Re-Cycle : Des Concerts au Sein de Jeux Vidéo

On vous avait déjà parlé des liens incestueux entre le rock et les jeux vidéo. Les musiciens composent de la musique originale pour des jeux vidéo ou cèdent certains de leurs titres pour illustrer des jeux. Ou alors dans l’autre sens, quand ils font l’objet d’un jeu. Pas souvent réussi, mais c’est une autre histoire.

Mais là, depuis le début de la pandémie et la cessation des activités live, certains artistes ont donc troqué les salles de concert pour des concerts au sein même de jeux vidéo. C’est le plus souvent le cas dans des jeux genre " Fortnite " et " Minecraft ".

Alors, oui, évidemment, ce n’est pas tout neuf comme procédé. Et c’est Duran Duran qui avait été le premier groupe à donner un concert dans un jeu. C’était en 2006 dans " Second Life ". Puis, U2 avait suivi deux ans plus tard.

Mais c’est évidemment cette année que la tendance s’est démultipliée puisque les salles de concert sont fermées ! L’an dernier, par exemple, c’est le rappeur Travis Scott qui s’y est collé dans " Fortnite ". Et il a même donné plusieurs concerts pour tenir compte des décalages horaires dans les différentes parties du globe ! Et ça a marché plus que pas mal. Puisque ces prestations de 15 minutes seulement ont réuni plus de 12 millions de spectateurs. Et que ses écoutes sur Spotify ont ensuite augmenté de 124%.

Question rentabilité, puisque le modèle de " Fortnite " est gratuit, il n’est donc pas question de vendre des tickets virtuels pour un quelconque concert. Par contre, quand la machine marketing de " Fortnite " se met en marche, pas moyen de l’arrêter ! Il était donc possible d’acheter des vêtements pour habiller son avatar qui ira au concert. Et on pouvait aussi acheter des produits dérivés, comme à un vrai concert.

Et le succès est tellement au rendez-vous que, parfois, les sites explosent sous l’afflux de connexions. Ça a par exemple été le cas pour " Minecraft " l’an dernier lors d’un festival virtuel où on retrouvait notamment Massive Attack et les Pussy Riot. Mais le jeu a magistralement planté avant la première note de musique. Tout sans oublier que ces jeux organisent aussi souvent des fêtes virtuelles où des Dj's connus et moins connus, viennent non plus arrondir leurs fins de mois comme avant, mais simplement gagner un peu d’argent.

Et chez nous, nous ne sommes pas à la traîne puisque le 12 avril dernier, l’AB a organisé son premier concert virtuel. C’était dans le cadre du jeu " Yabal " et le concert était signé du rappeur bruxellois Zwangere Guy. Le rappeur disposait donc de son avatar en 3d, et bougeait suivant des capteurs installés sur le corps du vrai Zwangere Guy, qui s’agitait tout seul sur scène devant une salle vide.

Alors est-ce que ça marche techniquement parlant ? Oui ! Et est-ce que c’est bluffant ? Oui aussi. Par contre, ça ne sent pas la bière et l’ambiance générale est forcément assez terne.

Zwangere Guy explique le concept !

Moralité : tout ça tient surtout de la piste marketing exploitée pour faire le buzz et lancer un nouveau disque.

Et donc, est-ce que l’avenir de la musique live se niche dans le jeu vidéo ? Ben non, et heureusement, on aurait même envie de dire. Par contre, il est clair que, comme dans beaucoup de secteurs, il y aura aussi un avant et un après Covid concernant le rock et les jeux vidéo. Et que la possibilité, bluffante, je le répète, de donner des concerts dans des jeux vidéo sera plutôt réutilisée pour faire la publicité d’un nouveau groupe ou d’un nouvel album. On va dire que c’est toujours ça de pris.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK