupe peu de la qualité environnementale. C’est avant tout un texte de loi qui s’occupe de sécurité et de mobilité. Mais il y a tout de même quelques mesures qui ont pour objectif de lutter contre la pollution sonore ou aérienne.

Prenons l’avertisseur sonore, ou le klaxon si vous préférez. Son usage est clairement dérangeant pour les riverains. Dès lors, le code précise que les coups de klaxon doivent être aussi brefs que possible. Ils ne sont autorisés que pour avertir d’un risque d’accident et, en dehors des agglomérations, s’il y a lieu d’avertir un conducteur qu’on se propose de dépasser. Cette utilisation pour annoncer un dépassement est rare chez nous, mais elle est courante dans les pays montagneux. Enfin, la nuit, sauf en cas de danger imminent, les coups de klaxon doivent être remplacés par des appels de phares, pour garantir un meilleur sommeil à tous.

Pour des questions de pollution sonore et aérienne, le code comprend encore deux autres interdictions. Tout d’abord, il est interdit à tout conducteur de procéder, au point mort, à des accélérations répétées du moteur. La mesure vise bien entendu ceux qui aiment faire profiter les autres du bruit exceptionnel de leur moteur quand ils sont à l’arrêt à un feu rouge, par exemple. Enfin, les conducteurs doivent aussi veiller à ne pas laisser le moteur en marche au point mort, sauf en cas de nécessité. On vise ici les véhicules à l’arrêt ou en stationnement, mais aussi les véhicules immobilisés pour un certain temps dans la circulation. Par exemple, par les barrières d’un passage à niveau, car on sait que ce genre d’immobilisation prend généralement plus d’une minute. Ça vaut donc la peine de couper son moteur. Le " sauf en cas de nécessité " laisse bien entendu une certaine marge d’interprétation. Dégager une buée tenace à l’intérieur du pare-brise, voilà sans doute une bonne raison pour laisser tourner votre moteur le temps de vous libérer la vue. Mais attendre Madame, moteur tournant, quand celle-ci achète du pain, ça n’en est certainement pas une ! Pensez à la fois à la pollution par les gaz, mais aussi par le bruit du moteur qui indispose les riverains.

Comme on est en Belgique, et que les Régions ont des compétences environnementales, je vous signale que la Région wallonne dispose aussi de sa propre règle de ce genre. Celle-ci est légèrement différente de celle du Code de la route. Elle précise que lorsqu’un véhicule est à l’arrêt ou en stationnement conformément aux règles du Code de la route, le conducteur doit directement couper son moteur. Ici, donc, on ne vise pas les véhicules qui sont immobilisés dans la circulation, comme ceux qui attendent au passage à niveau. Par contre, il n’y a pas de marge d’interprétation laissée au conducteur pour décider s’il est nécessaire ou pas de laisser son moteur allumé, dès qu’on est garé, il faut le couper. Mais il y a tout de même une liste avec quelques exceptions, par exemple pour les véhicules frigorifiques ou les véhicules prioritaires. Ajoutons que ce texte peut être appliqué par les policiers, mais aussi par les agents régionaux de la police de l’environnement.

Retour aux autres rubriques

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK