Rétrospective JDR épisode 6

Le showbiz est un monde de requins, tout le monde le sait… petit focus sur les procès, disputes et autres arrangements de 2019…

Si la ligne de vêtements imprimés des écrits de Kurt Cobain a reçu l’accord du Kurt Cobain’s Estate, l’histoire est bien différente avec la collection lancée par le célèbre styliste Marc Jacobs. Ce dernier s’est approprié, sans accord préalable, le célèbre smiley dessiné par Kurt Cobain en 1991 et assimilé au groupe depuis. Attaqué par les membres restants du groupe, Marc Jacobs demande l’annulation pure et simple de ce procès, ajoutant qu’il est celui qui a initié le monde au grunge, depuis sa collection d’origine parue en 1993. Affaire à suivre…

Un autre procès qui nous a tenus en haleine tout au long de l’année est celui qu’a intenté le percussionniste Chris Fehn à l’égard de son groupe Slipknot. Le musicien accuse Shawn Crahan et Corey Taylor de l’avoir lésé sur les revenus générés par les produits dérivés du groupe. Nous apprenions quelques jours après cette annonce que Slipknot avait remercié son percussionniste. Rapidement remplacé par un musicien se cachant sous un masque de tortilla, les théories des fans n’ont pas tardé à pleuvoir quant à l’identité de ce " Tortilla Man " à propos duquel le mystère reste entier.

Nous découvrions en cette fin d’année que Michael Boumendil, l’auteur du célèbre jingle de la SNCF, attaquait David Gilmour en justice. Souvenez-vous : l’ancien membre de Pink Floyd s’était inspiré du court signal sonore des gares françaises pour son morceau " Rattle That Lock ". Si le créateur du jingle, contacté par David Gilmour pour avoir l’autorisation d’utiliser sa création, s’en était félicité à l’époque, il semble maintenant avoir retourné sa veste…

En bref, le procès accusant Led Zeppelin d’avoir plagié le groupe Spirit pour le titre " Stairway To Heaven " ne semble toujours pas terminé, bien que le département de la justice américaine soutienne désormais les accusés. Au mois de mai, Guns N Roses poursuivait une brasserie pour avoir vendu une bière nommée " Guns N Rosé ", et Iron Maiden réclamait 2.000.000$ aux concepteurs du jeu vidéo " Ion Maiden ", leur reprochant de " créer la confusion pour les consommateurs ".

On notera aussi les retombées de l’important incendie qui avait ravagé les studios d’Universal, il y a 11 ans, emportant des archives inestimables dont des œuvres de Chuck Berry, Louis Armstrong, Ray Charles, Joan Baez, Eric Clapton, REM, Guns N Roses ou encore Nirvana. En juin, plus de 700 artistes ont décidé de porter plainte suite à cette affaire.

Enfin, sur une note plus joyeuse, notons que les membres des Rolling Stones ont finalement reversé leurs royalties à Richard Ashcroft et son groupe The Verve, qui avaient samplé un court segment instrumental du titre " The Last Time ", des Rolling Stones, sur leur hit de 1997, " Bittersweet Symphony ".

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK