Retour au bureau : le management des équipes est tout sauf une tâche secondaire

Le retour collectif au bureau a eu lieu depuis plusieurs jours déjà. Si certains employés sont heureux de retrouver leur bureau et les joies du présentiel, d’autres y retournent sans enthousiasme.

De nombreux travailleurs se sont, en effet, habitués au télétravail et y trouvent largement leur compte. C’est là le premier conseil donné par Sonia Levillain, l’auteur d’un livre consacré au management à distance, publié chez Dunod. Selon cette consultante, le manager doit éviter de faire des suppositions pour savoir si la personne en face de lui appartient à la première ou deuxième catégorie. Il faut au contraire rencontrer chaque personne et avoir un entretien individuel pour définir avec elle les meilleures conditions d’accueil possible.

Si le manager estime ne pas avoir le temps ou que ce n’est pas nécessaire, il risque de créer une distance entre lui et son équipe. En fait, il faut éviter de croire que l’on sait, mais au contraire, tenter de sentir le pouls de l’entreprise et ce sera comme le dit Sonia Levillain, une bonne manière de redistribuer les cartes au sein de l’entreprise.

Prenons l’exemple aussi banal que celui du "flex office" – autrement dit, ces bureaux qui ne sont plus dédiés à une personne précise, mais où chacun peut venir à sa guise s’y installer en fonction de sa disponibilité. C’est vrai que c’est un gain de mètres carrés pour l’entreprise qui a calculé que tout le monde n’était pas là en même temps grâce au télétravail, et que donc on pouvait diminuer les espaces bureaux et faire des économies. Tout cela est vrai, mais comme le faisait remarquer mon confrère Martial You, "dans le management, on sous-estime souvent l’importance de l’espace personnel que représente le bureau dans la vie d’un employé. L’entreprise a un siège et l’employé a un bureau. Et c’est l’ensemble qui donne un sens à la mission de chacun".

Même remarque lorsqu’une bonne partie du boulot se faire en distanciel. Il faut s’assurer de la bonne circulation de l’information, surtout pour les nouvelles personnes au sein de l’entreprise. Il faut à tout prix éviter qu’elles ne soient perdues, surtout les plus jeunes, car ces nouvelles recrues peuvent moins compter sur les anciens pour se frayer un chemin au sein de l’entreprise comme c’était le cas auparavant.

En fait, ce qu’on redécouvre en cette rentrée pas comme les autres, c’est que le management des équipes et tout sauf une tâche secondaire. En réalité, c’est même la tâche principale aujourd’hui des chefs d’entreprise, car comme l’écrit avec justesse Martial You, "chaque crise est une mite qui attaque le tissu social" – et donc ce retour collectif au bureau, il ne faut surtout pas le rater car chacun pourrait prendre des habitudes contre lesquels il sera ensuite difficile de lutter.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK