Re-Cycle : Les Grandes Intro de Concerts

Parfois, les introductions de concerts laissent un souvenir aussi fort que le concert lui-même. Et c’est aussi souvent l’occasion de découvrir d’autres types de musique auxquels on ne serait jamais venus sinon. Je vous explique…

Au jeu de la musique qui sonne le début d’un concert dès qu’elle sort des baffles, c’est évidemment Metallica qui l’emporte haut la main. Puisque depuis 1983, chaque concert de la bande à James Hetfield, c’est-à-dire des milliers de prestations, s’ouvre sur le même morceau de la musique du film " Le bon, la brute et le truand ". C’est le fameux " Ecstasy of Gold " composé par Ennio Morricone. Et ce n’est donc pas du tout un hasard si Metallica a rendu un hommage très appuyé à Morricone, lors de son décès l’an dernier. En fait, c’était quasiment le cinquième membre du groupe.

Metallica et Morricone !

 

Perso, pour avoir vécu cette intro lors des quelques dizaines de concerts de Metallica en live, je peux confirmer que la musique d’Ennio Morricone chantée par des milliers de fans en sueur qui tapent du pied, eh bien, ça met les poils. Et je conseille donc à tous les fans de Metallica, et aux autres aussi, de se jeter sur l’œuvre d’Ennio Morricone, qui est d’une richesse inouïe.

Sinon, dans le genre grande musique de film qui lance des concerts, on mentionnera aussi Indochine, qui a lancé plusieurs tournées par la musique du film " Edward aux mains d’argent ". La musique est signée Danny Elfman, et le film est de Tim Burton. On peut entendre ce que ça donne sur l’album live " Indo Live " sorti en 1997. Mais c’est surtout une excellente occasion de vous replonger dans la musique d’Elfman et dans le cinéma de Burton. Et vous y trouverez des pépites en avalanche !

Puis, il y a les intros plus atypiques, mais mythiques. Composés par les groupes eux-mêmes. A ce petit jeu, mention spéciale à The Cure, qui a composé une plage musicale et un film d’une petite demi-heure pour débuter les concerts de sa tournée de 1981. Le film s’appelle " Carnage Visors " et on peut écouter sa musique en bonus sur l’édition cassette de l’album " Faith " ou sur la réédition du disque en 2005. Le film, lui, est disponible sur YouTube sans soucis.

Puis, en 1987, The Cure a récidivé pour la tournée qui a suivi le disque " Kiss me, kiss me, kiss me ". C’est un film d’une dizaine de minutes qui montre une bouche, une langue et des points noirs en très gros plan. C’est parfois fascinant et parfois dégoûtant. Mais ça a été en tout cas marquant. C’est aussi visible sur le Net !

Et puis, avant même l’intro des concerts, il y a la musique d’attente. Et là, aussi, le fan averti aura relevé des choses qui reviennent à chaque fois. Par exemple, Suede monte sur scène juste après que la sono vient de diffuser un titre des Sex Pistols. Résultat : ce groupe est devenu une sorte de radio-réveil pour les fans de Suede, un truc qui éveille leur sens et leur attention, et les met directement au taquet.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK