Re-Cycle : Romans et musique en toile de fond

La littérature et le rock sont intimement mêlés, vous le savez déjà ! On vous a déjà souvent parlé des biographies plus moins inspirées de musiciens et des livres qui transforment des chansons, voire des albums complets, en récits à lire. Mais il y a plus…

En fait, beaucoup de romans prennent la musique comme toile de fond. Le meilleur exemple du genre reste bien entendu l’extraordinaire " Haute-Fidélité " de Nick Hornby, qui fait rire en nous montrant, entre autres, des fans forcément anglais et transis de Belle and Sebastian. Et en s’en servant comme prétexte pour tirer un portrait acide du mâle moderne dans les années 90.
 

Un extrait culte du film " High Fidelity " !

Plus près de nous, on signalera aussi l’excellent " La Crête des Damnés " de Joe Meno. L’âme du livre, c’est le punk, et comment la découverte du message politique et social du punk va bouleverser la vie d’un adolescent. Bourré de références à des groupes de punk et de rock, de cassettes compiles et de conseils pour se teindre les cheveux en rose, le livre est punk jusqu’à l’os. Puisque la langue qu’il utilise est rebelle à l’autorité, brute et furieuse.

Après, dans le genre " le monde fabuleux du journalisme rock vu de l’intérieur ", on vous conseille Lily Brett, qui était critique musicale dans les années 60 et 70, et en a tiré deux livres basés sur ses expériences. Dans son roman " Lola Bensky " son héroïne parle bigoudis avec Jimi Hendrix et sexe avec Mick Jagger à Londres. À Monterey, elle échange avec Mama Cass sur leurs régimes respectifs et aborde l’amour entre filles, la drogue et l’alcool avec Janis Joplin. Et un autre jour, elle prête même ses faux cils à Cher, c’est dire qu’elle ne recule devant rien. Mais si ces anecdotes sont forcément truculentes, Lily Brett n’oublie jamais de les inscrire dans une réflexion plus large sur sa condition de femme et de journaliste. Et c’est toujours très bien vu.

Après, on vous conseillera encore un roman qui s’appelle " Skeud " de Dominique Forma, et qui raconte le succès et la chute d’un des rois des bootlegs, autrement dit les disques pirates d’enregistrement de concerts.

Enfin, c’est un classique, mais on s’en voudrait de ne pas vous rappeler l’existence de la trilogie de Virginie DespentesVeron Subbutex ", sorte de polar assez noir qui raconte l’errance d’un disquaire devenu une sorte de leader charismatique version looser et punk. Et on peut lire presque tout ça en musique. Puisque les plateformes de streaming regorgent de playlists concoctées par des fans regroupant tous les morceaux dont on parle dans les livres. C’est bien entendu le cas de " Vernon Subutex ", avec Sonic Youth, Sham 69, Mudhoney et tous les autres. Ou de " Haute-Fidélité ", dont la playlist officieuse sur Spotify vous permettra de redécouvrir Nick Drake, les Dead Kennedy ou Funkadelic.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK