Robert Cray annule sa tournée avec Eric Clapton après que ce dernier a comparé le confinement à l’esclavage

L’artiste Robert Cray a déclaré qu’il refusait de tourner avec Clapton après la sortie du titre "Stand and Deliver".

Il s’agit d’un morceau que ce dernier a enregistré avec Van Morrison, où l’on peut entendre des paroles comme "Do you wanna be a free man / Or do you wanna be a slave ? / Do you wanna wear these chains / Until you’re lying in the grave ?" (Veux-tu être un homme libre / Ou veux-tu être un esclave ? / Veux-tu porter ces chaînes / Jusqu’à la tombe ?).

Robert Cray, un homme noir né dans une communauté ségrégationniste en 1953 en Géorgie, s’est vexé de cette comparaison. Il a alors envoyé un mail à Clapton après avoir entendu ce titre en décembre et la réaction de Clapton l’a laissé perplexe : "Il m’a dit qu’il faisait référence aux esclaves de – vous savez bien – l’Angleterre d’avant…"

Alors qu’ils étaient amis de longue date, Robert Cray a coupé les liens avec Clapton après encore quelques échanges d’email, juste avant de lui annoncer qu’il ne ferait pas ses premières parties en tournée.

Robert Cray s’est d’ailleurs souvenu d’une photo prise avec le gouverneur texan Greg Abbott, qui avait publiquement affirmé qu’il était contre l’avortement : "Il y a une chouette photo au Madison Square Garden après un concert avec B.B. King assis sur une chaise, Jimmie Vaughan, moi-même et Eric derrière lui. Et puis je me suis souvenu de cette photo avec le gouverneur Abbott, Jimmie Vaughan et Eric Clapton dans la même pose et je me suis demandé ce qui n’allait pas avec cette photo, et pourquoi il faisait ça ?"

 

On connaît depuis quelque temps déjà la position d’Eric Clapton sur la vaccination et le confinement. En mai dernier, il avait partagé son expérience après avoir été vacciné, qualifiant ses réactions de "désastreuses", et critiquant même "la soi-disant " propagande " qui fait la promotion de l’innocuité du vaccin".

Le 30 août, le guitariste a aussi fait part de sa frustration par rapport aux mesures sanitaires contre le Covid-19 dans son nouveau titre, "This Has Gotta Stop". Il a ouvertement fait part de son opposition au confinement en sortant d’autres titres avec Van Morrison.

De son côté, Brian May, le guitariste de Queen, a récemment précisé qu’il respectait Clapton, mais que leurs avis divergent à bien des égards…

Et au début du mois de septembre, nous relayions l’information du magazine Rolling Stones selon laquelle Eric Clapton avait finalement accepté de jouer dans une salle qui imposait le Covid Safe Ticket.

Il estimait ensuite que ses propos avaient été détournés, et s’il maintient son refus de jouer dans des salles où la vaccination serait obligatoire, il accepte bien de jouer où le Covid Safe Ticket est imposé.

Il accuse le magazine Rolling Stones de " désinformation, dans le but de faire du sensationnalisme " et d’inadéquation entre le titre de l’article et son contenu.

Plus récemment, l’artiste aurait versé 1000£ et prêté son van au groupe "anti-lockdown" Jam For Freedom, les félicitant pour "leur travail".

Le groupe en question se décrit comme étant "à l’origine de la révolution pour la liberté en réponse aux restrictions concernant les droits humains de base pour le travail, le voyage et la vie". Il se produit en général dans des espaces publics et l’une des paroles de leur titre "We Are The 99%" est on ne peut plus explicite : "stick your poisonous vaccine up your arse".

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK