SALON de FRANCFORT 2011 (suite)

salon francfort
12 images
salon francfort - © Tous droits réservés

Les années où les amateurs de nouveautés automobiles ne se rendent pas à Paris en automne pour le Mondial, ils vont à Francfort. De Bentley à Chevrolet suite.

Cette année, ce 64ème salon de Francfort est accessible au public du 15 au 25 septembre.

BENTLEY

L’an dernier le constructeur anglais dévoilait son coupé Continental restylé (la version précédente datait de 2006). En voici la version cabriolet reprenant les éléments de sa devancière. Pas de bouleversement mais nouveauté quand même, on a gagné 75 kg (merci l’aluminium) et la capote se pare de plusieurs couches d’isolant afin d’améliorer l’insonorisation et le confort des passagers. L’habitabilité a également été revue puisqu’on gagne 4 cm en largeur. La mécanique W12 de 6,0 l bi-turbo du coupé a été reconduite (575 ch et 700 Nm de couple) et la vitesse n’est pas limitée électroniquement (314 km/h). Une nouvelle boite automatique à 6 rapports Quickshift permet de diminuer le temps des passages de rapports ainsi que de rétrograder de 2 vitesses en une seul fois. Tout a un prix (170.000 € hors nombreuses options disponibles) mais la livraison est assurée rapidement. Si vous cherchez un petit truc à mettre sous le sapin … !

BMW

Un nouveau constructeur montre le bout du nez à Francfort ! En effet, BMW présente BMWi comme une nouvelle marque. Et pour ses débuts, on peut dire que BMWi a osé avec deux véhicules qui se démarquent des Séries 1, 3, 5 ou 7 ! Voici d’abord la BMW i3 Concept, une toute nouvelle voiture sans pilier central, à portes antagonistes à moteur électrique de 170 ch placé à l’arrière. L’autonomie annoncée est de 150 km. Mais si l’habitacle a l’air spacieux et confortable, les coffres sont réduits (200 l en tout, pour une voiture de 3,80 m, ce n’est pas énorme !). Ceci dit, à la décharge des concepteurs, la i3 n’est pas étudiée pour partir en week-end avec trois valises. Question conduite et consommation, un récupérateur d’énergie devrait entrer en fonction à chaque relâchement de la pédale d’accélérateur. Cela nous vaut, dans le dossier de presse une affirmation : « En circulation urbaine, le conducteur adoptant une conduite anticipative peut ainsi effectuer quelque 75 pour cent de toutes les décélérations sans appuyer sur la pédale de frein ». En option, un petit moteur essence peut être proposé pour assurer une production électrique suffisante afin que « la voiture puisse rallier sa destination ». On n’est donc pas devant une CHEVROLET Volt ou une OPEL Ampera. La i3 devrait sortir des chaînes de Leipzig en 2013.

Quant à la BMW i8 Concept, elle devrait entrer en production un peu après. Il s’agit d’une voiture de sport qui marie un moteur thermique et un moteur électrique et devrait briller par des consommations et des émissions des plus réduites. Le moteur électrique de l’hybride BMW i8 Concept est logé sur l’essieu avant alors qu’un trois cylindres essence turbocompressé fournissant une puissance de 223 ch entraîne l’essieu arrière. De concert, les deux moteurs portent la voiture en moins de 5 secondes de 0 à 100 km/h – pour une consommation de moins de 3 litres aux 100 kilomètres selon le cycle européen. La vitesse est bridée à 250 km/h par l’électronique.

Le concept hybride permet aussi de rouler en tout électrique environ 35 kilomètres. Le générateur haute tension relié au moteur thermique permet de produire du courant et de charger l’accumulateur d’énergie. Cette option ne sert cependant qu’à prolonger l’autonomie pendant le voyage et ne saurait remplacer l’opération de recharge sur la prise électrique.

Des premières mondiales, européennes ou allemandes enrichissent le hall consacré à BMW (mais aussi à MINI et ROLLS ROYCE) juste à l’entrée du salon.

En première mondiale, voici la nouvelle Série 1. Elle reste une propulsion et conserve les quatre cylindres à technologie TwinPower Turbo.  Son équipement comprend de nouvelles fonctionnalités comme l’indicateur de la limitation de vitesse avec indicateur d’interdiction de dépassement et l’alerte de dérive avec avertisseur de collision.

Autre première mondiale : la nouvelle M5. Son nouveau V8 à haut régime doté de la technologie M TwinPower Turbo débite une puissance maximale de 412 kW (560 ch) et un couple maximal de 680 Newtons-mètres. C’est via la boîte M à double embrayage et sept rapports avec fonction Drivelogic que la puissance est transmise aux roues arrière où le nouveau Différentiel M actif assure une répartition optimale du couple même dans des situations de conduite hautement dynamiques et dans des conditions routières difficiles. La consommation moyenne de la nouvelle BMW M5 a été réduite de plus de 30 pour cent par rapport à celle de sa devancière s’élevant ainsi à 9,9 litres aux 100 kilomètres selon le cycle de conduite européen.

 

La BMW 520d EfficientDynamics Edition arrive avec une gamme de moteurs enrichie et revue de fond en comble. Ce sont de nouveaux moteurs essence et diesel à technologie BMW TwinPower Turbo qui introduisent la fonction d’arrêt et de redémarrage automatiques du moteur. La Série 5 reçoit de nouveaux modèles à boîte automatique ainsi que la Commande de régulation du comportement dynamique avec mode ECO PRO, en dotation standard sur tous les modèles à quatre et à six cylindres qui optimisent encore le rapport entre sportivité et consommation de carburant. La 520d EfficientDynamics Edition se distingue par une puissance de 135 kW (184 ch) pour une consommation de 4,5 litres aux 100 kilomètres et des rejets de CO2 de 119 grammes par kilomètre.

 

Dernière première mondiale: la BMW X1 sDrive20d EfficientDynamics Edition qui excelle dans la réduction de la consommation de carburant et des émissions de CO2. Le modèle entraîné par un diesel de 120 kW (163 ch) se vante d’une consommation moyenne de 4,5 litres aux 100 kilomètres pour des rejets de CO2 de 119 grammes par kilomètre selon le cycle de conduite européen.

Les première européenne sont les nouvelles Série 6 Coupé et Série 6 Cabriolet dotées d’un diesel. La Série 6 Coupé s’aligne avec trois motorisations et, sur demande, avec la transmission intégrale intelligente xDrive. BMW présente aussi des variantes supplémentaires pour la nouvelle Série 6 Cabriolet. La gamme des moteurs propose désormais un moteur diesel d’une puissance de 230 kW (313 ch) pour les deux modèles.  

CADILLAC

Ce n’est pas une première mondiale puisque les Américains en ont eu la primeur mais CADILLAC expose son concept de cabriolet appelé Ciel. Cette grosse bagnole n’est animée que par un V6 de 3,6 l.

 

CHEVROLET

Avant tout, une remarque pour ceux qui iraient visiter le salon, il y a quelques grands absents à Francfort et il a fallu combler quelques vides. CHEVROLET expose donc sur l’emplacement qui était dédicacé à SAAB quelques modèles historiques dans un état superbe.

La Camaro de cinquième génération trône sur le stand. Revoici, après une absence de dix ans des concessions européennes, la muscle car avec son V8 de 432 ch. Le coupé et le cabriolet sont commercialisés dès maintenant avec un tarif démarrant à 38.500 € pour la coupé et 43.500 € pour le cabriolet. Les packs Transformers® Special Edition et 45th Anniversary sont disponibles pendant une durée limitée, chacun pour 2.000 €.

 

CHEVROLET présente également la Centennial Edition de la Corvette. Le pack Centennial Edition est en fait disponible sur tous les modèles 2012 : Grand Sport, Z06 et ZR1. Nous n’avons pour l’instant que le prix allemand de ce pack : 6.370 €. Rappelons que la Grand Sport boîte manuelle démarre en Belgique à 75.152 €.

Et aussi

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK