Queen n’a rien gagné sur le biopic

« Il nous a fallu presque 12 ans pour mettre ce projet sur pied » a expliqué le guitariste. « Nous pensions que le résultat plairait aux fans, mais nous n’imaginions pas qu’il connaîtrait un tel succès. Le monde entier apprécie ce film. »

« L’autre jour, j’ai lu un article qui m’a beaucoup amusé » poursuit Brian May. « Il affirmait que nous nous étions enrichis grâce au biopic. S’ils savaient… Nous avons eu une réunion avec la comptabilité il y a quelques jours, et nous n’avons encore gagné aucun penny avec « Bohemian Rhapsody ». Un film doit connaître un succès phénoménal avant de rapporter quelque chose, il y a tellement de personnes impliquées dans la réalisation d’un tel projet. »

« Je pense que Freddie Mercury est représenté dignement dans ce biopic, qui a été totalement honnête sur sa vie » conclut-il. « Les spectateurs ont été étonnés de la performance de Rami Malek. La manière dont il s’est approprié le personnage est incroyable. »

Après le biopic sur Queen, c’est au tour d’Adam Lambert d’avoir un documentaire.

Produit par Jim Beach et Simon Lupton, « The Show Must Go On : The Queen & Adam Lambert Story » retrace l’émergence de la star de l’émission américaine « American Idol » grâce à sa collaboration avec Queen. Le film de deux heures est composé de vidéos backstage de ses premiers concerts avec la formation et d’interviews de plusieurs artistes, dont - outre les membres du groupe - Taylor Hawkins (Foo Fighters), Simon Cowell (American Idol) et Rami Malek.

Dans une interview accordée à « Good Morning America », Roger Taylor s’est exprimé sur sa collaboration avec Adam Lambert.

« Après le décès de Freddie Mercury, nous avons pensé que c’était la fin d’un chapitre » admet le batteur. « Tout ce qui s’est passé ensuite, surtout depuis notre rencontre avec Adam, c’est juste le destin. Je pense que ce documentaire raconte les bases de cette histoire. »

« Avec Brian, nous n’avons pas tout de suite compris qu’Adam était le chanteur idéal pour Queen » continue-t-il. « Je l’ai découvert alors qu’il chantait 'Whole Lotta Love' dans 'American Idol'. Ça m’a totalement impressionné. Les organisateurs nous avaient demandé de jouer pour la finale de l’émission. Les finalistes ont joué avec nous, et ça s’est magnifiquement bien passé avec Adam. Nous avons fait quelques projets ensuite pour enfin fonder une collaboration formidable. »

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK