Re-Cycle : De l'Art aux Affiches de Concert

Les affiches de concert reviendront orner nos murs et nos valves quand les concerts reprendront. C’est clair. Mais ce n’est pas une raison pour ne pas s’intéresser au business des affiches de concert. Car il y affiche et affiche. Et même s’il n’y a plus de concerts pour le moment, il n’est pas trop tard pour se pencher sur les liens entre l’affiche et le rock !

Aujourd’hui, pour annoncer les noms présents à un festival, un concert qui arrive ou un nouvel album qui sort, malgré l’emprise du numérique, l’affiche reste un bon vecteur de publicité. Mais, ces affiches purement publicitaires n’ont en général pas de valeur artistique et pas de valeur tout court, sauf sentimentale. On y voit généralement le nom du ou des groupes qui seront en concert. Et quand c’est pour un album, l’affiche arbore juste généralement la pochette de l’album et rien d’autre. Bref c’est brut, massif et sans grande inventivité.

Mais il y a évidemment mieux ! Et là, on parle de véritables œuvres d’art ! Du genre d’affiches que l’on ne colle même pas sur les murs pour ne pas les abîmer ! Du style de celles qui sont encadrées dans les galeries d’art. Parce que ce sont de véritables œuvres d’art, en fait. Ces affiches sont généralement tirées à un très petit nombre d’exemplaires, dont chaque exemplaire peut atteindre plusieurs centaines d’Euros en vente publique.

Du tout beau !

Et là, la Rolls du domaine, c’est l’affiche dessinée pour un concert de Radiohead en 2008 par Jermaine Rogers, un artiste qui ne fait aucune concession. Et est capable de faire cohabiter sur une affiche des monstres issus de vos pires cauchemars avec des dessins d’une beauté incroyable.

Autre exemple de très belle réussite : l’affiche réalisée par Rex Ray pour Oasis. Elle est un peu plus connue : elle montre un réacteur d’avion, qui cohabite avec un palmier et un coucher de soleil. Une astucieuse façon de montrer comment le groupe de frères Gallagher arrivait à mêler modernité et tradition dans sa musique.

Pour (re) découvrir tout ça, on va en librairie, ou on se commande à distance des livres magnifiques qui reproduisent plein de ces affiches !

Là, deux façons de faire pour trouver votre chemin. Soit vous achetez un livre où un artiste a regroupé des reproductions de presque toutes ses affiches. Ils l’ont quasiment tous fait.

Sinon, dans le genre du livre qui regroupe le fin du fin de l’affiche rock de haut vol, on vous conseille le fameux " Art du Rock " avec ses 1800 affiches parfaitement reproduites. Ce livre fabuleux est sorti en 2005, mais est encore assez facilement trouvable pour pas trop cher. Dedans, on part des grandes affiches du rock psyché des années 60, puis on passe par le punk pour en arriver au rock des années 2000. C’est le genre de livre qui regorge d’infos sur les principaux affichistes du monde et dont on n’a l’impression de n’avoir jamais fait le tour. Il est rédigé par des spécialistes du genre, qui ont fait leurs preuves tant dans l’univers des archives musicales que celui du merchandising.

Cela se sent à chaque page, et c’est bien entendu le maître achat de ce week-end !

 

Réécoutez

par ici

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK