SALON de FRANCFORT 2011 (suite)

salon francfort
12 images
salon francfort - © Tous droits réservés

Francfort. De Ford à Jaguar suite

Cette année, ce 64ème salon de Francfort est accessible au public du 15 au 25 septembre.

FORD

Le constructeur présentait à francfort quatre nouveautés. Rien de majeur à mon sens mais des voitures intéressantes. D’abord, un concept car très étudié, très beau, très abouti, mais comme tout concept car, très fou aussi avec ses portes papillon très spécifiques. Certains, en voyant l’Evos dans son habillage « portes fermées » ont voulu y voir l’image d’une future Capri qui fut en son temps (de 1969 à 1986, années de sa production) une voiture mythique. Peut-être ! Ce qui est sûr, c’est que l’Evos a été développée tout spécialement pour présenter la nouvelle orientation stylistique de FORD. Des éléments esthétiques clés seront appliqués aux futurs véhicules de la marque, notamment la calandre.

Le nouvel ADN esthétique mondial fournit aux équipes de designers de Ford partout dans le monde un cadre commun pour orienter la création de nouveaux produits, leur permettant de façonner une famille cohérente de véhicules originaux partageant un même style fondamental. Ses lignes accrocheuses cachent une configuration nouvelle et unique, quatre portes et quatre places, alliant un aspect dynamique à une habitabilité étonnante. « C'est une interprétation nouvelle et passionnante de la carrosserie fastback, comprenant une silhouette vraiment innovante tout comme des proportions spectaculaires et très contemporaines », affirme J. Mays, vice-président du groupe, Design et Chief Creative Officer. La voiture mesure 4,50 m de long, 1,97 m de large et 1,36 m de haut, avec un empattement de 2,74 m. Elle est équipée d'un groupe motopropulseur hybride rechargeable à batterie lithium-ion déjà vu sur le C-Max Energy qui avait été montré à Detroit.

L'expérience technologique du concept englobe une nouvelle génération de fonctionnalités interactives et intuitives pour le conducteur actuellement en développement dans les laboratoires de Recherche et d'Innovation de FORD. Une connectivité permanente entre le véhicule et le « nuage personnel » informatif du conducteur est au cœur de cette vision. À partir des données du « nuage », le véhicule peut assurer le même style de vie connecté que le conducteur vit à la maison ou au bureau. La voiture connaît le conducteur, et adapte automatiquement la manœuvrabilité, la direction et les commandes du moteur pour offrir une expérience de conduite spécifique. Apprenant les habitudes et les capacités des conducteurs, la technologie peut superposer la carte et la météo tirées des données « infonuagiques » afin d'ajuster vitesse, direction, suspension et freinage, garantissant ainsi un plaisir, un confort et une sécurité hors pair. Chez AUDI, l’A8 actuelle bénéficie bien d’une lecture spécifique du GPS grâce à laquelle, les phares adaptatifs se règlent automatiquement. Alors, pourquoi pas !

Tandis que la nouvelle Focus ST de série est présentée en première mondiale, FORD profite du Salon de Francfort pour accueillir sa version dérivée pour la compétition, la Focus ST-R.

Malgré sa ressemblance avec la ST de route, la ST-R est une véritable voiture de course dédiée aux circuits. Elle est dotée du moteur 2,0 l EcoBoost, d'arceaux homologués FIA, de freins surdimensionnés et d'une suspension calibrée pour la piste.

Conçue par les ingénieurs de Ford Racing, en coordination avec l'équipe de développement des modèles performants, la nouvelle Focus ST-R peut concourir dans un grand nombre de séries, dont le Grand-Am ST, le World Challenge TC et le Canadian Touring Car Series. FORD s'attend aussi à ce que des équipes privées l'engagent sur les compétitions européennes majeures telles que les 24 H du Nürburgring.

 

FORD dévoile également sa vision de la future Fiesta ST. Attention que la Focus est en version définitive ce qui n’est pas le cas de la Fiesta ST. Ceci dit, il ne sera changé rien grand-chose je crois. Dans le cas du concept Fiesta ST, le moteur FORD EcoBoost de 1,6 l atteint une puissance maximale de 180 ch pour 240 Nm de couple, suffisamment pour propulser le véhicule concept de 0 à 100km/h en moins de 7 secondes. Une vitesse de pointe de plus de 220 km/h est possible.

 

FORD confirme également que des véhicules de production incorporeront pour la première fois son plus petit moteur EcoBoost trois cylindres, 1000 cc. C’est d’abord la Focus qui en profitera, suivie de la C-MAX et enfin de la B-Max. Début 2012, la Focus sera proposée avec deux versions du moteur de 1,0 l : un de 100 ch et l'autre de 120 associés à des transmissions manuelles à cinq et six rapports respectivement.

 

HONDA

Avant de vous parler de la nouvelle Civic, un mot à propos du stand de Francfort imaginé par le Belge Sébastien Wierinck. Le stand est parcouru de tuyaux rouges (zone pour véhicules à moteur thermique), bleus (véhicules à pile à combustible), verts (véhicules électriques à batterie) et rouges et verts (véhicules hybrides). Tous convergent vers un point central consacré aux technologies éco-responsables.

La première Civic date de 1972 mais on retiendra bien sûr l’arrivée, en 2006 de la huitième génération au look ravageur. Sur le modèle 2012 présenté à Francfort, pratiquement tous les composants de la Civic sont nouveaux ou ont été retravaillés, en mettant plus précisément l’accent sur les caractéristiques de suspension pour améliorer la tenue de route et la maniabilité, les matériaux intérieurs pour rehausser la présentation générale de l’habitacle, le design et l’aérodynamisme pour renouveler l’image et améliorer le rendement énergétique, ainsi que sur les moteurs pour optimiser les performances et réduire les émissions de CO2. La nouvelle Civic sera proposée avec trois options de motorisation : essence 1,4 L, essence 1,8 L et Diesel 2,2 L. Tous les moteurs sont associés à une boîte manuelle à 6 rapports, à l’ECO Assist, au système avancé de gestion d’alimentation en carburant et à la fonction « Idle Stop ». Ils sont également équipés de l’assistance au démarrage en côte « Hill Start Assist ». Le moteur 1,8 L peut être accouplé à une boîte automatique spécifique à 5 rapports. Arrivée prévue au salon de Bruxelles

La Honda Insight restylée est plus respectueuse de l’environnement, en n’émettant plus que 96 g de CO2/km (au lieu de 101 sur le modèle actuel). L’Insight revoit également son design extérieur, en adoptant notamment une nouvelle calandre. La présentation de l’habitacle fait l’objet d’améliorations qui augment la qualité perçue, avec deux nouveaux coloris intérieurs au choix. La visibilité arrière progresse, ainsi que la garde au toit pour les passagers arrière. Le moteur et la suspension ont été revus pour parfaire globalement le confort et la stabilité du véhicule. Deux nouvelles teintes de carrosserie sont proposées. L’Insight fait toujours appel à la motorisation 1,3 L i-VTEC, couplée à un moteur électrique de 14 ch.

 

La FCX Clarity s’expose aux côtés de deux concept-cars qui démontrent son rôle de solution ultime en matière de la mobilité zéro-émission. Le premier véhicule électrique à pile à combustible de série au monde est proposé en leasing aux Etats-Unis et au Japon depuis 2008. Il a été depuis lors livré à des clients parmi lesquels on compte l’actrice Jamie Lee Curtis.

La FCX Clarity est fondamentalement un véhicule électrique, doté d’une pile à combustible qui produit de l’électricité à partir d’une réaction chimique entre l’hydrogène et l’oxygène ambiant. Cette réaction n’induit d’une seule émission : rien que de l’eau pure (H2O), sous forme de vapeur. Le plein d’hydrogène, sur la FCX Clarity, s’effectue en moins de quatre minutes, tout comme pour un véhicule à carburant fossile, et la voiture possède une autonomie de 460 km. La FCX Clarity dispose d’une habitabilité suffisante pour quatre adultes. Sa vitesse maxi est de 160 km/h dans un murmure tranquille. Le véhicule électrique à pile à combustible de HONDA montre qu’une voiture dépourvue d’émissions nocives à l’échappement peut s’avérer pratique, confortable et amusante à conduire.

Depuis 2009, la FCX Clarity parcourt l’Europe pour démontrer aux hommes politiques, aux décideurs clés et dans le cadre des projets d’infrastructures, le potentiel de la technologie à pile à combustible. En mai 2011, Honda a rejoint le Partenariat sur les Energies Propres, projet européen majeur de démonstration des infrastructures pour véhicules à pile à combustible et hydrogène.

Nous avons à Drogenbos une station de distribution d’hydrogène qui ne sert pas à grand monde. Alors ?

 

HYUNDAI

La i30 d’origine (2007) était la première HYUNDAI à porter le préfixe « i » et à être conçue et développée en Europe. La première aussi à sortir des usines de production en République tchèque et la première à décrocher cinq étoiles aux tests Euro NCAP. Elle a vu ses ventes européennes augmenter graduellement d’année en année.

Le nouveau modèle s’intègre maintenant complètement à la gamme des HYUNDAI. A propos de la nouvelle i30, Thomas Bürkle, styliste en chef au Motor Europe Technical Centre de HYUNDAI explique: “La nouvelle i30 se reconnaît à sa calandre hexagonale, signature de la famille, et se démarque par ses optiques de phare conçues comme des joyaux et ses feux de jour dont la forme angulaire en léger retrait confèrent non seulement une forte personnalité au véhicule, mais aussi un sentiment de luxe et de raffinement.”

Plus longue et plus large que le modèle actuel, la i30 est aussi moins haute. Quant à son coffre, il gagne en capacité. La i30 de nouvelle génération sera disponible dans plusieurs versions essence et diesel dans des puissances allant de 90 à 135 ch. Le bloc diesel 1600 cc qui va surtout intéresser notre marché est doté d'un turbo à géométrie variable (VGT). Il offre 128 ch, permet d’accélérer de 0 à 100 km/h en 10,9 secondes. L'ajout de technologies élaborées sous le label Blue Drive de la société optimise l'efficacité et réduit les émissions de la i30. Ces technologies comprennent notamment un système start-stop (ISG) intégré, des pneus à faible résistance au roulement et un système de gestion de l'alternateur.

Les acheteurs pourront choisir entre une transmission 6 vitesses manuelle ou

automatique à 6 rapports (sur les 1600 essence ou diesel). Le conducteur d’une i30 pourra choisir l’option Flex Steeer qui dote la voiture de trois modes de fonctionnement – Confort, Normal et Sport –. Il peut être utilisé pour faire varier le niveau de direction assistée et de rétroaction afin de s'adapter aux conditions de conduite et de rendre le voyage plus agréable. Le toit ouvrant panoramique a été conçu pour s'ouvrir entièrement ou basculer.

La formule 5 Year Triple Care offre une garantie de cinq ans avec kilométrage

illimité, un contrat d’assistance routière pendant 5 ans et 5 ans de bilans périodiques

de l’état du véhicule.

 

Dévoilée pour la première fois à l’occasion du Salon de Genève, la i40 n’est plus qu’une nouveauté allemande ! Elle est de plus déjà commercialisée chez nous depuis quelques mois. Quelques rappels néanmoins à propos de ce break conçu en Allemagne mais assemblé en Corée qui précède l’arrivée de la version en berline : son remarquable design extérieur et intérieur, sa longueur de 4,7 m, un son seuil de chargement très bas, un système extrêmement innovant de chauffage et d’aération des sièges. La i40 est impressionnante. Elle est disponible en Europe avec un choix de quatre motorisations Euro V : deux moteurs à essence (GDi) et deux moteurs diesel (CRDi) couvrant la plage des puissances de 115 à 177 ch.

Prix d’une i40 1600 GDi Lounge : 26.499 €, d’une 1700 CRDi Style 115 ch : 28.249 € ou d’une 1700 CRDi Style de 136 ch : 29.249 €.

Le Veloster avait également été présenté à Genève mais ce coupé original mérite qu’on y revienne. Avec sa double ligne — une longue porte coupé côté conducteur et deux portes côté droit pour accéder facilement à la banquette arrière — le nouvel arrivant du segment compact des coupés s’intègre à la nouvelle définition stylistique des HYUNDAI appelée « Fluidic sculpture », comme les i40 et i30.

Avec ses 4,22 m de long, la silhouette est élancée et, étirée et fortement inclinée, la lunette qui se dote de montants obliques affirme encore un peu plus le caractère sportif du Veloster.

Malgré sa ligne coupé et une hauteur de carrosserie totale de 1,39 mètre, l'habitacle accueille quatre personnes et leurs bagages (coffre de 320 l).

Le conducteur prend place dans le cockpit à travers une grande porte, typique pour

un coupé. Les passagers accèdent à l’habitacle par le côté droit, qui comporte deux

portes pivotant vers l'avant. Il est animé par un bloc de quatre cylindres essence à injection directe, animé par un moteur Gamma GDi 1.6, qui développe 140 ch et propulse les roues avant via une boîte manuelle ou robotisée DCT à six rapports. Il est équipé d'origine du pack Blue Drive, qui comprend entre autres un système Start/Stop et un contrôle intelligent de l'alternateur et permet de réduire les émissions de CO2 à seulement 137 g/km.

Prix de la version Lounge : 21.499 €, la Style est affichée à 23.499 €.

 

JAGUAR

Alors que le constructeur célèbre le 50ème anniversaire de sa Type E, il présente à Francfort celle qui deviendra probablement une XE. Mais ne brûlons pas les étapes. Pour l’instant, on parle encore d’un concept appelé C-X 16 qui est, cela ne regarde que moi, une des plus belles voitures exposée à francfort.

Le concept C-X16 annonce clairement la future orientation stylistique de JAGUAR tout en levant le voile sur ses technologies de demain. C’est en raccourci ce qu’a déclaré Adrian Hallmark, directeur international de la marque, Jaguar Cars.

Avec son moteur à l’avant et sa transmission aux roues arrière, le C-X16 reprend l’architecture classique des modèles JAGUAR de ces dernières décennies, et la réactualise pour le 21ème siècle en un groupe propulseur hybride hautement performant, offrant une répartition de poids parfaitement homogène. Ce système s’articule autour d’un V6 suralimenté par compresseur. D’une cylindrée de 3,0 litres, il développe une puissance de 380 ch (280 kW) pour un couple de 450 Nm (puissance spécifique de 126 ch/l). Il est assisté d’un moteur électrique développant 70 kW (soit l’équivalent de 95 ch) pour un couple de 235 Nm, que le conducteur peut solliciter en appuyant sur un bouton prévu à cet effet au volant. Couplé à une boîte de vitesses à huit rapports (boîte ZF quickshift), ce groupe propulseur permet au C-X16 d’abattre le 0 à 100 km/h en 4,4 secondes et d’atteindre la vitesse maximum de 300 km/h tout en affichant une consommation de seulement 6,9 l/100 km et un taux de rejets de CO2 de 165 g/km. La carrosserie en aluminium enveloppe cette mécanique et ses deux passagers. Avec ses lignes maîtresses étirées au maximum vers l’arrière depuis le point focal que constitue la calandre, et ses roues rejetées aux quatre angles, ce concept affiche une silhouette aux lignes tendues, taillée pour l’action, revendiquant ainsi clairement son appartenance à la marque.

On parle d’une commercialisation de ce nouveau coupé de JAGUAR pour 2013. On parle aussi de versions moins sages sur le plan écologique mais nettement plus puissantes. Mais que ne dit-on pas ?

 

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK