Re-Cycle : Surtout gardez vos collections de disques !

Je voudrais m’adresser à tous les passionnés de musique, et leur dire : " Non, vous n’êtes pas seuls ! ", et surtout leur dire : " Oui, vous avez raison de résister et de ne pas vous séparer de vos disques " quand on vous répète que " De toute façon, tout est disponible en streaming ".

Parce que ce n’est pas vrai, même si les petits caractères de Spotify et de tous les autres services de streaming vous le répètent de manière à peu près transparente, c’est un truc dont ils ne se vantent pas trop. Mais le constat est clair : tout n’est pas disponible en streaming !

Par exemple, sachez que dans la famille Spencer, on aime pas du tout le streaming. Parce que Jon Spencer n’est sur Spotify qu’avec deux petits albums, alors qu’il en a signé des camions. Et que son épouse, Cristina Martinez, qui mène le groupe Boss Hogg à la baguette, n’est représentée que par un album et un maxi. Alors que, là aussi, elle a sorti pléthore d’albums. Idem pour les Belges de " à ; grumph ", qui ne sont là qu’avec la portion congrue de leurs enregistrements.

Au rayon un peu plus ancien, on a aussi relevé que les new wave de X-Mal Deutschland ne sont là que parce qu’un fan leur a consacré une playlist, mais leurs albums originaux n’y sont pas. C’est d’ailleurs aussi le cas du révolté Gogol 1er.

Mais cela concerne aussi des artistes plus mainstream ! C’est par exemple le cas de plusieurs sorties récentes dans le cadre du " Disquaire Day ". Je pense à " Surf ", le fameux album perdu d’Etienne Daho, composé de reprises américaines. Certaines sont arrivées en ordre dispersé sur des maxi ou des rééditions d’anciens albums de Daho. Mais dans sa forme définitive, cet album n’est pas disponible en streaming. Tout au plus, on trouve une playlist faite par un fan des titres originaux, qui ont été repris. Mais rien d’autre…

Même absence pour le live de David BowieI’m Only Dancing ", composé de titres live encore jamais publiés de la tournée " Soul Tour " de 1974. Et puis, affront total, c’est la même chose pour " Kiss My Blood ", enregistrement live d’Iggy Pop capté à Paris en 1991. Comme tous les concerts d’Iggy, celui-ci est excellent et, donc, immanquable !

« Kiss My Blood » d’Iggy, en vidéo d’époque ici :

Bref, quand on vous dira : " Tu peux te séparer de tes disques, de toute façon, tout est sur Spotify'', faites écouter cette rubrique à celui ou celle qui vous demande ça, ça lui clouera définitivement le bec !

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK