Sécurité : A Moto En Groupe

Traditionnellement, c’est au printemps que recommencent les grandes les randonnées à moto en groupe. Rouler seul ou rouler en groupe, ce n’est pas tout à fait pareil. En groupe, il faut veiller à davantage de choses que quand on roule seul. Voici nos conseils pour bien rouler à plusieurs.

En ce qui concerne l’ordre des motos tout d’abord, il est recommandé de placer en tête et en queue un motard expérimenté. Ces deux motards auront la responsabilité de la cohésion du groupe, il vaut donc mieux qu’ils aient de la bouteille, comme on dit.

S’il y a un ou des débutants, on les placera juste derrière le motard de tête. Il pourra ainsi voir dans ses rétros si ce ou ces débutants suivent bien. Pour la même raison, s’il y a une moto bien moins puissante que les autres, on la place aussi juste derrière le motard de tête. Si elle est mise en fin de colonne, son pilote sera toujours en difficulté pour garder sa place.

Le motard de tête a aussi la responsabilité importante de moduler sa vitesse afin de garantir la cohésion de groupe. Pour éviter à ceux qui le suivent de devoir trop souvent donner de gros coups de gaz pour tenir leur place, il doit ralentir si nécessaire. S’il roule en permanence à la limite de la vitesse maximale autorisée, sans tenir compte de ce qui se passe derrière lui, cela aura pour conséquence que la queue du groupe devra régulièrement faire des excès de vitesse pour rester dans les roues, c’est là que le danger monte en flèche ! L’idéal, c’est que le motard de queue soit en communication avec le motard de tête, il existe des intercoms très pratiques pour dialoguer entre motards en mouvement.

Pour la sécurité du groupe, une fois que l’on prend la route, il est aussi recommandé de ne pas se dépasser l’un l’autre et de garder sa place initiale. Seuls les éventuels capitaines de route auront à dépasser le groupe en mouvement. Je rappelle qu’on peut avoir des capitaines de route à partir de 15 participants, et qu’il est obligatoire d’en avoir à partir de 50 participants.

Il est aussi important de rouler en rangs parallèles décalés, en quinconce si vous préférez. C’est d’ailleurs prévu dans le Code de la route. Si les motos roulent côte à côte, il est en effet plus difficile d’éviter un obstacle soudain sur la chaussée, car les motos se gênent alors mutuellement. Tandis qu’en rang parallèle décalé, chaque motard dispose de plus de place latéralement pour faire un écart.

Dernier petit rappel, ce n’est pas parce qu’on roule à plusieurs qu’on a plus de droits. Seul un capitaine de route dûment équipé de son signal c3, de son brassard tricolore et de son gilet fluo avec la mention capitaine de route peut bloquer la circulation à un carrefour pour laisser passer le groupe de motos, et encore, il peut le faire uniquement dans les carrefours sans feux de circulation.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK