Re-Cycle : De La Lecture Pour Cet Eté

L’été, c’est aussi l’occasion de lire à l’ombre sous un parasol. Et là, rayon bouquins, rock et pop culture, il y a de quoi faire…

On va commencer par la chanson française. Et ce tout bon " William ", autobiographie de William Sheller. Il raconte la naissance et le contexte de ses hits, genre " Le carnet à spirales " et les autres ; mais, surtout, il se raconte lui. Tout au long d’un livre qui sent bon la musique, mais aussi le Paris des années 50 et l’Amérique des Cadillac. En un mot : c’est une lecture vertigineuse et un livre qu’on ne lâche pas. C’est presque une lecture symphonique, on a envie de dire !

Et sinon, on célèbre aussi l’anniversaire de Bob Dylan, qui a eu 80 ans le 24 mai dernier avec deux bouquins très riches ! Le premier s’appelle " Dylanographie ", et c’est un truc de dingue ! Puisqu’on y recense 176 disques et coffrets, de même que 46 livres et films signés Dylan, ou où il apparaît au moins. C’est donc un guide indispensable pour les fans et les simples amateurs. Puisque le bon goût de ce livre est de ne jamais tomber dans les simples listes. Mais que chaque notice est écrite comme un petit récit à part entière. C’est d’une richesse et d’une précision incroyables. Bref, on a adoré !

Et puis, toujours au rayon Dylan, on s’arrêtera aussi sur " No Direction Home ", la biographie ultime de Dylan. Elle est sortie en 1986 à la base, mais elle ressort maintenant sous forme d’un tout beau livre retraduit, illustré et un peu actualisé. Et puis, surtout, c’est la seule bio à laquelle Dylan a participé activement. Ce qui nous vaut des anecdotes vécues et des détails que l’on ne trouve nulle part ailleurs.
 

Un fan de Dylan plonge dans sa collection à l’occasion des 80 ans du Zim’ !

 

Sinon, on connaît les liens entre rock et BD, Et dans les bios dessinées, direction l’histoire du Velvet Underground signé Prosperi Buri. Et la toute bonne nouvelle, c’est que l’auteur arrive à rire et nous faire rire en racontant ce groupe, où ni Lou Reed ni John Cale n’étaient pourtant de grands déconneurs.

Dans un autre registre, on signalera " Nowhere Girl " : c’est l’autobiographie d’une jeune ado des années 90. Elle est un peu perdue mais c’est sa passion pour les Beatles qui va définitivement lui changer les idées. C’est à la fois touchant, bien fait et très musical !

Et puis, troisième BD à vous signaler : " Underground " et ses 50 bios dessinées et très drôles de figures de la musique underground. On retrouve donc, entre autres, les Cramps, Crass ou Kim Fowley. C’est à la fois fameusement bien dessiné et très documenté. Et c’est un incontournable.

Quand on regarde plus largement côté pop culture et cinéma, parce que vous savez que cela fait aussi partie de nos passions, j’épinglerais l’histoire de l’agence artistique Artmedia. Il faut savoir que c’est, ou ça a été, l’agence artistique et de management de 80% de ce qui compte dans le showbiz en France, qui a collaboré avec Catherine Deneuve, Gérard Depardieu, Jean Dujardin ou Julien Clerc. Et cela fourmille donc d’anecdotes sur l’envers du décor. Et c’est souvent jouissif !

Et pour finir, quoi de mieux que passer un moment avec Jim Carrey, qui singe " Mémoires Flous " sans e à la fin. Mais l’essentiel est ailleurs : il est dans ce livre entre Carrey qui raconte sa vie et Carrey qui dresse une satire délicieuse du cinéma à Hollywood. Ce mec est décidément inclassable.

William " par William Sheller – Editions des Equateurs

Dylanographie " par Nicolas Livecchi – Les Impressions Nouvelles

Bob Dylan – No Direction Home " par Robert Shelton – Flammarion

Une histoire du Velvet Underground " par Prosperi Buri – Dargaud

Nowhere Girl " par Magali Le huche – Dargaud

Underground " par Arnaud Le Gouëfflec & Nicolas Moog – Dargaud

Artmedia – Une histoire du cinéma français " par Dominique Besnehard & Nedjma Van Egmond – Editions de l’observatoire

Mémoires flous " par Jim Carrey & Dana Vachon – Seuil

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK