Ray Manzarek aurait eu 80 ans

Ray Manzarek : 5 ans déjà
3 images
Ray Manzarek : 5 ans déjà - © Tous droits réservés

A l'occasion de ce qui aurait du être le 80ème anniversaire de Ray Manzarek, légendaire claviériste des Doors, retour sur sa carrière en dehors des Doors.

The Golden Scarab (1974)

 

C'est le 28 mars 1974 que sort "The Golden Scarab", premier album de Ray Manzarek. Après l'échec commercial des deux albums "post-Morrison", "Other Voices" en octobre 1971 et "Full Circle" en août 1972, le claviériste décide de lancer sa propre aventure musicale en solo. Interrogé à la sortie de cette première oeuvre solitaire, il précise au Rolling Stone Magazine en août 1974: 

Ce n'était pas les Doors sans Morrison. Je n'avais pas vraiment envie de faire partie de ces nouveaux Doors. L'enthousiasme était encore là lorsque nous avons enregistré Other Voices mais au moment où nous avons réalisé Full Circle, il y a eu un conflit sur quel genre de direction nous devions prendre. C'était le début de la fin pour moi. Je me suis aperçu que je ne m'amusais pas à enregistrer cet album, donc soit je quittais le groupe, soit j'arrêtais d'enregistrer de la musique tout simplement.

Une nouvelle porte s'ouvre ainsi pour le claviériste qui décide de s'entourer de nouveaux musiciens pour la réalisation de "The Golden Scarab". On retrouve ainsi à ses côtés le guitariste Larry Carlton (un habitué de Steely Dan), le batteur de jazz Tony Williams (connu notamment pour son travail aux côtés de Miles Davis) et le bassiste Jerry Scheff, seul rescapé de l'équipe Doors (qui avait notamment joué sur l'album "L.A. Woman").

The Whole Thing Started with Rock & Roll Now It's Out of Control (1974)

Sorti dans la foulée de "The Golden Scarab" la même année, "The Whole Thing Started with Rock & Roll Now It's Out of Control", marque la suite de la carrière solo de Ray Manzarek. Il est accompagné notamment ici par les guitaristes Joe Walsh (The Eagles) et Michael Fennelly ou encore Patti Smith qui déclame un poème de Jim Morrison sur le titre "Bicentennial Blues". Le guitariste Dick Wagner, membre du groupe de Lou Reed dans le début des années 70 et futur collaborateur d'Alice Cooper ou de Peter Gabriel, co-signe la plage titulaire avec Ray Manzarek et Danny Sugerman.

Le projet Nite City

Fin des années 70, Ray Manzarek met sa carrière solo de côté, abandonne les multiples tentatives de travailler avec Iggy Pop et lance un nouveau groupe en compagnie du guitariste Paul Warren (guitariste de scène de Rod Stewart), du bassiste Nigel Harrison (qui n'est pas encore membre de Blondie), du batteur Jimmy Hunter et du chanteur Noah James.
Le groupe aura une existence assez courte (évoluant entre 1977 et 1978) et sortira deux albums: "Nite City" en 1977 et "Golden Days Diamond Nights" en 1978.

Les années 80

Après Nite City, l'imposant travail sur l'album "An American Prayer" des Doors, avec la voix enregistrée du défunt Morrison, et plusieurs travaux de production (notamment pour X, formation culte de punk "made in LA"), Manzarek revient en ce début des années 80 avec "Carmina Burana", l'adaptation pop/rock de la cantate du compositeur allemand Carl Orff

Avec ce projet très osé, Manzarek tente de réconcilier rock et classique. Interrogé par Mark Leviton en 1983, il précisera: 

J'aime la puissance, le rythme, la passion du rock'n'roll... beaucoup de choses en musique classique n'ont pas ce rythme si puissant. Ce n'est pas comme dans la musique black, ça ne sonne pas du tout comme de la musique noire. Depuis 1958, nos âmes sont devenues noires grâce au rock'n'roll avec des artistes tels que Chuck Berry, Little Richard, Fats Domino et même Elvis Presley, qui faisait de la musique noire de toute façon. Remercions Dieu de nous avoir apporté cette touche africaine en musique. Nous avons été imprégnés par l'esprit de l'Afrique noire. La musique classique a cet aspect grandiose, ou très intellectuel comme le travail de Schoenberg par exemple, mais il n'y a pas assez de mélodie, en tout cas rien qui arrive à me toucher au plus profond de mon cœur. Carmina a cette magnificence, j'ai pris le pouls d'Orff, son sens aigu du rythme (pour une pièce classique écrite dans les années trente), et je l'ai rendu compatible avec notre rythme rock and roll des années quatre-vingt

 

Collaborations

Après avoir disparu quelque peu du business musical dans la seconde moitié des années 80, Ray Manzarek fait son retour dans le début des années 90 notamment avec "Love Lion" (1993) fruit de sa collaboration avec le poète Michael McClure, qui avait fréquenté Jim Morrison à l'époque. 

En colère par la façon dont l'histoire du groupe est racontée dans le film "The Doors" (1991) du réalisateur Oliver Stone, Ray Manzarek tient à raconter ce qu'il considère comme la véritable histoire dans un livre "Light My Fire: My life with The Doors" (1998) mais aussi sur un CD d'interview très intéressant dans lequel le musicien revient sur la carrière et la vie du groupe: "The Doors: Myth And Reality, The Spoken Word History".

Dans les années 90 et 2000, Ray Manzarek continue à collaborer avec Michael McClure et signe également des albums avec Darryl Read, Piotr Bal, le poète Michael C Ford, et plusieurs albums avec le guitariste de blues Roy Rogers (ensemble ils reprendront notamment la Gnossienne No 1 d'Erik Satie).

La résurrection des Doors? 

Dans les années 2000, Ray Manzarek et Robbie Krieger tenteront à plusieurs reprises de faire revivre le mythe des Doors sous différents noms: "The Doors of the 21st Century", "Riders on the Storm" ou encore "Ray Manzarek and Robby Krieger of The Doors". Différents chanteurs essayeront d'incarner Jim Morrison sur scène avec plus ou moins de succès. Le plus convainquant sera probablement Ian Astbury, chanteur de The Cult, formation de hard rock britannique des années 80 et 90.

 

Disparition et hommage 

Ray Manzarek disparaît le 20 mai 2013 à l'âge de 74 ans dans un hopital à Rosenheim en Allemagne. Il y suivait un traitement particulier pour tenter de le soigner d'un cancer rare. 

Un peu moins de 3 ans plus tard, le 12 février 2016, un grand concert hommage sera organisé à la mémoire du légendaire claviériste au Fonda Theatre à Hollywood. Le batteur John Densmore et Robby Krieger partageront à nouveau la scène pour cette occasion, ce qu'ils n'avaient plus fait depuis plus de 15 ans. Organisé le jour de ce qui aurait dû être le 77ème anniversaire de Manzarek, l'événement verra aussi la participation de membres des Foo Fighters, de Stone Temple Pilots ou encore de Jane's Addiction.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK