Re-Cycle : Collection Tickets des Concerts

Généralement, on conserve les tickets de concert où on a été, histoire de se souvenir du concert auquel on a assisté. Mais il se fait que certains vont plus loin, et collectionnent même les tickets des concerts où ils ne sont pas allés.

Là, avant tout, il faut préciser une chose : jusqu’il y a quelques années d’ici, le ticket de concert était parfois une œuvre d’art à lui tout seul. Il était en tout cas loin du papier avec un simple code-barres à scanner à l’entrée que l’on retrouve souvent aujourd’hui. Ce n’est donc pas une coïncidence si ce sont les anciens tickets de concert qui sont les plus recherchés.

En résumé, il y a trois moyens d’obtenir des tickets usagés : garder les vôtres, bien entendu, c’est la base ; faire les brocantes quand elles reprendront ; ou laisser des messages sur le Net demandant aux gens qui n’y accordent aucune valeur en vous envoyant leurs tickets usagés. Et ça marche !

Mais une collection de tickets de concert a encore plus de valeur si vous la montrez autour de vous en y rajoutant quelques belles histoires. Par exemple, vous avez un ticket du concert de The Cure à Bruxelles en 1982. Ajoutez chaque fois que c’est le concert après lequel Robert Smith et Simon Gallup se sont bastonnés dans un bar bruxellois. Résultat : ils ne se sont plus parlé pendant quelques années. D’ailleurs, ironiquement, parce que l’ambiance n’était déjà pas au top avant ce concert, The Cure a terminé la soirée avec un morceau inédit, joué une fois pour la circonstance, et qui s’appelait ''The Cure are Dead".

Pour écouter "The Cure Are Dead'', c’est ici…

Sinon, si vous possédez un ticket des Smashing Pumpkins au Cirque Royal de Bruxelles en janvier 2000, sachez que c’est le concert le plus court de la carrière du groupe. Puisqu’il n’a duré qu’un morceau et demi avant que Billy Corgan ne s’excuse pour une vilaine extinction de voix et ne quitte la scène en promettant de tout rembourser.

Et puis, une pièce maîtresse de toute chouette collection est le ticket pour le concert que Nirvana aurait dû donner à Forest-National le 25 mars 1994. Mais qui n’a bien entendu jamais eu lieu puisque Kurt Cobain est décédé quelques semaines avant. Le concert était complet, il y avait donc beaucoup de tickets en circulation, mais les spectateurs qui le voulaient avaient pu se faire rembourser en renvoyant leur ticket à l’organisateur. Beaucoup se sont fait rembourser, et ce ticket est donc devenu assez rare.

Pour les stocker, une chose, évidemment : ne pas les entasser dans une boîte. C’est brouillon et ça ne les met pas en valeur une seconde. Il y a la solution consistant à les mettre dans un album photo. Mais, surtout, on peut les disposer sur une table basse recouverte d’une plaque de verre ou dans des cadres, ce qui donne aussi assez bien.

Après, la collection peut s’élargir aux passes donnant accès au backstage d’un concert. J’ai même trouvé le menu qui était servi dans l’avion Paris-Las Vegas qui emmenait des fans français de Johnny à son concert à Las Vegas. Ce menu a été signé par Jean-Claude Camus, à l’époque, producteur des spectacles d’Hallyday et se négocie autour des 30 euros. C’est-à-dire en tout cas plus cher que la valeur du menu qui a été servi. Parce que la nourriture d’avion, on sait ce que ça vaut !

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK