Qui est Steve Burton, qui aurait pu devenir chanteur d’AC/DC ?

Dans le dernier numéro du magazine Rock Candy, l’éditeur Howard Johnson a interviewé Steve Burton, qui aurait pu remplacer Bon Scott au chant d’AC/DC après son décès.

On y lit que Steve Burton travaillait à l’époque comme roadie (notamment pour Judas Priest), à Birmingham, en Angleterre. Deux de ses amis roadies, Terry Lee et Keith Evans, travaillaient, eux, pour AC/DC, comme régisseur lumière, et technicien guitare pour Angus Young.

Quand Bon Scott est décédé le 19 février 1980, ils ont tous deux proposé celui qui était surnommé " Burtie " par ses amis. Il s’est alors rendu à Londres pour passer l’audition, qui s’est merveilleusement déroulée, mais on connaît la suite de l’histoire, c’est Brian Johnson qui a décroché le job.

Il avait toutefois fait bonne impression puisqu’on lui a rapidement demandé ensuite de travailler avec Stevie, le neveu de Malcolm Young, pour intégrer son nouveau groupe Starfighters. Trois mois plus tard, ils ouvraient des dates anglaises de la tournée Back in Black d’AC/DC. Malcolm avait été tellement impressionné par le groupe à l’époque qu’il avait travaillé à une démo avec eux, les aidant à signer avec Jive Records.

"Nous avons joué notre dernier show au Victoria Apollo Theatre de London", se souvient Burtie. "Dès qu’AC/DC est sorti de scène, Malcolm a lancé sa veste et sauté dans le minibus avec nous. On a filé aux Morgan Studios à Willesden, et de 23h au lendemain matin, nous avons enregistré avec Malcolm. Deux chansons en sont sorties : " Alley Cat Blues " et " Rock 'Em Dead ", grâce auxquelles nous avons signé avec Jive."

Starfighters enregistrera deux albums pour Jive, Starfighters en 1981 et In-Flight Movie en 1982, avant que le groupe ne cesse ses activités.

"J’avais tout laissé tomber pour le groupe ", explique-t-il. " Vous savez comment c’est, vous rêvez de la gloire, vous allez conquérir l’Amérique et tout ça. Mais j’ai fini par retourner des burgers pendant deux ans dans le resto d’un pote. "

Le chanteur n’a pas vraiment d’amertume quand il reparle de tout ça, même si son collègue de l’époque, Stevie Young, a eu plus de chance (et un meilleur arbre généalogique) que lui, vu qu’il a aujourd’hui remplacé Malcolm au sein d’AC/DC.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK