Re-Cycle : Encore des Idées Lectures pour cet Eté

Dernière chronique avant les vacances avec une foule de recommandations de belles choses à lire les doigts de pied en éventail !

Et je commencerais par Nirvana. Puisque tout n’avait pas encore été dit sur le groupe ! La preuve avec ce très chouette bouquin signé Stan Cuesta, et qui s’appelle " Une fin de siècle américaine ". Le livre n’est pas tout neuf, mais dans la pléthore de bouquins consacrés au groupe, il fait toujours autorité tant dans la bio qu’il dresse de la bande à Kurt Cobain que dans le paysage grunge qu’il retrace à la perfection. C’est sorti aux excellentes éditions du Castor Astral.

Puis, signalons une excellente BD. Ça s’appelle " Les amants d’Hérouville " et ça raconte l’histoire de Michel Magne, cheville ouvrière de ces studios qui ont accueilli, entre autres, Pink Floyd, Iggy Pop, David Bowie et plein d’autres. C’est vivace et très bien pensé. Bref, c’est un roman graphique à découvrir d’urgence.

Et puis, on pourra compléter cette BD avec un livre très complet qui parle aussi d’Hérouville. C’est très complet et très fouillé, signé Laurent Jaoui et publié aux toutes bonnes éditions du Castor Astral.

Et quand on parle d’excellentes éditions de livres sur la musique, on pense bien entendu aux très bonnes éditions " Le mot et le reste ". Et là, ils viennent de sortir l’artillerie lourde ! On commence par un très chouette bouquin consacré à Mike Oldfield. Ce livre parle d’Oldflied en général, mais surtout de l’album " Tubular Bells " en particulier. Et c’est une magnifique occasion de plonger dans les coulisses de la création de ce disque essentiel, et dans l’industrie musicale de l’an de grâce 1973, année où est sorti le disque. Dans un autre genre, toujours chez " Le mot et le reste ", on signalera un excellent bouquin consacré au rock fusion, c’est-à-dire à ces groupes qui ont toujours adoré mélanger les genres, comme Faith No More, Korn, ou les Red Hot Chili Peppers. On y dissèque tous les disques essentiels du genre avec plein de détails et d’autres anecdotes savoureuses. C’est très fort. Et aussi fort que ce nouveau livre consacré au mouvement des " Riot girls ", qui montre comment des groupes genre Bikini Kill ont permis l’émergence de choses plus mainstream. Au hasard, d’Alanis Morissette quelques années plus tard, par exemple. La bonne idée du livre, c’est qu’il parle de musique, mais pas que. Puisqu’il reproduit aussi des pages de fanzines d’époque et parle de l’environnement de cette scène essentielle.

Et tant qu’on cause travail de spécialistes, on signalera aussi la sortie de " Disquaires, une histoire ", un livre signé par le journaliste Francis Dordor. Là, à chaque page, on sent l’odeur de la passion et du vinyle. La toute bonne idée, c’est de raconter la grande et les petites histoires des disquaires. Mais aussi de donner la parole à des artistes et d’autres personnes fans des disquaires. On y croise donc Etienne Daho, Chrissie Hynde ou Philippe Manœuvre. En résumé, si vous ne deviez lire que quelques livres cet été, ce bouquin doit faire partie de la liste !

Ce n’est pas du vinyle, mais ça cause de disquaires (rapport au livre de Francis Dordor), et on ne s’en lasse pas :

 

Après, avec les livres, on peut aussi partir en vacances… Puisque les éditions " Le Mot et le reste ", encore elles, viennent de sortir un livre intitulé " Un guide de voyage d’Abbey Road à Penny Lane ", c’est-à-dire le livre qu’il faut avoir dans la poche si on se lance sur les traces des Beatles avec un sac à dos. Mais ça marche aussi bien de le lire chez soi pour bouger sans bouger.

Et puis, au rayon voyages grâce aux livres, on signalera la très chouette collection " Cinéma voyage ", qui compte déjà 20 livres parus, chacun faisant le lien avec la manière dont le cinéma parle d’une ville du monde ou d’un mode de transport. Par exemple, on a adoré le livre qui explique comment l’aéroport est mis en scène au cinéma.

Et puis, parmi les artistes très rares en version livre, on recense bien entendu Mark Hollis, le fondateur de Talk Talk. Et là, l’injustice est réparée par ce tout bon bouquin signé par le journaliste Frédérick Rapilly, qui tire le portrait de Mark Hollis, mais laisse aussi transpirer sa passion à travers chaque page. Et c’est justement ce mélange qui donne toute sa saveur à ces 150 pages de pur plaisir !

" Nirvana – Une fin de siècle américaine " par Stan Cuesta – Le Castor Astral

Les amants d’Hérouville – Une histoire vraie " par Yann Le Quellec & Romain Ronzeau – Delcourt

Hérouville, le château hanté du rock " par Laurent Jaoui – Le Castor Astral

Mike Oldfield – Tubular Bells et au-delà " par Frédéric Delâge – Le mot et le reste

Rock Fusion " par Jean-Charles Desgroux – Le mot et le reste

Riot Grrrl " par Mathilde Carton – Le mot et le reste

Disquaires – Une histoire " par Francis Dordor – GM Editions

Londres & Liverpool avec les Beatles " par Philippe Brossart – Le mot et le reste

Collection : Ciné voyage " – Espaces & Signes

Mark Hollis ou l’art de l’effacement " par Frédérick Rapilly – Editions du Layeur

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK