Quand la " malédiction du pétrole " sert à entretenir le train de vie fastueux des princes saoudiens

chronique economique
chronique economique - © Tous droits réservés

L’entreprise la plus rentable au monde est saoudienne. Les chiffres qui étaient secrets jusqu’ici viennent enfin d’être dévoilés. L’argent de cette société ultra-rentable sert à acheter la paix sociale en Arabie Saoudite et à maintenir le train de vie fastueux de quelques centaines de princes. Explications :

Le pétrole, ça rapporte beaucoup d’argent, c’est une évidence. Pourtant, si je faisais un sondage en rue pour savoir quelle est l’entreprise la plus rentable au monde, je pense que les personnes interrogées diraient : Coca-Cola, Google, Apple ou je ne sais quelle autre grande marque.

En réalité, on le sait seulement depuis quelques jours, la firme la plus rentable au monde, c’est Saudi Aramco, le groupe pétrolier saoudien. Il vient de dévoiler pour la première fois son bénéfice net pour l’année 2018 et il n’est pas triste : 111 milliards de dollars, soit 99 milliards d’euros.

Pour vous donner une idée, c’est plus que les bénéfices nets de Google et d’Apple réunis, et c’est aussi plus que le bénéfice des 40 sociétés cotées sur la Bourse de Paris via l’indice CAC 40.

Ce n’est pas parce que Saudi Aramco dégage 111 milliards de bénéfices nets qu’elle a reçu automatiquement la meilleure note de la part des agences de notation.

Ce bénéfice de 111 milliards de dollars a fait l’effet d’une bombe, car depuis que cette société pétrolière a été nationalisée par le gouvernement saoudien, personne ne savait exactement ce qu’elle gagnait. Le chiffre était un secret d’État. S’il vient d’être dévoilé, c’est uniquement parce que cette société pétrolière saoudienne va emprunter de l’argent sur les marchés internationaux. Pour cela, elle a dû dévoiler quelques chiffres, notamment aux agences de notation qui doivent donner une cotation à son emprunt.

Mais, ce qui est étonnant : ce n’est pas parce que Saudi Aramco dégage 111 milliards de bénéfices nets qu’elle a reçu automatiquement la meilleure note de la part de ces agences de notation. Des sociétés comme Shell, Total ou Exxon ont en effet une meilleure notation. Pourquoi cette différence alors qu’elles dégagent moins de profits que l’entreprise saoudienne ? La réponse est à chercher du côté de l’Etat saoudien qui ponctionne 50% des revenus de cette entreprise pétrolière. En fait, cette entreprise sert à financer les dépenses sociales et militaires de l’Arabie Saoudite.

Autrement dit, Saudi Aramco est la vache à traire pour assurer la paix sociale en Arabie Saoudite, sans compter que des centaines de membres de la famille royale vivent une vie d’hyperluxueuse grâce aux revenus de cette compagnie pétrolière…

Je vous ai souvent parlé ici de ce que les économistes appellent la « malédiction du pétrole », lorsque l’or noir ne sert pas à mettre un pays en faillite comme c’est le cas au Venezuela, lorsque ce même or noir ne sert pas à maintenir une clique de généraux et d’apparatchiks à la tête de l’Algérie, il sert aussi à entretenir le train de vie fastueux de centaines de princes saoudiens dont l’utilité sociale reste à démontrer.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK