SALON de GENEVE 2011, 5ème partie

salon auto
11 images
salon auto - © Tous droits réservés

Le 81e Salon de l'automobile de Genève, suite : MASERATI, MITSUBISHI, NISSAN, OPEL, PEUGEOT

Suite

 

MASERATI

Tous les constructeurs haut de gamme doivent être à Genève chaque année et tous essayent d’attirer la chaland avec une nouveauté. C’est ainsi que chez MASERATI, on va montrer  une nouvelle exécution du cabriolet GranCabrio. On lui donne le style de la GranTurismo S et on lui offre le moteur de la MC Stradale : un V8 de 4,7l de 450ch et 510Nm. Suspension et freinage ont été adaptés en conséquence, avec par exemple des disques rainurés et percés. La transmission reste la boîte automatique ZF à 6 rapports.

MITSUBISHI

Elle ne devrait pas remplacer l’actuelle Colt et c’est tant mieux car si vraiment la prochaine petite MITSUBISHI ressemble à son concept, on ne peut pas dire qu’on lui donnera un design fort et sexy. La Global Small (qui est son nom actuel) offrira de l’espace pour 5 personnes ainsi qu'un taux de rejet de CO2 situé entre 90 et 100 g/km grâce notamment à un système Start&Stop et un moteur (de 1,0l à 1,2l de cylindrée) équipé d'un système de récupération d'énergie au freinage. Ce bloc sera optimisé pour réduire sa résistance aux frottements et améliorer ainsi sa consommation, il aura droit à une nouvelle boîte à variation continue. 

NISSAN

Le constructeur japonais vient à Genève avec un nouveau concept de voiture électrique. Mais cette fois, ce ne sera plus une familiale, comme la Leaf, la voiture de l’année, mais une sportive avec un petit air de 370 Z : l’Esflow. L'architecture de l'Esflow a été conçue autour de ses batteries et autour de son conducteur qui est assis dans l’axe central de la voiture. Les cellules lithium-ion, identiques à celles utilisées par la Leaf, sont situées au plus près du sol afin d'abaisser le centre de gravité. Les batteries actuelles sont lourdes. Chasse a donc été faite par ailleurs au poids avec un châssis et une carrosserie faisant appel à l’aluminium. NISSAN annonce avoir gonflé l’Esflow par rapport à la Leaf. Elle pourrait atteindre grâce aux deux moteurs électriques sur les roues arrière (il s’agit d’une propulsion) les 100 km/h en moins de 5 secondes, et disposerait de 240 km d’autonomie, ce qui est déjà nettement plus que ce qu’on connaît jusqu’à présent.

Plus populaire et bien réelle, NISSAN dévoile aussi à Genève, comme promis, un nouveau moteur sous le capot de sa belle Micra. Il s’agit d’un 1200 cc de 98 ch
avec injection directe d'essence et un compresseur. Les émissions de CO2 sont réduites à 95 g/km ce qui est assez remarquable pour un moteur essence de 1200 cc et 98 ch. Les émissions passent à 115 g/km en boite automatique CVT. La consommation annoncée est de  4,1 l/100 km.

OPEL

On vous l’a déjà montrée des dizaines de fois dans une version « concept », nous, les journalistes, avons pu rouler dans un prototype (cf page du 23/11/2010) et elle a déjà, entre autres, fait le trajet Rüsselsheim-Genève. Voici enfin sa version définitive telle que vous pourrez l’acheter et vous la faire livrer dans quelques mois (avant la fin de cette année encore). Voici l’OPEL Ampera. Une voiture électrique à autonomie augmentée qui sera la première voiture électrique en Europe pouvant servir dans le cadre d’une utilisation quotidienne. Il est bon de préciser qu’aux Etats-Unis, dans les mêmes délais, CHEVROLET commercialise sa Volt, proche cousine de l’Ampera. Toutes deux permettent de rouler en toute tranquillité d’esprit sans peur de tomber en panne de batterie. L’Ampera dispose de 5 portes et peut accueillir quatre passagers tout en offrant un volume de coffre correct. Elle roule à l’électricité tout le temps et à toutes les vitesses. Pour les premiers 40 à 80 kilomètres, la puissance est fournie par l’électricité stockée dans la batterie lithium-ion de 16 kWh. Quand elle roule grâce à l’électricité de sa batterie, l’Ampera ne produit aucune émission. La batterie peut être rechargée en environ quatre heures sur une prise de 220 volts normale. Comme il est possible de recharger rapidement la batterie, la plupart des Ampera rouleront sans doute tout le temps en mode batterie. Pour un parcours plus long, le moteur/générateur essence prend imperceptiblement le relai pour porter l’autonomie à plus de 500 kilomètres avec le plein.

Les visiteurs du salon pourront aussi avoir une idée de ce que sera la future génération de la Zafira : le Zafira Tourer Concept apporte encore plus de sophistication et de confort à la flexibilité embarquée, et montre à quoi pourrait ressembler ce qu’on appelle chez OPEL un salon sur roues.

PEUGEOT

En 2010, PEUGEOT célébrait ses 200 ans. Elle a aussi signé un record historique de ses ventes mondiales, en progression de 16,3 %. C’est ainsi qu’elle a confirmé sa position de première marque automobile française dans le monde, gagné une place au classement des marques tant au niveau mondial (9e) qu’européen (4e).

Et PEUGEOT entame 2011 à Genève avec une 308 qu’il est difficile de reconnaître au premier coup d’œil. Les trois silhouettes (berline, SW et CC) évoluent vers une élégance qui se manifeste notamment aux niveaux des nouveaux feux au xénon au masque noir titane ou de la finition exclusive GTi. Elle a maigri aussi, de 25 kg, gage de son efficacité environnementale. Son Cx a été abaissé, les motorisations optimisées (quatre essence de 98 à 200 ch, quatre HDi de 92 à 163 ch). Quant à sa motorisation 1.6 HDi FAP 112 ch, elle est désormais dotée de Stop&Start e-HDi q ui fait passer ses émissions de CO2 à 98 g/km. Il était temps.

En lançant, dès l’été 2011, le premier véhicule hybride diesel au monde, PEUGEOT propose une offre inédite en termes de prestations environnementales.

Sur le crossover 3008, l’hybridation d’un moteur diesel (2.0 HDi FAP 163 ch) entraînant le train avant et d’un moteur électrique d’une capacité de 37 ch sur le train arrière, permet de proposer la motricité des quatre roues, une puissance maxi de 200 ch, un mode « zéro émission » et une consommation moyenne à partir de 3,8 l/100 km. Si cela se vérifie, ce sera un exploit. D’autant que les émissions passeront à 99 g/km, en rupture de 35 % au regard d’un moteur thermique de puissance comparable.

La marque au Lion présente à Genève une 3008 HYbrid4 Limited Edition : les 300 exemplaires numérotés, de teinte blanc nacré, en garnissage cuir intégral bi-ton, pourront être pré-réservés en ligne dès l’ouverture du salon.

EX-1, le concept-car présenté à Genève est un roadster biplace à l’allure hors-normes, avec un style futuriste et une architecture originale, conçu pour offrir des sensations de conduite intenses et célébrer les 200 ans de la marque.

EX-1 bat plusieurs records du monde d’accélération en départ arrêté sur le mythique circuit de Montlhéry ainsi qu’à Chengdu, en Chine. Ses performances sont issues de son aérodynamique affutée, de sa structure ultralégère et de ses deux moteurs électriques qui lui confèrent sa puissance maximale cumulée de 250 kW (340 ch) et la motricité de ses 4 roues.

Enfin, la nouvelle 908 incarne le dynamisme de la marque. L’objectif de la 908 est de remporter, comme en 2010, le championnat Intercontinental Le Mans Cup avec, en point d’orgue, les 24 Heures du Mans, les 11 et 12 juin prochains. Entièrement nouvelle, la 908 répond à la réglementation technique avec sa dorsale mais aussi avec son moteur V8 HDi FAP d’une cylindrée de 3,7 l développant 550 ch.

Le site du salon : www.salon-auto.ch

Et aussi