Ronnie Wood se rappelle des "années drogue"

Ronnie Wood se rappelle des "années drogue"
Ronnie Wood se rappelle des "années drogue" - © KEVIN WINTER - AFP

Ronnie Wood des Rolling Stones se souvient de l’époque où il avait toujours avec lui un bec bunsen pour fumer de la cocaïne.

Un nouveau documentaire, "Somebody Up There Likes Me", traite de cette époque où il avait dû se battre contre ses addictions et l’abus de drogues.

Ronnie Wood y explique: "J’avais complètement perdu le contrôle et il m’a fallu trois ans pour en être quitte. J’adorais cette crasse, j’en emmenais partout, je pensais qu’il n’y avait pas mieux. J’en prenais dans les fêtes et je conseillais à tout le monde d’essayer. J’avais tout le matériel avec moi, les pipes, un grand bec bunsen, tout ce qu’il fallait… et les gens me prenaient pour un fou, mais j’adorais ça."

Évoquant sa sobriété dans le documentaire, le guitariste des Faces explique: "C’est difficile, parce qu’une fois que vous en êtes débarrassé, vous vous dites 'allez, c’est bon, je suis clean, je peux en reprendre juste une fois'".

"Et c’est la plus grande des erreurs, parce que vous ne pouvez pas en prendre 'une seule fois'. Sans doute que j’aime trop ça, ce qui est vrai aussi pour d’autres choses, comme la musique, mais l’alcool et les drogues, j’adore ça."

Elton John évoquait une anecdote où, sous l’influence de la cocaïne, il s’était incrusté à un concert des Rolling Stones.  

Il n’avait pas quitté la scène après avoir joué "Honky Tonk Women". Il était prévu qu’il partage la scène avec eux pour ce morceau, mais il s’était ensuite imposé sur la scène pour le reste du show, devenant un claviériste additionnel qui jammait sur les titres sans y être invité.

 

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK