Save My Soul : Le Label Anglais Pye Records

A l’image de Martin Luther King, prônant l’égalité, la tolérance et la paix, de nombreux groupes ont décidé très tôt la mixité à une époque ou malheureusement la ségrégation raciale et une réalité pesante. En Angleterre, ce sont les Equals qui ont montré l’exemple. On se souvient tous de ce groupe composé de noirs et de blancs et dont le leader n’était autre qu’Eddy Grant.

 

Toujours au Royaume de Sa Gracieuse majesté, c’est le groupe The Foundations qui a lui aussi pratiqué la mixité raciale au grand bonheur des fans de soul music. The Foundations a connu un succès phénoménal entre 1966 et 1971 et a été un énorme vendeur de disques, faisant du label Pye un poids lourd de l’industrie musicale anglaise.

 

Outre les disques de Petula Clark, des Kinks ou de Status Quo, Pye Records avait aussi la particularité de presser sous licence pour le Royaume-Unis les labels américains comme Chess, Buddah, King Records Une affaire qui roule, dirait-on aujourd’hui car, dans un aller-retour de génie, Pye va exporter ses artistes anglais et les placer chez l’Oncle Sam. On verra ainsi Petula Cark et David Bowie signer chez Warner, Donovan chez Hickory ou les Searchers chez Mercury.

 

 

Profitons de cette traversée de l’Atlantique, pour mettre à l’honneur cette mixité avec Jay and The Techniques. Cinq musiciens blancs et deux chanteurs noirs : George 'Lucky' Lloyd et Jay Proctor, le fondateur du groupe qui va sortir une jolie série de succès entre 1967 et 1969 sur le label Smash Records.

5 images
© Gems / GettyImages

Et les disc-jockeys de la scène northern soul, en grands chasseurs de trésors musicaux, ne se sont pas trompés en dénichant une face B, un futur classique du genre : " Baby How Easy Your Heart Forgets Me " de Jay And The Techniques.

Durant ces quelques semaines des vacances d’été, on vous replonge dans cette période bénie, entre sixties et seventies, une époque où les 45 tours se vendaient par millions, et parmi ces quantités astronomiques de galettes, des disques tantôt rares, tantôt introuvables, que les DJ’s de l’époque faisaient tourner dans les clubs branchés et spécialisés en soul music.

Réécoutez les séquences dans leur intégralité ici.

''Save My Soul'' avec Jean-Yves Louis, le vendredi à 11h45 sur Classic 21 dans Tempo, en podcasting via classic21.be et les plateformes de téléchargement.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK