Rencontre avec les Black Crowes

Rencontre avec les Black Crowes
13 images
Rencontre avec les Black Crowes - © Tous droits réservés

Ce vendredi, découvrez la rencontre de notre animateur Jean-Paul Smismans avec le groupe emblématique qui sera de retour sur scène chez nous le mercredi 4 novembre à Anvers.

Les frères Robinson ont évoqué les raisons de cette reformation, les disputes du passé, la créativité artistique et également leur objectif pour cette tournée qui reprendra l’album "Shake Your Money Maker":

"Revenir aux racines de ce que nous sommes et jouer ces chansons comme sur l’album, atteindre l’essence même du rock & roll, c’est notre objectif principal."

La vidéo de cette rencontre est disponible ci-dessous:

Jean-Paul Smismans a aussi assisté au show acoustique que le groupe donnait à Amsterdam il y a peu. Voici les photos et ses impressions.

The Black Crowes are back in the saddle again !

Samedi dernier au Paradiso 2 à Amsterdam, The Black Crowes sont revenus, réunis après une longue séparation (en 2014) et des carrières solo intéressantes, mais dénuées du succès que rencontraient les frères Robinson ensemble.

Ils seront de retour en Belgique le 4 novembre au Lotto Arena en formule complète c’est-à-dire avec une guitare électrique de plus ainsi qu’une basse, une batterie et des claviers mais seulement après le mois de juillet. Vous l’aurez compris, pour l’instant Chris et Rich se produisent en duo, en version acoustique sous le nom " Brothers of a Feather" (excellente appellation puisqu’ils évoquent leur lien familial tout en faisant un jeu de mots avec l’expression anglaise " Birds of a feather flock together " qui signifie que les oiseaux d’un même plumage volent ensemble et qui correspond à l’expression francophone " Qui se ressemble, s’assemble ").

Cette tournée dont le nom complet est " Brothers of a Feather : an acoustic evening" ne ment pas sur la marchandise. C’est en effet avec Chris aux vocaux et parfois à l’harmonica, et Rich à la guitare acoustique, parfois avec bottle neck, que se produisent les "Brothers of a Feather". Et c’est là qu’on se rend compte à quel point les compositions sont superbement bien écrites mais aussi à quel point Rich est un guitariste extraordinaire, qui a certainement été un guitar hero dans une vie antérieure. Le public était constitué de fans qui, dès la première note reconnaissaient chaque morceau qu’ils accompagnaient de leur propre version vocale. Se sont succédées ainsi "Jealous Again", "Twice as Hard", "Wiser Time", "Thorn in My Pride", "Good Friday", "Horse Head", "Hotel Illness", "Whoa Mule", "So Many Times", "Soul Singing", "She Talks to Angels" et "Willin" devant un public acquis, avec des réactions plus vives lors des succès sortis en single dont plus particulièrement "Jealous Again", "She Talks to Angels" ou l’indispensable "Remedy".

Le concert, sorte de mise en jambes avant la grosse tournée dans quelques mois, était certes réussi, mais à titre personnel, je reste un peu sur ma faim parce que je suis un fan de leur formule aux guitares électriques qui déchirent avec la voix de Chris qui évoque celle de Paul Rodgers (Free, Bad Company) De plus, comme ils l’ont expliqué en interview, la formule acoustique ne convient pas à certains morceaux comme "Shake Your Money Maker" (la reprise d’Elmore James) ou "Hard to Handle" (la reprise d’Otis Redding avec de fabuleux claviers)…

Ce n’est que partie remise puisque le 4 novembre à Anvers aura lieu le vrai come-back avec "The Black Crowes Present Shake Your Money Maker" à l’occasion du 30ème anniversaire de la sortie de leur premier album (13/02/1990) lors duquel ils joueront l’intégralité de "Shake Your Money Maker" ainsi que pas mal de hits de leur catalogue.

Cliquez sur une image pour voir la galerie complète.

Crédits photos : Niels Vinck

Le nom de cette mini tournée acoustique, Brothers of a Feather, est emprunté à l’album live du duo en 2007, sur lequel ils reprenaient d’ailleurs déjà des morceaux des Black Crowes.

Ils ont lancé les festivités le 12 février à Londres, soit la veille du 30e anniversaire de la sortie de l’album "Shake Your Money Maker", sorti le 13 février 1990. Ils joueront ensuite 9 dates aux USA.

2020 sera une année fantastique pour les southern rockers de The Black Crowes ! Chris et Rich Robinson seront sur la scène du Lotto Arena d’Anvers le mercredi 4 novembre avec leur tournée "The Black Crowes Present : Shake Your Money Maker". Les tickets pour ce concert sont disponibles via livenation.be.

Lors de cette tournée, The Black Crowes jouera son album "Shake Your Money Maker" - "a guitar-party cracker that marries Southern R & B crunch and Anglo cock-strutting attitude" d’après Rolling Stone – dans son intégralité, sans oublier tous ses plus grands succès. Le 4 novembre promet d’être une soirée rock inoubliable au Lotto Arena. Les frères Robinson ne se sont plus produits en dehors des Etats-Unis depuis 2013. Peu après, ils juraient de ne plus jamais jouer ensemble ni même de se parler. Heureusement pour les fans, le temps guérit les blessures. Chris Robinson à propos de leur reformation : "I’m thrilled & blessed to be playing with my brother celebrating the music we’ve made & bringing our lives together full circle. Long live Rock n' Roll & The Black Crowes !"

Les Black Crowes se sont séparés en 2014. Rich Robinson a, à l’époque, confié que son frère lui demandait sa part des revenus du groupe, ce qui a mis fin à l’aventure.

Dans l’interview (à voir en vidéo ci-dessous), Chris parle des différends avec son frère ces dernières années et comment ils ont pu parvenir à mettre sur pied cette prochaine tournée : "On travaillera toujours nos relations. La vie est pleine de mystères cruels. Ça fait déjà longtemps, et Rich et moi ne nous sommes pas parlé pendant des années. C’est très difficile de travailler en famille, entre frère et sœur. Et nous sommes très reconnaissants d’avoir travaillé ensemble pour faire du rock & roll. Et puis nous étions jeunes… beaucoup de choses se sont passées, de chouettes choses… mais c’est aussi beaucoup de pression. Et à la fin, nous n’avons plus pu y faire face. Depuis, j’ai beaucoup changé, et Rich aussi, et je pense que c’était le bon moment pour se reconnecter."

Rich ajoute : "Et puis nous aimions ce que nous faisions. C’était toujours très important. Mais oui, la famille l’est encore plus que tout ça. Nous sommes très heureux de revenir dans une ambiance si positive et de jouer ces titres que nous avons écrits quand nous étions gamins, dans le salon de notre mère."

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK