Salon de Genève 2012

Salon Genève
13 images
Salon Genève - © Tous droits réservés

GENEVE : OPEL, PEUGEOT, PORSCHE, RENAULT

Retournonsau salon de Genève

OPEL

Emotion et agitation sur le stand OPEL. La raison n’était pas tellement la présentation des deux nouveautés (la Mokka, l’Astra OPC et l’Insignia Bi-Turbo) mais surtout l’élection en tant que voiture de l’année de l’OPEL Ampera et de la CHEVROLET Volt, deux sœurs jumelles qui sont donc montées ensemble sur la plus haute marche du podium. En accordant la victoire à cette révolutionnaire voiture électrique, le jury du prix, composé de 59 journalistes automobiles issus de 23 pays européens, a également rendu hommage à l’esprit d’innovation et de hardiesse de GENERAL MOTORS. L’Ampera et la Volt sont les vainqueurs incontestés avec 330 points devant la VW Up ! (281) et la FORD Focus (256). Pour la première fois dans l’histoire du prix, la sélection finale a eu lieu dans le contexte du Salon automobile International de Genève. Karl-Friedrich STRACKE, CEO d’OPEL/VAUXHALL et Susan DOCHERTY, Présidente et Directrice générale de CHEVROLET pour l’Europe, ont reçu le prix de la « Voiture de l’année 2012 » des mains de Hakan MATSON, Président du jury de la Voiture de l’Année.
Le constructeur allemand profite donc du Salon de Genève pour lancer une offre sur le segment en forte croissance des SUV compacts avec son Mokka. Il est ainsi parfaitement en phase avec la devise du salon de cette année : « Rouler vers l’avenir ». En dépit de ses 4,28 mètres, en dehors de la traction avant (FWD), le Mokka peut recevoir un système de transmission intégrale (AWD) qui lui apporte un gain en traction et en comportement. Le système AWD est efficace, intelligent et abordable et permet au Mokka de passer du stade de SUV urbain à celui de 4x4. La puissance est fournie par trois moteurs au choix. Toutes les versions à boîte manuelle sont équipées du système d’économie de carburant Start&Stop. L’offre essence propose un 1,6 l atmosphérique de 115 ch. ainsi qu’un 1,4 litre Turbo de 140 ch. avec 200 Nm de couple. Du côté diesel, l’OPEL Mokka embarque le turbodiesel 1.7 CDTI de 130 ch. avec 300 Nm de couple. Le 1.7 CDTI peut être accouplé au choix avec une boîte manuelle six vitesses ou une transmission automatique à six rapports. Le 1.4 Turbo sera disponible au départ avec la même transmission manuelle, et aura droit aussi plus tard à une transmission automatique. La Mokka sera commercialisée chez nous fin de cette année.
Autre nouveauté, l’Astra OPC couronne l’offre de coupé compact dès le printemps 2012. L’Astra OPC est animée par un moteur essence à injection directe de 2,0 l de 280 ch. doté d’un couple maxi de 400 Nm. Cette motorisation permet à l’Astra OPC d’atteindre une vitesse de 250 km/h (sur circuit). Jamais jusque là une Astra n’avait été si rapide. Le châssis FlexRide permet au conducteur de rendre plus réactives les lois d’amortissement, la direction et la réponse de l’accélérateur. Il peut le faire en appuyant sur les boutons « Sport » et « OPC ». Le mode standard passe le véhicule sur un compromis de suspension très confortable, tandis que le mode spécifique « sport » apporte un gain notable en vivacité. Le mode OPC fait entrer le conducteur dans une troisième dimension : la direction devient plus directe, l’accélérateur plus sensible et les lois du châssis sont changées pour privilégier la qualité du comportement. L’OPC va encore plus loin : elle est équipée d’un différentiel mécanique à glissement limité sur le train avant ce qui lui donne plus de stabilité et une meilleure tenue de route. En d’autres termes la voiture offre plus d’adhérence en sortie de virage à grande vitesse, même quand la chaussée est humide.
OPEL continue à améliorer et à peaufiner sa grande berline et dévoile en première mondiale sa nouvelle offre diesel haut de gamme avec un moteur BiTurbo de 2,0 litres CDTI qui offre 195 ch. avec 400 Nm de couple avec une consommation limitée de seulement 4,9 l aux 100 km (en version traction à boîte mécanique). A régime intermédiaire, les deux turbocompresseurs fonctionnent ensemble : le plus gros turbocompresseur précomprime l’air d’admission, avant qu’il ne soit pleinement comprimé avec le plus petit. Une soupape de dérivation est chargée en permanence de dévier une partie des gaz d’échappement vers le plus gros turbo. En haut du compte-tours (dès 2.500 à 3.000 tr/min), la totalité des gaz est dirigée directement sur le plus gros turbocompresseur, ce qui assure une continuité dans la réponse à l’accélérateur aux régimes plus élevés. Ainsi, le conducteur a toujours à sa disposition un moteur offrant le plein d’accélération. Les acheteurs ont la possibilité d’associer cette nouvelle motorisation à l’architecture à deux ou à quatre roues motrices (AWD). L’Insignia 2.0 BiTurbo CDTI est aussi disponible dans toutes les variantes de carrosserie. A partir du printemps 2012, les versions 4x4 (AWD) pourront de plus être commandées avec le châssis SuperSport, doté du train avant de l’Insignia OPC. Le train avant est dans ce cas équipé de jambes de suspension à hautes performances (HiPerStrut), qui donnent encore plus de précision à son comportement.

PEUGEOT

Après le succès historique de ses devancières – plus de 15 millions de « série 200 » produites au cours des trente dernières années, la 208 veut reconquérir le leadership dans sa catégorie en Europe. Grâce à ses deux formes de carrosserie très différentes l’une de l’autre (la 3 portes s’offre un caractère plus sportif que la 5 portes), à un habitacle repensé avec notamment un petit volant (enfin !) et une planche de bord rehaussée, à des nouveaux moteurs trois cylindres à essence, à un coffre plus grand que celui de la 207, à davantage de place pour les passagers assis à l’arrière, en offrant des possibilités de personnalisation, bref, en se revalorisant complètement tout en gardant l’image de la marque au Lion intacte. Ce ne sont pas moins de dix moteurs qui peuvent être implantés sont le capot. Tous ne seront pas retenus pour la Belgique et nous aurons bientôt l’occasion de vous présenter ceux qui ont été retenus parmi ceux-ci. Cinq diesel sont disponibles : 1.4 l HDi FAP 50 de 68 ch, boîte manuelle à 5 vitesses; 1.4 l e-HDi FAP de 68 ch, boîte manuelle pilotée à 5 rapports et Stop&Start ; 1.6 l e-HDi FAP de 92 ch, boîte manuelle à 5 vitesses, Stop&Start ; 1.6 l e-HDi FAPde 92 ch, boîte pilotée à 6 vitesses, Stop&Start ; 1.6 l e-HDi FAP de 115 ch, boîte manuelle à 6 vitesses, Stop&Start. Tous ces moteurs sont sous la barre des 100 gr de CO2/km. En essence, cinq propositions existent : 1.0 l Vti de 68 ch, boîte manuelle à 5 vitesses ; 1.2 l VTi de 82 ch, boîte manuelle à 5 vitesses ; 1.4 l VTi de 95 ch, boîte manuelle à 5 vitesses ; 1.6 l VTi de 120 ch, boîte manuelle à 5 vitesses ; 1.6 l THP de 156 ch, boîte manuelle à 6 vitesses.
Accompagnant la « première » de la 208, PEUGEOT dévoile à Genève 2 concept-cars sur base de la trois portes, claires expressions de la montée en gamme du constructeur dans l’univers des supercompactes. La XY Concept se destine aux urbains amoureux de distinction et de raffinement. Motorisée par le 1.6 l e-HDi, développant 115 ch et équipée d’une boîte manuelle à 6 rapports, elle transporte ses occupants dans un univers de raffinement dont la signature est le pourpre, couleur qui habille la carrosserie comme l’habitacle. Revêtue de la teinte Pulsion, la XY Concept semble évoluer constamment, en fonction de la distance et de la position du regard. Cette capacité à se transformer provient d’une méthode exclusive, basée sur une application très précise de 16 couches de peinture et de vernis.
La GTi Concept régénère le mythe créé en son temps (milieu des années 80) par la 205 GTI. On découvre d’elle d’abord sa couleur : une teinte rouge, très profonde, aux reflets noirs, habille l’intégralité de la carrosserie. En s’approchant, le capot et le pavillon dévoilent leur secret : une trame au motif en damier s’est glissée sous les multiples couches de peinture et vernis ! Le seul moteur maison qui pouvait lui être offert est le 1.6 THP de 200 ch. Il est associé à une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports. Grâce au petit volant, le conducteur fait corps avec sa voiture et la place toujours sur la bonne trajectoire, sans quitter la route des yeux. En effet, dans son axe visuel, les informations (vitesse, régime, température…) sont délivrées par le combiné tête haute, dont les cadrans reçoivent un fond en aluminium brossé et des graduations très précises. Pour offrir à cette GTI le support nécessaire, les voies ont été élargies de 3.6 cm, un béquet apporte l’appui nécessaire et le freinage est assuré par quatre disques de 302 mm à l’avant et 249 mm à l’arrière, pincés par des étriers peints en rouge. Roulez chauffeurs … pas chauffards !
La 508 RXH HYbrid4 est en première mondiale à Genève dans sa robe définitive. Elle sera disponible dans quelques semaines en concession. Exclusivement proposée avec la chaîne de traction 2.0 l HDi FAP HYbrid4, première motorisation full hybride diesel au monde, la 508 RXH est synonyme de liberté d’évolution. Avec une puissance maximale de 200 ch, ses 4 roues motrices et un couple maximal de 450 Nm, elle est conçue pour faire face à tous les usages, dans toutes les conditions. Elle permet de rouler, en ville par exemple en mode 100 % électrique, idéal pour circuler en ville elle annonce une consommation en cycle mixte à moins de 4,1 l/100 km soit des émissions inférieures à 107 g/km CO2. Notons bien qu’une 508 RXH n’est pas une nouvelle offre moteur 508 mais est bien un modèle à part entière.
La 4008, également en première mondiale au Salon de Genève, n’est pas sans rappeler la CITROEN C4 AirCross. Normal, ce sont les mêmes véhicules issus de la MITSUBISHI ASX. PEUGEOT table sur des ventes qui seront essentiellement (70 %) réalisées hors d’Europe. Par de subtiles retouches, les designers ont réussi à l’inscrire dans la gamme au Lion. Les 4 motorisations des 4008 (2 diesel, 2 essence) seront associées, en Europe, à une transmission 4X4 à gestion électronique.

PORSCHE

Je ne sais pas si vous pensez comme moi mais au premier coup d’œil, et sauf si on les propose l’une à côté de l’autre, j’ai du mal d’identifier la nouvelle 911 par rapport au modèle qu’elle remplace. Par contre, en arrivant sur le stand PORSCHE et en voyant les deux nouvelles Boxster, on reconnaît immédiatement le nouveau modèle. Jamais, en effet, dans l’histoire de la Boxster, un changement de génération n’avait été aussi profond. La deux-places découvrable fait son apparition sur le marché avec une toute nouvelle carrosserie qui répond aux principes de la construction légère et un châssis entièrement remanié. Un poids en nette baisse, un empattement plus long, une voie plus large et des roues plus grandes accentuent encore de manière significative la dynamique de roulage de cette sportive à moteur central. Boxster et Boxster S, présentées simultanément, reçoivent une nouvelle servodirection électromécanique et affichent tout à la fois des performances en hausse et une consommation en baisse de jusqu’à 15%. Le nouveau Boxster fait ainsi honneur à ce que promet son design, modifié en profondeur avec des porte-à-faux plus courts, un pare-brise nettement plus avancé qu’auparavant, une silhouette plus ramassée et des lignes expressives. Tendue au-dessus des occupants, la capote, complètement repensée et entièrement électrique, fait désormais l’économie d’un couvercle de logement de capote. Les deux modèles sont propulsés par un moteur boxer six cylindres à injection directe d’essence dont l’efficacité énergétique a encore été accrue grâce au recours à la récupération d’énergie pour le réseau électrique de bord, à la gestion thermique et à la fonction « Stop-Start ». Puissance du moteur 3.4 l de base : 265 ch. Ils arrivent tous deux en avril mais nous devons nous baser pour l’instant sur des prix pratiqués en Allemagne : environ 50.000 € pour le Boxster et env 60.000 € pour le Boxster S.

RENAULT

Le design définitif de Zoé est révélé en première mondiale. Dessinée pour être exclusivement électrique, c’est une berline compacte, aux lignes fluides et épurées. Son look agile et dynamique suggère le plaisir de conduite. Elle se distingue aussi par sa signature lumineuse : des LEDs éclairent en permanence deux fossettes qui encadrent l’entrée d’air à l’avant. RENAULT commercialise déjà Fluence et Kangoo électriques mais il s’agit là de voitures à moteur thermique modifiés pour pouvoir utiliser des batteries. Avec Zoé, le constructeur français met la mobilité Zéro Émission à la portée du plus grand nombre. Elle sera commercialisée chez nous dès l’automne au prix de 20.950€ TVAC. Elle peut être la voiture idéale pour des usages quotidiens et intègre la technologie la plus avancée à travers six premières mondiales au service de la simplicité d’utilisation, de l’autonomie et de la connectivité. Pour la première fois, un véhicule électrique de grande série affiche plus de 200 km d’autonomie (NEDC). En usage réel, l’autonomie d’un véhicule électrique varie plus que celle d’un véhicule thermique en fonction des conditions de roulage : la vitesse, le profil du parcours, la température extérieure… Mais grâce au Range OptimiZEr, regroupant trois innovations majeures - le freinage récupératif de nouvelle génération, la pompe à chaleur et les pneus MICHELIN EnergyTM E-V - l’autonomie réelle de Zoé augmente jusqu’à 25 % et sa variabilité est nettement atténuée. Par exemple, sur un parcours périurbain avec une température extérieure de 13 °C, l’autonomie réelle de Zoé atteint 140 km, dont 30 km obtenus directement grâce au Range OptimiZEr. Pas de quoi partir en vacances avec la famille mais de quoi être rassuré quand on doit parcourir 60 ou 80 km et qu’il faut toujours craindre les bouchons imprévus et les déviations de dernière minute.
Twizzy n’était plus vraiment une surprise à Genève, mai puisqu’il est en vente en concession depuis le 17 mars, il valait bien le rappel de quelques informations. Son prix, d’abord : 6.990 € TVAC. Entre auto et moto, il est agile et compact comme une moto et grâce à son moteur électrique il est bien plus agile qu’une voiture. Son identification à une voiture, vous l’apprécierez quand il pleuvra ou qu’il fera froid. De plus, il bénéficie d’une certaine sécurité : stable avec ses quatre roues, il est doté de ceintures de sécurité et d’un air-bag conducteur. Selon la puissance de son moteur électrique, Twizzy est accessible avec permis A3 (45 km/h) ou B (80 km/h). Pour chacun, le client a le choix entre une architecture entièrement ouverte ou avec des portes. A l’avant de Twizzy se trouve une trappe qui dissimule le câble de recharge. Il n’y a plus qu’à le brancher sur n’importe quelle prise 220 V. En 3 h 30, la batterie est complètement chargée. Avec 100 km d’autonomie, Twizzy peut parcourir la ville dans tous les sens. Et en quelques minutes de recharge, il récupère déjà largement de quoi rentrer chez soi. Cathy et David Guetta sont les ambassadeurs de Twizzy et joueront le rôle principal dans une campagne de communication « Plug Into The Positive Energy » qui débutera au printemps 2012
Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK