Radio Caroline : Tien An Men, Pologne, Hongrie et Berlin, la révolution en marche !

Radio Caroline
Radio Caroline - © PATRICK HERTZOG - AFP

Dans Radio Caroline, ce samedi 9 novembre à midi, Olivier Monssens reviendra sur les évènements de 1989 qui ont mené à la chute du mur de Berlin, il y a 30 ans jour pour jour. Après la révolte de la place Tien An Men, après le vote des Polonais qui a mis ko le pouvoir, après les barbelés cisaillés de Hongrie, à Berlin le 9 novembre 1989, le mur de la honte est tombé…

Qu’auraient été bien réjouis d’entendre les Berlinois – et, au-delà, les Allemands de l’Est – alors que ce fameux mur qui divisait leur ville et leurs vies semblait encore infranchissable. Mur qui – on l’a beaucoup rappelé ces derniers temps – tomba après qu’un jaillissement de liberté devenu irrépressible l’a poussé, fait vaciller puis s’effondrer. D’autres vagues de libération l’ont précédé cette même année 1989, en Europe mais aussi, bien plus à l’Est, en Chine.

L’ultime élan vers la chute du mur de Berlin s’inscrit dans une succession d’événements qui vont agiter la planète en 1989. Un, en particulier, qui se déroule de l’autre côté du globe : les massives manifestations d’étudiants chinois qui, à Pékin, six mois plus tôt, mèneront à la sanglante répression de la place Tien An Men. Le 4 juin 1989 en Pologne, on vote. Des élections différentes, puisqu’il s’agit cette fois des premières élections partiellement démocratiques dans le monde socialiste depuis plus de quarante ans. Elles marquent le début d’une lame de fond qui va mettre fin au socialisme soviétique en Europe. Et en Hongrie, le gouvernement du communiste réformateur Miklos Németh a commencé, début mai 1989, à sectionner les barbelés qui séparaient son pays de l’Autriche. Le 19 août 1989, un pique-nique géant est organisé sur une colline de Sopron, un village Hongrois proche de la frontière Autrichienne. En milieu d’après-midi, certains entreprennent de franchir la frontière. Pris de court, les policiers laissent faire, avant de bloquer le passage trois heures plus tard…

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK