SALON de GENEVE 2012

salon Genève
6 images
salon Genève - © Tous droits réservés

GENEVE : CITROEN, DACIA, FERRARI, FIAT

Retournons au salon de Genève.

CITROEN

Le nouveau SUV compact Citroën C4 Aircross s’inscrit dans la stratégie de montée en gamme de la marque. Il sera disponible à partir du mois d’avril. Comme le 4008 de PEUGEOT (qui ne sera peut-être pas importé chez nous), ce SUV directement issu de l’excellent ASX de MITSUBISHI est assemblé en Russie. On réédite donc l’expérience lancée avec le C-Crosser dont la production a été arrêtée en 2009. Espérons que cette fois, la sauce prendra mieux. Il faut dire que si le C-Crosser était un authentique MITSUBISHI sur tous les plans, on a pris le temps, cette fois, d’inscrire le C4 Aircross dans la ligne maison. Sur le plan technique, cet Aircross reçoit une transmission à la carte pour exploiter, selon ses envies, toute la motricité d’un véhicule tout-terrain avec trois modes sélectionnables manuellement (2WD, 4WD et LOCK). La technologie Stop&Start équipe l’ensemble des motorisations proposées : 1.6 de 115 ch et 1.6 ou 1.8 HDI de respectivement 115 et 150 ch. Les prix sont fixés pour la Belgiqueet s’échelonnent de 26.585 € pour la 1600 essence en 2WD à 32.585 € pour la 1800 HDI en 4WD.

DACIA

Logan, Sandero et surtout Duster assurent ! Que réserve l’avenir ? On le saura rapidement. Cette année à Genève, DACIA a en effet proposé un monospace tout neuf et une restylage de la Sandero Stepway. Présentons d’abord Lodgy, un monospace proposé en version cinq et sept places, à Depuis 1998 que DACIA appartient à RENAULT, on peut parler de succes story. partir de 9.990€. Qui dit mieux ? Il doit apporter une réponse adaptée aux familles habituellement clientes de voitures d’occasion. Long de 4,5 m et large de 1,75 m, c’est un tout petit peu plus court qu’un Grand Scénic et surtout moins large. L’espace intérieur a dû être optimisé par rapport aux dimensions extérieures, afin de pouvoir accueillir sept passagers, la troisième rangée se vantant de pouvoir accueillir deux adultes ! Lodgy est très modulable et le coffre dans la tradition maison : grand ! Et puis, on n’est plus dans une voiture « cheap », on y trouve même des chromes et des options à prix calculés comme un système multimédia inédit qui pour 450 € propose six fonctions essentielles : radio, media, tél, carte, navigation et réglages ou un limiteur de vitesse ou encore une aide au parking. Sous le capot, un bon vieux 1.6 MPI de 82 ch ou un 1.2 de 115 ch à injection directe pour l’essence et un 1.5 dCi décliné en 90 ou 110 ch pour le diesel. Reste à le conduire et à voir ce que les acheteurs potentiels en pensent. Nos routes seront-elles bientôt peuplées de Roumaines ?
Autre vedette du stand la Stepway, la version au look « baroudeur » de la Sandero, évolue en Stepway 2 avec un style plus affirmé surtout à l’intérieur. Une nouvelle ambiance intérieure grise est désormais proposée pour la façade centrale, les poignées de tirage de porte, les ceintures de sécurité, les côtés de sièges et les surpiqüres. Attention qu’on ne parle toujours que de « look » même si sa garde au sol est un peu majorée par rapport à la berline.

FERRARI

Certes, voir une nouvelle FERRARI reste un moment de grand plaisir. De là à pratiquement empêcher les journalistes de travailler ! Il y a un pas que des centaines de curieux n’ont pas hésité à franchir ! Enfin, c’est la vie comme ça ! Voici donc la remplaçante de la 599 GTB Fiorano (son V12 de 6 l n’affichait que 620 ch en version GTB et 670 en version GTO) et le nouveau monstre s’appelle F12 Berlinetta. Le design assez tourmenté qui lui permet d’afficher un Cx de 0.29 a montré en soufflerie toute son efficacité. Plus courte mais surtout plus basse (gare aux gendarmes couchés et autres plateaux), cette Berlinetta est la plus puissante des routières proposées chez le constructeur. 740 ch (c’est 10 de moins que la F1 de Massa) 690 Nm, voilà des chiffres qui parlent d’eux-mêmes et comme la belle pèse à peine plus d’1,5 T et que la puissance passe aux roues arrières par une boîte à double embrayage, elle se meut de 0 à 100 en 3.1 sec et se laisse aller jusqu’à 340 km/h. Si vous soulevez le capot (on est prié de porter des gants blancs), vous découvrirez en position centrale avant un V12 de .3 l dérivé de celui de la FF. Comme c’est ce que vous en verrez le plus souvent, j’ai choisi de vous montrer le popotin de cette F12. Excitant, non ?

FIAT

La 500L - L pour « Large » - vient compléter la gamme 500 : après les versions Abarth et Cabrio, FIAT poursuit sa stratégie d’élargissement de son offre en introduisant des modèles visant à satisfaire de nouveaux clients. C’est ainsi que la 500 s’agrandit pour s’adapter aux besoins des clients dont la famille elle-même grandit. Mais attention, si on pensait que la 500L reprendrait la tradition de la 600, il n’en est rien. En effet, si elle reprend en façade la bonne bouille que la 500 popularise, elle combine l’habitabilité d’un monospace et l’apparence d’un SUV avec les dimensions et les performances d’un véhicule du segment B. Ce nouveau modèle sort des schémas traditionnels, il est ainsi une alternative originale aux voitures des segments B et C. Le véhicule est un monospace 5 places de 4,14 m de long pour 1,78 m de large et 1,66 m de haut.. La 500L sera commercialisée en Europe au dernier trimestre 2012 avec une gamme de motorisations qui comprendra au lancement deux moteurs essence (bicylindre TwinAir et 4 cylindres 1,4 l), le moteur Diesel Multijet II 1,3 et une nouvelle motorisation qui intégrera la technologie la plus avancée de Fiat Group Automobiles.
Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK