Retour sur la cure de désintoxication de James Hetfield

Les collègues de James Hetfield de Metallica se sont confiés au magazine anglais Metal Hammer à propos de l'admission en désintoxication de James Hetfield pour son addiction à l'alcool.

Il avait été intégré en septembre dernier, forçant le groupe à postposer sa tournée en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Kirk Hammett et Robert Trujillo ont évoqué ce moment particulier dans l'interview récente.

Robert Trujillo a expliqué: "Nous ne l'avons vraiment pas vu venir. James semblait bien mais quand on y repense aujourd'hui, il y avait des signes d'alerte qui nous ont échappés. Etre sur la route est un vrai défi et je pense que pour James, être toujours à 100% devant les gens, alors que nos familles nous manquent et que beaucoup de choses se passent, ce n'est pas évident."

Kirk Hammett a ajouté: "Quand quelque chose d'aussi important arrive à un membre du groupe, c'est un profond changement, c'est un choc. Et il faut s'adapter pour que les choses fonctionnent."

Dans une interview de 2003 avec le magazine Kerrang!, James Hetfield avait évoqué cette lutte contre son addiction à l'alcool et sa cure très médiatisée de 2001, qui lui avait permis de ressortir en meilleure santé qu'il ne l'avait été depuis le début du groupe, 35 ans plus tôt.

"Aller en désintoxication m'a appris les priorités. J'ai intégré Metallica quand j'avais 19 ans. Ce n'est forcément pas un environnement habituel et quand j'en sortais, je ne savais pas comment gérer les choses. Je ne connaissais rien de la vie, je ne savais pas "rentrer à la maison" et vivre une vie de famille. Je ne savais pas que je pouvais vivre ma vie autrement que quand j'avais 19 ans, quand c'était très intense et excessif. Et si vous avez un comportement addictif, alors vous ne faites pas toujours les meilleurs choix pour vous. Je n'ai clairement pas fait les bons choix pour moi."

"Mais entrer en cure est un peu l'équivalent de faire des études. J'ai vraiment appris beaucoup de choses sur moi là-bas. J'ai pu reprogrammer ma vie et la voir sous un angle positif. J'ai été élevé comme ça, c'était presque une technique de survie pour moi. Initialement, j'ai dû me battre pour survivre, pour de la nourriture, pour avoir un essuie, pour une douche, pour tout! Puis je me suis battu pour que le groupe soit le meilleur possible, et pour anéantir les autres groupes. Je cherchais la faute chez les autres pour montrer à quel point Metallica était bon. J'ai joué à ça et cela m'a enterré."

"En désintoxication, j'ai appris que tout être humain naît parfait. J’ai appris que nos défauts viennent de ce qui nous entoure, de nos origines et de nos influences. Mais quand on naît, on a tous la même âme. Il y a certaines choses qui sont génétiques, mais cela ne veut pas dire que je dois agir d’une façon prédéterminée, et je ne le savais pas. Mon mode de vie a été très intense, et je ne savais pas comment m’en sortir. La réadaptation m’a appris à le faire. Ça m’a appris à vivre. "

"J'avais peur de tellement de choses. je regardais les autres avec leurs amis et je me demandais pourquoi je n'y arrivais pas. Mais je ne savais pas comment m'y prendre, alors j'achetais l'amitié."

 

Après "Moth Into the Flame" interprété avec l’Orchestre symphonique de San Francisco, le groupe a sorti le coffret "S&M²" et une nouvelle vidéo de "For Whom the bells toll".

En 1999, Metallica donnait deux concerts au Berkeley Community Theatre accompagné de l’Orchestre Symphonique de San Francisco. L’événement était un hommage à Cliff Burton, bassiste du groupe de 1982 jusqu’à son tragique décès en 1986 et grand amateur de musique classique. "S&M" a été certifié quintuple album de platine.

En septembre dernier, l’Orchestre Symphonique de San Francisco, dirigé par Michael Tilson Thomas, s’est joint à Metallica pour un concert unique lors de l’inauguration du nouveau Chase Center. Ce bâtiment est le nouveau centre du Golden State Warriors, équipe de basket-ball de San Francisco membre de la NBA.

C’était la première fois que le groupe rejouait ces morceaux en live et dans cette formule depuis 1999, avec cette fois à la basse Robert Trujillo en remplacement de Jason Newsted.

D’autres extraits de ce live ont déjà été diffusés ("Nothing Else Matters", "All Within My Hands" et "The Memory Remains) à écouter ici.

Ce coffret sortira en format 4LP, 2CD, DVD, Blu-ray, vinyle de couleur, en coffret Deluxe avec également une version Deluxe limitée à 500 exemplaires.

Cette semaine, Metallica nous a proposé aussi le Live at Yankee Stadium - September 14, 2011 dans sa session hebdomadaire débutée avec la pandémie. Ce concert était le premier dans le stade pour le groupe. Il avait eu lieu dans le cadre du "final Big 4 show", et pour le titre "Overkill" de Motörhead, les membres de Slayer, Anthrax, Megadeth, et Exodus les avaient rejoints sur scène.

Lundi dernier (10 août), Metallica a offert un nouveau concert dans le cadre de ses #MetallicaMondays. Nous nous rendions à Munich le 13 juin 2004, alors que le groupe était en tournée pour l'album "St. Anger", et la semaine précédente, nous filions 20 ans en arrière, avec un concert que le groupe de James Hetfield proposait le 3 août au Starplex Amphitheater au Texas, le jour de 37e anniversaire du chanteur.

Depuis le début de cette période de confinement, Metallica alimente son concept #MetallicaMondays, avec un partage chaque lundi d’un concert complet en vidéo. C’est dans ce cadre qu’après l’Allemagne, l’Irlande, Paris, Copenhague, San Francisco, l’Autriche, Chicago, le Pérou, Salt Lake City et Manchester, Metallica nous a emmenés à Melbourne en Australie, en Espagne, en Colombie, au Portugal, en 1994 en Californie, à Berlin, à Irvine, toujours en Californie et puis à Dallas en 2000.

Metallica a annoncé les détails de ses prochains projets : le groupe jouera dans le cadre des Encore Drive-In Nights.

Il s'agit d'une performance qui sera montrée sur grand écran dans des drive-in américains le 29 août. Chaque ticket acheté donnera droit à accéder au "concert" en voiture et également 4 cartes de téléchargement du prochain coffret "S&M²".

Ce set sera enregistré près du studio de Metallica, avec en invité le groupe Three Days Grace.

Plus tôt cette semaine, Metallica est revenu une nouvelle fois sur sa collaboration vertement critiquée, avec Lou Reed, sur l'album "Lulu", en 2011.

Metallica a confirmé le bonheur que les membres avaient ressenti sur ce projet commun avec la légende du Velvet Underground et le batteur Lars Ulrich a ajouté "qu'il ne voudrait rien y changer et qu'ils n'ont aucun regret", même si le résultat a pu laisser les fans un peu perplexes.

Le groupe a aussi évoqué un autre travail commun, avec Lady Gaga.  Sa collaboration avec la chanteuse en 2017, lors des Grammy Awards, avait alors été qualifiée de "très créative et téméraire."

C’est au même micro d’Howard Stern que Metallica est revenu sur sa prestation de "Moth Into Flame" durant la cérémonie de récompense.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK