Robert Palmer en 1981 à l'époque de "Clues". L'équipe RTBF transforme le plateau en piscine pour son interview !


Aujourd’hui, les interviews de stars se font, soit "online" (l’artiste chez lui et le journaliste dans une cellule insonorisée), soit dans un hôtel prestigieux au cœur d’une capitale. Quant aux interviews d’artistes sur un plateau télé, il y a de fortes chances pour que la mise en scène soit presque toujours la même : l’artiste non loin du présentateur, debout ou assis. L’artiste entre sur le plateau, fait son laïus, parfois chante un titre ou deux, puis s’en va. Il arrive souvent qu’il ne connaisse même pas le nom de celle ou celui qui fait son interview. Il est en promo et basta. Dans ce contexte hyperformaté, on peut comprendre que de nombreux artistes en aient franchement ras le bol de ces journées entières de "promo", répétitives et impersonnelles mais il faut dire aussi qu’il est de plus en plus difficile d’obtenir une interview "mise en scène" avec un peu d’originalité, de légèreté, en dehors des codes actuels.

C’est donc avec beaucoup de plaisir que je découvre et vous partage cette archive Sonuma montrant une interview de Robert Palmer en 1981 sur le plateau de l’émission télé RTBF Génération 80 animée par la toute jeune étudiante (elle avait 20 ans et encore à l’Université) et animatrice Fabienne Vande Meerssche.

Au début de l’interview, le plan est assez serré, puis le champ s’élargit et on découvre que Robert Palmer et Fabienne Vanden Meersche sont assis côte à côte, dans des fauteuils (ce sont en fait les fauteuils de la salle de maquillage qu’ils ont déposés eux-mêmes à cet endroit), chaussés de bottes en caoutchouc… Et les pieds dans l’eau ! Le studio a été carrément aménagé pour cette interview. L’équipe a déposé une immense bâche au sol, on a construit un contour pour transformer le tout en piscine. On a rempli d’eau et ajouté du bleu de méthylène pour apporter un peu d’azur à la scène. Robert Palmer est arrivé, il a accepté avec plaisir de chausser des bottes, a aidé Fabienne Vanden Meerssche à installer les fauteuils de maquillage dans l’eau (ils étaient les 2 seuls à avoir des bottes étanches) et l’interview a pu commencer.

A celles et ceux qui se demanderaient pourquoi l’équipe de Génération 80 a transformé le studio en piscine, jetez un œil à la pochette de l’album "Clues" qui venait de sortir… Robert Palmer y figure en premier plan, les pieds dans l’eau. Le décor est donc raccord.

Clues est le sixième album de l’anglais Robert Palme (1980). Album emmené par les titres "Johnny and Mary" et "Looking for Clues"

Et ce n’est pas un hasard si Robert Palmer a choisi de poser "les pieds dans l’eau" sur la pochette de cet album. Fabienne Vanden Meersche l’interroge sur son rapport avec l’eau. En fait, il a toujours vécu au bord de l’eau. Il a grandi à Malte en Méditerranée avant de partir à Nassau aux Bahamas. Pus tard, il partira vivre en suisse et il choisira des s’établir à Luggano… Sans doute près du lac. Il a besoin de vivre au bord de l’eau. C’est pour lui un remède contre la claustrophobie ! Il se sent mal lorsqu’il n’y a pas d’eau près de lui.

Une interview dans laquelle on sent la présentatrice et l’artiste très complices. J’ai appelé Fabienne Vanden Meersche pour savoir s’ils se connaissaient dans la vraie vie. Elle m’expliquait que ce type de mise en scène créait un lien qui permettait sans doute à l’artiste de ne pas vivre ce moment comme une interview parmi tant d’autres. Ils se sont d’ailleurs revus plusieurs fois et ont même fêté l’anniversaire de Robert Palmer ensemble dans un restaurant bruxellois. Un anniv qui a failli tourner mal lorsqu’un élément de décor du restaurant (un harnais de cheval !!!) est tombé sur la tête de Robert Palmer. Plus de peur que de mal…

A noter que ce numéro de Génération 80 était réalisé par Jean-Pierre Berckmans qui s'est distingué à la réalisation de plusieurs clips vidéos notamment pour Orchestral Manœuvres in The Dark (Locomotion) mais aussi pour Heaven 17 ("Come Live With Me" et "Wi Live So Fast").

 

 

 

 

Une séquence réalisée avec la complicité de la Sonuma.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK