Re-Cycle : La Hi-Fi Vintage

Dans cette rubrique, on vous dit régulièrement tout le bien qu’on pense des bons vieux disques vinyles. Mais jusqu’ici, on vous a souvent parlé de disques essentiels, rares ou indisponibles dans un autre format que le vinyle ; mais on ne vous a pas encore parlé d’installations hi-fi vintage.

D’abord, comme en tout, il faut parfois se méfier des imitations. Et en matière de hi-fi dite " vintage ", plein de marques actuelles se contentent trop souvent de matériel aux technologies actuelles, et pas toujours de bonne qualité, en plus, le tout dans un meuble qui rappellerait plus ou moins bien les années 60 ou 70. Sauf que la hi-fi vintage, ce n’est pas ça ! Mais c’est le fait de retrouver du matériel d’époque, de l’écouter, de le tester. Puis savoir juger de son état ou savoir quoi faire pour le réparer au cas où.

Pour les distraits, les amnésiques et les jeunes pas nés à l’époque où le matériel qu’ils visent est sorti, on vous rappelle qu’une chaîne hi-fi de base est constituée de trois éléments : une platine, un ampli et des baffles. Le reste, c’est du genre " plus si affinités " !

Pour la suite, il existe quelques règles simples à suivre quand vous vous lancez dans la recherche des éléments de votre chaîne hi-fi. Tout d’abord, sachez que, de manière générale, le matériel des années 70 ou 80 reste le secteur où il y a moyen de faire les meilleures affaires sur le marché de l’occasion. Parce que c’est une époque où la qualité d’écoute et technique primait pour le matériel hi-fi. Et aussi parce que cette époque est assez lointaine que pour que les prix aient bien baissé !

Bref, question hi-fi, là, c’est vraiment vrai que c’était mieux avant. On le dit souvent, un peu à tort et à travers, pour tout ou presque, mais là, c’est scientifique !

Vous saurez tout sur la hi-fi vintage !

Par contre, pour les amplis en particulier, méfiez-vous des amplis à lampes des années 50, ou des amplis à transistor des années 60. Parce qu’ils sont très fragiles, qu’ils sont peut-être en relatif mauvais état, et qu’il ne faut donc en acheter que si vous prenez votre pied à passer vos soirées avec un tournevis ou un poste à souder à portée de main.

Concernant le matériel des années 90 et 2000, méfiez-vous parce que tout n’est pas de bonne qualité, loin de là. Donc, là, si vous visez cette période, l’avantage est que presque tout le matos de cette période a fait l’objet de tests très poussés, que l’on peut encore retrouver sur internet pour se faire une idée.

Dernière chose : si vous êtes très jeune et que pour vous, le vintage passe aussi par les années 2010, méfiez-vous ! Car la quasi-totalité de ce matériel regorge de circuits imprimés et d’électronique en tous genres. Bilan : c’est juste irréparable. C’est aussi ce qu’on appelle l’obsolescence programmée. Qui fait que parfois, ben oui, c’était vraiment mieux avant !

Réécoutez

par ici

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK