Sécurité : Les conducteurs fantômes

securité
securité - © MOSSAY GUY - BELGA

Ça fait un petit temps qu’on ne vous a plus parlé des conducteurs fantômes. Pour ceux qui ne connaissent pas l’expression, ça n’a rien à voir avec des revenants qui circuleraient sur nos routes. Non, un conducteur fantôme est un simplement un conducteur qui roule à contresens, et c’est, bien entendu, très dangereux.

On les appelle chez nous conducteurs fantômes en raison du fait que leur apparition est surprenante et effrayante. Et il y a de quoi, car ces conducteurs fantômes sont responsables bon an mal an de 3% des tués sur les autoroutes. Ça semble peu, mais en même temps, on constate que la gravité globale des accidents provoqués par ces conducteurs roulant à contresens est 10 fois supérieure à celle des autres accidents, car il s’agit souvent d’accidents frontaux à grande vitesse.

On ne va pas s’attarder sur les causes, qui peuvent être multiples. Ça peut par exemple venir d’une mauvaise visibilité, d’une trop forte consommation d’alcool ou encore d’une signalisation défaillante. Concentrons-nous plutôt sur les conseils de sécurité.

Si vous en voyez un conducteur fantôme arriver d’en face, ou si vous entendez via la radio qu’il en arrive un sur votre route, il faut ralentir et serrer à droite, quitte à vous déporter sur la bande d’arrêt d’urgence pour laisser un maximum de place entre lui et vous. On constate en effet que les conducteurs fantômes roulent la plupart du temps sur leur droite, qui est votre gauche à vous. C’est assez logique, à moins d’avoir affaire à un Anglais.

Au moment de le croiser, quelques appels de phares sont les bienvenus. A force de recevoir de tels appels de phare, il est possible que le conducteur se rende compte qu’il roule du mauvais côté.

Ensuite, à moins que le conducteur fantôme ne soit déjà signalé à la radio, arrêtez-vous à la première borne d’appel pour prévenir que vous venez de croiser un conducteur à contresens. L’avantage de la borne d’appel, c’est que l’opérateur sait directement sur quelle autoroute et dans quel sens vous vous trouvez. On perd donc un minimum de temps pour le signalement. Mais il n’y en a pas toujours. La Flandre, par exemple, les a toutes retirées. Dans ce cas, arrêtez-vous dans le premier parking pour appeler le 112 !

Si c’est vous qui êtes le conducteur fantôme et que vous vous rendez compte de votre erreur, ralentissez immédiatement et allumer vos 4 feux clignotants. Si rien ne vient d’en face, rejoignez la bande d’arrêt d’urgence et arrêtez-vous. S’il est trop dangereux de rejoindre la bande d’arrêt d’urgence en raison du trafic, serrez le plus possible sur votre droite pour laisser un maximum de place aux véhicules qui arrivent d’en face. Enfin, prévenez au plus vite la police, et celle-ci viendra vous aider à vous remettre dans le bon sens.

Et aussi

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK