Quand un talentueux trader se fait virer comme un malpropre pour un sandwich

chronique economique
chronique economique - © Tous droits réservés

Un trader qui gagne plus d’un million d’euros par an et qui perd son job pour avoir piqué un sandwich à la cantine de sa banque, quel peut donc bien être le lien avec l’actualité de Tesla et d’Airbus ?

Je vais vous parler d’argent aujourd’hui, d’argent perdu pour une bêtise et d’argent qui coule à flots sans trop savoir pourquoi.

"L’argent et la bêtise humaine" pourrait être le titre d’un livre de morale à destination des enfants. C’est malheureusement pour Paras Shah, une histoire vraie, la sienne.

Cet homme âgé d’à peine 31 ans est un des grands noms du trading obligataire pour la banque Citigroup à Londres. En clair, ce jeune trader est un spécialiste apprécié et compétent des obligations à haut rendement en Europe et au Moyen-Orient.

Il gagne bien sa vie, très bien puisque son salaire n’a pas été révélé par le Financial Times, mais on sait que c’est un salaire annuel à 6 chiffres. Comme l’année 2019 a été excellente, ce jeune homme de 31 ans aurait dû encore arrondir sa galette avec un magnifique bonus.

Au lieu de cela, il s’est fait virer comme un malpropre, car il volait de la nourriture dans la cantine de sa banque, des sandwichs en l’occurrence. C’est ridicule, dingue, mais voilà une piteuse manière de terminer sa carrière. Ça, c’est pour l’argent perdu pour une bêtise.

En revanche, Elon Musk, le flamboyant patron de Tesla doit jubiler, car l’argent va couler à flots pour lui et son entreprise. En effet, le cours de l’action Tesla n’arrête pas de grimper : plus de 200% en quelques mois.

Lundi, l’action Tesla avait pris 19%. Mardi, elle a encore grimpé de plus de 13%. Grâce à qui ? D’abord à Tesla qui a affiché des profits contre toute attente. Tous les spéculateurs qui jouaient à la baisse le cours de l’action Tesla ont dû dénouer leur position pour ne pas se retrouver étranglés. Le résultat, c’est qu’en soldant leur position à la baisse, ils ont poussé à la hausse le cours de l’action Tesla. Je vous en parle parce que le monde dans lequel nous vivons me passionne et m’étonne toujours.

Dans la même semaine, vous avez un trader qui gagne plus d’un million d’euros qui se fait virer pour avoir piqué des sandwichs à la cantine. De l’autre, une société qui reste encore un nain industriel, mais qui dépasse maintenant en Bourse des firmes aussi établies que Volkswagen ou Toyota.

Par-dessus tout, le fondateur de Tesla qui a déjà une fortune de 28 milliards d’euros a eu la brillante idée de ne pas se verser de salaire, mais d’indexer sa rémunération sur le cours de Bourse de Tesla.

Donc, si cette action reste à ce niveau pendant 6 mois maximum, le Wall Street Journal a calculé qu’Elon Musk gagnerait donc 315 millions d’euros.

Ah oui, j’ai failli oublier une autre nouvelle étonnante : pour décrocher des contrats en Asie, une enquête sur la corruption au niveau de l’avionneur Airbus montre que le grand patron de ce constructeur aérien a dû danser dans une boîte de nuit parisienne avec une cravate attachée autour de la tête pour décrocher un contrat de 18 milliards de dollars. Mais ça, c’est presque une banalité.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK