Re-Cycle : Passion Collection !

Nous sommes des passionnés, des fans et des collectionneurs. Du genre à ne pas dépenser notre argent de poche en nous privant de manger pour garder des sous pour acheter des disques et d’autres objets du genre pop culture.

Et on va commencer par Lego. Puisque, récemment, une économiste a constaté que selon les sets de Lego, les prix peuvent être multipliés jusqu’à sept en un an. C’est donc plus rentable que l’investissement en Bourse ou dans l’or. Par exemple, le vaisseau Faucon Millenium de la série "Star Wars" s’est revendu à plus de 5000 euros, alors qu’il coûtait à la base 549 euros lors de sa sortie. Donc, oui, le rendement est là. Mais on parle de sets de construction encore dans leur boîte fermée et pas utilisés. Donc, pas la peine de profiter du sommeil de vos enfants pour leur dérober leurs briques et les mettre pêle-mêle sur le web, cela ne vous mènera à rien. A part, sans doute, à une grosse colère de vos enfants.

D’autre Legos très rares :

Personne n’a encore jamais fait de calculs aussi pointus pour voir si le disque en valait aussi la peine. On sait juste que des disques vinyles rares peuvent prendre des valeurs folles. On vous en a déjà souvent parlé ici même. Mais il existe quand même deux règles de base pour essayer de voir ce qui fait la valeur d’un disque :

Tout d’abord, la valeur financière d’un disque n’est pas forcément fonction de la popularité des musiciens. Autrement, un disque rare d’un obscur groupe de death-metal norvégien peut valoir plus cher qu’une galette rare des Stones ou des Beatles. Mais encore faut-il avoir le flair pour dénicher les bonnes pièces. Et là, il n’y a aucune recette : il faut lire la presse spécialisée et passer et repasser sur les sites spécialisés dans les cotes des disques de collection. Ensuite, quand elles seront à nouveau pleinement autorisées, le bon plan reste d’écumer les brocantes pour dénicher la bonne affaire, les foires du disque spécialisées étant souvent chères puisque, par nature, les vendeurs connaissent normalement les prix.

Et puis, l’autre règle de base est aussi qu’un musicien peut prendre de la valeur quand il est dans l’actualité. Et en général, le moment où il est le plus dans le feu de l’actu, c’est quand il est mort ! Mais là, attention ! Parce que si des musiciens, genre David Bowie, Michael Jackson ou Prince, ont vu leur valeur exploser à leur décès, d’autres musiciens décédés ont sombré dans l’oubli dès qu’ils ont intégré le cercueil. Par ailleurs, quand un artiste décède, même si sa cote est bonne, il ne faut pas attendre pour vendre les disques que vous auriez de lui. Par exemple, la valeur des collectors de George Michael avait explosé juste après son décès, mais est retombée à presque rien six mois plus tard. Et depuis, c’est l’électroencéphalogramme plat.

Après, même si vous êtes collectionneur, autant choisir des disques de musiciens que vous aimez et ne pas complètement vous transformer en vulgaire boursicoteur du disque. Après, si les artistes que vous aimez et collectionnez prennent de la valeur, tant mieux, d’une pierre deux coups ! Et donc, n’oublions jamais qu’un disque, c’est surtout fait pour être écouté !

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK