Premiers concerts test en France avec Indochine

On apprend via le Figaro que la France s’apprête à démarrer des concerts test "fin mars, début avril".

Ce serait notamment le cas à l’Accor Arena de Paris avec Indochine, qui démarrerait ainsi les célébrations autour de ses 40 ans de carrière. La salle serait remplie au quart de sa capacité, à savoir avec 5000 personnes. Celles-ci devraient être testées négatives au coronavirus 72h avant le concert et ensuite repasser un test antigénique une semaine après la date de l’évènement : "Masqué, debout en fosse, le public pourra chanter, danser, s’offrir des bières au bar. Soit la configuration la plus interdite à l’heure actuelle", peut-on lire dans le Figaro.

Le groupe de rap IAM ferait aussi de même à Marseille devant 2000 personnes, dans des conditions sanitaires similaires.

Rappelons également que la salle luxembourgeoise de la Rockhal a annoncé organiser le même type d’événement-test ce mois-ci.

A la fin de l’année dernière, un test similaire avait été effectué à Barcelone avec 500 personnes et les résultats avaient été assez positifs. Alain Gerlache nous en parlait dans sa chronique Media 21 du 17 décembre, et, plus récemment, il expliquait qu’un nouveau Live Aid européen pourrait d’ailleurs être organisé pour célébrer la fin de la pandémie :

On ne sait toujours pas quel sera le sort de nos festivals cet été, alors qu’il a été confirmé le mois dernier que le célèbre festival anglais de Glastonbury était annulé.

Jan Jambon, ministre flamand de la culture a passé un accord avec les organisateurs de festivals belges pour prendre cette décision au plus tard à la mi-mars.

Les ministres flamandes de l’économie Hilde Crevits (CD&V) et du tourisme Zuhal Demir (N-VA) ont annoncé conjointement qu’elles allaient toutefois soutenir financièrement le secteur de l’événementiel, notamment les festivals avec 50 millions d’euros sous forme d’avances remboursables pour les organisateurs professionnels et 10 millions d’euros pour pouvoir prendre toutes les mesures de sécurité liées au coronavirus.

A Bruxelles, l’AB tente de se renouveler et propose désormais, en plus d’un nouveau site web, une série de formats inédits à l’occasion de la Belgian Music Week.

Le Botanique s’y inscrira également avec une série de livestreams diffusés dès le mois prochain.

En août dernier, une série de concerts a eu lieu en Allemagne pour étudier les risques qui se présentent lors des événements intérieurs avec un nombre important de personnes.

Le premier des trois concerts avait pour but de simuler un show dans les conditions que nous connaissions avant la pandémie, sans mesures de sécurité renforcées. Le deuxième impliquait des normes d’hygiène, des gestes barrière et une distance limitée entre les participants. La troisième durcissait les dispositifs en divisant le nombre des personnes présentes par deux et en imposant une distance d’1,5m entre chaque personne.

Les résultats ont eux aussi été encourageants, puisque les chercheurs ont constaté que le risque de contamination était très faible : "Le risque d’infecter quelqu’un dans un lieu par transmission d’aérosols peut être presque exclu, à condition que le lieu dispose d’un approvisionnement suffisant en air frais et que tous les participants portent des masques," peut-on lire dans le NME.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK